vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / Roubina Jadoo-Jaunbocus : «Je n’accepterai que les enfants soient maltraités»
Roubina Jadoo-Jaunbocus

Roubina Jadoo-Jaunbocus : «Je n’accepterai que les enfants soient maltraités»

« Je fais mon travail de ministre en toute âme et conscience et à aucun moment, je n’accepterai que les enfants soient maltraités par qui que ce soit ! » C’est ce qu’a déclaré Roubina Jadoo-Jaunbocus, ministre de l’Égalité des genres, du Bien-être de la famille et du Développement de l’enfant, à STAR, concernant les allégations de maltraitance à l’égard des pensionnaires dans les deux shelters dirigés par Jeeanmotee Guness, directrice de la Vedic Social Organisation.

Suite à la fermeture de ces deux shelters et le transfert des enfants dans d’autres centres d’accueil, la ministre a procédé à une restructuration pour une meilleur coordination au niveau des procédures. Ainsi, depuis mardi dernier, la Child Development Unit (CDU) est constituée de deux unités. « L’une est concernée par la prise en charge des enfants victimes de maltraitance et qui vivent dans un environnement familial représentant un danger pour eux. La deuxième unité de la CDU aura pour tâche de placer ces enfants dans des shelters », nous dit la ministre. Karuna Chooramun, Head de la CDU, sera aussi en charge de l’unité responsable de la protection des enfants. Vandana Jodhoa s’occupera de leur prise en charge dans les abris et veillera à ce que les procédures soient suivies. Elle devra consulter la secrétaire permanente du ministère pour toute décision.

Le rapport Vellien

Roubina Jadoo-Jaunbocus nous a indiqué que ces changements figuraient déjà à l’agenda de son ministère dans le cadre de l’introduction du Children’s Bill mais compte tenu de l’urgence de la situation, la mesure a été introduite dans l’intérêt des enfants. La ministre laisse entendre qu’une équipe a été constituée pour effectuer des visites régulières et procéder à des vérifications dans des shelters. Soulignons que le rapport du magistrat, Denis Vellien, cloue au pilori la Vedic Social Organisation pour allégations d’agression sur trois résidentes. Le 19 juin 2013, trois pensionnaires de la Vedic Social Organisation avaient déserté le centre mais avaient été retrouvées le lendemain par la brigade des mineurs. Le rapport indique que « les pensionnaires ont avoué s’être échappées du centre en raison des maltraitances subies par les responsables. »

Le rapport fait aussi état de plusieurs autres problèmes survenus dans des shelters notamment des cas d’abus sexuels, des tentatives de suicide des pensionnaires, punition corporelle, nourriture inappropriée, droit de visite insuffisant et manque d’hygiène entre autres. Un cas de suicide avorté avait été rapporté le 14 septembre 2015 après qu’une fille avait ingurgité du savon liquide afin d’être admise à l’hôpital et ainsi avoir la visite de sa mère. Le rapport Vellien fait état d’une agression sexuelle sur une mineure de 15 ans. Le cas avait été rapporté à la police d’Eau Coulée et l’agresseur, qui est l’assistant-directeur du shelter, avait été arrêté. Il avait fait état de fausses allégations de la fille à son encontre s’appuyant sur le fait qu’il avait fait placer la fille à l’hôpital Brown Sequard pour des traitements.

Soulignons qu’une somme de Rs 4,725,600 est allouée à la Vedic Social Organisation annuellement pour un maximum de trois ans renouvelable. La ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus nous a déclaré qu’elle ne compte pas dormir sur ses lauriers et tous ceux qui ont fauté dans cette affaire vont devoir faire face aux conséquences.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …