samedi , 31 octobre 2020
Abdool Rahman Mohamed

Nouveau centenaire : Abdool Rahman Mohamed aimerait quitter ce monde à Madinah…

«Tout dans la main Allah. Ceki li envie li faire ». Ce sont là des propos qui témoignent de la piété profonde d’Abdool Rahman Mohamed (Hajee Adam), habitant de Quatre-Bornes, qui a célébré ses 100 ans le 1er décembre 2019. Lucide, inspirant et heureux, le centenaire, qui jouit d’une bonne santé, attribue sa longévité à sa profonde foi en Allah. Malgré ses 100 ans, il ne rate aucune namaz qu’il accomplie par des gestes sur son lit.

«Mo papa pas rate so namaz. Li conner ki l’heure namaz et li lire dans so le cœur et faire banne geste malgré li réposé lors lili», confie sa fille Farida chez qui il habite. Le centenaire, selon sa fille, passe sa journée en lisant des «naat shareef et des durood» à la gloire d’Allah. D’ailleurs, en notre présence le centenaire nous a fait plaisir en récitant un naat pour dire qu’il aimerait quitter ce monde à Madina Shareef. Quand nous avons voulu savoir ce qu’il aimerait accomplir à son âge, il nous répond : «Mo accepter ceki Allah fine donne moi comme cadeau et tout dans So la main si Li envie mo vive encore mo pas capave faire nanien», dit-il.

Abdool Rahman Mohamed est né à Kutch en Inde et il est venu à Maurice avec ses parents à l’âge de 6 mois. Son grand-père était commerçant bien auparavant et son père avait ouvert un magasin en 1906 à la rue Louis Pasteur dans la capitale. Très jeune, il a travaillé comme commis au magasin Hajee Adam et était un bosseur qui ne reculait devant aucune tâche. Il accomplissait ses namaz à la Jummah Masjid et très souvent remplaçait le muezzin. Il était un élève du regretté maulana Abdool Rashid Nawaab et à chaque fois que le maulana Noorani Siddiqui venait à Maurice, le maulana Abdool Rashid Nawaab lui faisait réciter quelques versets du Coran en l’honneur du maulana Noorani. Féru d’automobile, à l’âge de 90 ans, il se mettait au volant de sa voiture et consacrait son temps libre à la bichonner du tableau de bord à la carrosserie.

Son épouse, Zulekha, qu’Allah a rappelé à Lui alors qu’elle avait 94 ans, lui a donné 1 fils et 2 filles. Seule Farida, 80 ans, est encore de ce monde.

Un lecteur de Star

Elle nous raconte qu’elle prend beaucoup de plaisir à veiller sur son père. « C’est le devoir d’un enfant de prendre soin de ses parents jusqu’à leur dernier souffle», dit-elle avant de faire ressortir que son père n’est pas un homme difficile. Un garde-malade est à son chevet bien qu’il jouisse d’une parfaite santé. « Il se réveille à l’aube et accomplit le namaz fajr à l’heure dans son lit. Après, il prend le petit déjeuner qui se compose de céréales et d’œufs. Ensuite on lui fait sa toilette et il reste au lit en lisant des naats et des durood à voix basse », laisse entendre Farida. Elle indique aussi que son père prend son déjeuner et son dîner à l’heure et que tous les jours depuis son jeune âge il aime manger des œufs.

En 1993, quand il avait accompli le hadj, sa joie était immense. Sa fille nous raconte que son père était un lecteur assidu du journal Star et même tard dans l’après-midi de dimanche il demandait à trouver son journal. Farida est ravie que son père soit encore vivant à un âge si avancé. «Mo demande Allah qui garde li bien avec so iman et donne nous courage pou surveille li», dit-elle. «Pour vivre à un tel âge il faut une bonne hygiène de vie et une foi profonde. Il n’y a aucun secret ni de formule magique pour vivre jusqu’à 100 ans », souligne-t-elle. « Le tout c’est de croire en Allah et de suivre les bons conseils pour rester en forme et en bonne santé », ajoute-t-elle.

Dimanche dernier, en présence de la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Jeewa-Daureeawoo, et de nombreux parents, Abdool Rahman Mohamed était au comble de la joie. Fazila Jeewa-Daureeawoo n’a pas manqué de souligner la contribution de nos aînés et l’aide que le gouvernement apporte aux personnes âgées. Elle a félicité le centenaire après lui avoir offert un bouquet et un cadeau.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Nafizah Bholah, coach culinaire : «Des cours de cuisine pour de nouvelles opportunités de carrière»

Coach culinaire, Nafizah Bholah a lancé un cours de cuisine intitulé « Le Tablier Cooking …