lundi , 15 juillet 2019
Accueil / Interview / Sheikh Mufti Ismail Menk : «La jeunesse musulmane de Maurice a une grande responsabilité sur ses épaules»
Sheikh Mufti Ismail Menk
Sheikh Mufti Ismail Menk

Sheikh Mufti Ismail Menk : «La jeunesse musulmane de Maurice a une grande responsabilité sur ses épaules»

Mufti Ismail ibn Musa Menk était en visite à Maurice cette semaine. Il a animé une conférence au Taher Bagh, à Port-Louis. Dans un entretien exclusif qu’il a accordé à STAR, il parle des difficultés auxquels font face les musulmans à travers le monde et les injustices que subit la communauté musulmane. Mufti Menk a adressé un message aux jeunes Mauriciens pour qu’ils font montre du respect envers les autres.

Pourquoi avoir inclus l’île Maurice dans votre tournée ?
Tout d’abord, je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de m’adresser aux lecteurs de votre hebdomadaire. J’ai inclus l’île Maurice dans ma tournée des pays à la demande de plusieurs personnes qui m’ont invité à venir m’adresser aux habitants de ce magnifique pays.

Nous vivons une ère où des musulmans à travers le monde vivent des moments difficiles et font face à plusieurs formes d’injustice. Quel en est votre point de vue à cet effet ?
Concernant les formes d’injustice et les difficultés, je suis d’avis que ce ne sont pas uniquement les musulmans à travers le monde qui sont concernés. Il y a aussi d’autres groupes de personnes qui font face à ce même problème. Je pense que si nous voulons apporter notre aide en tant que musulmans qui vivent dans ce monde, nous devons être très sensibles aux difficultés auxquels sont confrontés les autres personnes également. Et lorsque nous allons unir nos forces et concerter nos efforts, nous serions alors capables d’aider les uns et les autres et nous serions en mesure de soutenir tous ceux qui font face à des difficultés et subissent des injustices. Et ces personnes aussi vont alors s’engager à nous défendre. Mais le problème aujourd’hui c’est que nous sommes devenus égoïstes et que nous avons seulement de la considération que pour nous-mêmes. Cela complique davantage notre tâche.

Que proposez-vous dans ce cas ?
J’estime que nous devons aider ces personnes en ayant recours à des solutions positives. Car si nous nous comportons comme des hooligans et que nous réagissons de façon irrespectueuse ou violente, cela ne va nullement nous aider ou arranger les choses. Au contraire, un tel comportement pourrait rendre la situation plus compliquée et tout va se corser. Nous devons réagir d’une façon très proactive et positive, et avoir la bonté pour prouver aux gens qui nous décrivent comme les méchants qu’ils ont tort.

 «Les actes négatifs d’un petit nombre de gens ont été utilisés pour dépeindre l’islam comme une religion liée au terrorisme»

Selon vous , comment doit-on s’y prendre pour unir les musulmans des différentes écoles de pensée ?
Je suis d’avis qu’il est essentiel de comprendre avant tout que l’unité ne veut pas dire l’uniformité. Par contre, l’unité c’est plutôt le respect des opinions différentes des autres sans compromettre vos propres opinions ni de demander aux autres de compromettre les leurs. Nous devons plutôt respecter les différences qui existent et travailler ensemble. L’histoire nous a appris que l’unité n’a jamais été acquise à travers l’uniformité, mais plutôt à travers des arrangements, des compromis et de la compréhension. Des accords ont mêmes été signés que ce soit par des groupes de pays en politique.

Ainsi, nous devons nous unir tout en gardant à l’esprit que nous avons tous nos différences et que nous devons faire preuve de respect mutuel. C’est à ce moment-là que nous serons capables de grandir et d’avoir la maturité. Beaucoup de gens pensent qu’en raison de l’existence d’une différence avec d’autres personnes, ils doivent se battre contre elles, ne pas les saluer, de dire du mal d’elles, de les appeler autrement, de penser qu’elles sont méchantes et qu’elles ne font pas partie de nous. Tout cela ne nous aidera pas à aller de l’avant. Ce que nous devons faire, c’est de respecter les autres ainsi que leurs différences.

Quel est votre message pour les musulmans qui sont en minorité dans différentes parties du monde ?
Nous devons comprendre comment ces gens qui sont en minorité sont chanceux. Dans la plupart des cas, nous sommes capables de pratiquer notre foi avec une grande liberté. Les mêmes libertés, qui nous permettent de pratiquer notre foi dans un état laïque, ont aussi permis aux gens d’autres religions de pratiquer leur foi. Il faut comprendre que nous ne sommes pas les seuls dans ces pays car il existe d’autres personnes de différentes confessions religieuses aussi. Le principe de la laïcité qui nous permet de pratiquer notre foi est le même qui permet à d’autres d’en faire autant. Donc, nous devons respecter et reconnaître leurs droits et leur liberté de prier. C’est quelque chose que des gens ne réalisent pas parfois. C’est un bon message pour ceux qui sont en minorité.

«L’unité n’a jamais été acquise à travers l’uniformité, mais plutôt à travers des arrangements, des compromis et de la compréhension»

Le terrorisme est injustement lié à l’islam. Pourquoi cette étiquette et que faut-il faire pour reconstruire une image positive ?
Les actes négatifs d’un petit nombre de gens ont été utilisés pour dépeindre l’islam comme une religion liée au terrorisme. Nous devons continuellement œuvrer à prouver le contraire. Cela à travers notre mode de communication, notre soutien à autrui, notre caractère, notre conduite, notre contribution à la construction de la nation et aussi en venant en aide aux gens d’autres religions. Il faut aussi montrer que nous respectons leur liberté également. La liberté que jouissent des gens de plusieurs autres pays est la même qui actuellement nous a permis de pratiquer notre religion. Nous ne devons pas ressentir que les autres n’ont pas ces mêmes droits. Malheureusement, les médias ne montrent pas au monde le côté positif car il y a beaucoup de bonnes choses aussi qui sont faites en parallèle.

Estimez-vous que vos actions ne sont pas reconnues pour redonner une image positive à l’islam ?
Oui, j’ai ce sentiment. Quand vous me regardez, j’essaie avec peine de construire un pont pour donner la meilleure explication à ceux qui me regardent et ceux qui m’écoutent. Il y a beaucoup qui vivent en harmonie et qui respectent la foi des autres mais vous allez constater que les médias ne choisissent que les points négatifs qu’ils ont retirés hors de leur contexte. Ils ne vont pas faire état de toutes les bonnes œuvres accomplies, de la quantité de ressources, de temps, d’énergie, d’efforts que je mets  pour faire le tour du monde afin de véhiculer un message positif aux citoyens du monde. Un message qui aurait aidé à promouvoir la stabilité, la paix, la sécurité, la coexistence et le respect de tout un chacun.

Avez-vous un message pour les jeunes musulmans de l’île Maurice ?
La jeunesse musulmane de l’île Maurice a une grande responsabilité sur ses épaules. C’est le devoir des jeunes musulmans de s’assurer qu’ils apprennent, pratiquent et enseignent à la génération future les vraies valeurs de l’islam. Les enseignements doivent être basés sur la bonté, la discipline, la tolérance, le respect des autres, le développement du caractère et la bonne conduite. Ils doivent avoir une grande moralité et de bonnes valeurs ainsi qu’une connexion rapprochée avec le Créateur et de ce qu’Il a révélé. C’est de cette façon qu’ils seront capables d’assurer que l’extrémisme et l’intolérance ne soient propagés parmi les jeunes et les générations futures. Nous devons comprendre que nous vivons dans une communauté avec des gens de différentes confessions religieuses et des aspirations. Nous devons apprendre à respecter les autres si nous voulons qu’ils nous respectent.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Hydar Ryman

Hydar Ryman, président de la SVA : «Les marchands ne se laisseront plus prendre au jeu des politiciens»

Le président de la Street Vendors Association (SVA), Hydar Ryman, se réjouit que les marchands …