lundi , 15 juillet 2019
Accueil / Actualités / Shaminah Hingah, aveugle : elle souhaite être opérée par le Dr Wajid Ali Khan
Shaminah Hingah

Shaminah Hingah, aveugle : elle souhaite être opérée par le Dr Wajid Ali Khan

« Mo pas trouve figure mo deux zenfants ki pe grandi et sa li bien dur pour ène mama.» C’est par ces mots que Shaminah Hingah, une mère de deux enfants, nous résume son calvaire lorsque nous l’avons rencontrée chez elle à Beau-Bassin.

Shaminah Hingah, 38 ans, a perdu la vue il y a deux ans suite à des complications de diabète. Elle menait une vie normale malgré le fait qu’elle soit diabétique depuis l’âge de 18 ans. Mariée à un employé d’une compagnie de transport  depuis une dizaine d’années, Shaminah n’avait aucun reproche à lui faire. Cependant, en 2015, son époux déserte le toit familial laissant son épouse et ses deux enfants seuls. Le choc psychologique de la séparation va la mettre en état d’hyperglycémie et aggraver son cas. Il y a deux ans son cas s’est aggravé davantage malgré le fait qu’elle ait subi deux opérations chirurgicales à l’hôpital ophtalmologique de Moka.

Pour nourrir ses deux enfants âgés de 12 ans et 9 ans respectivement, elle doit compter sur l’aide de ses proches qui vivent dans les environs. Malgré son handicap visuel, Shaminah prépare ses repas avec l’aide de son fils. Mais la plupart du temps, sa soeur et ses nièces l’aident à faire la cuisine. Elle a droit à une pension de la Sécurité sociale mais cela n’est guère suffisante pour faire vivre sa famille et acheter ses médicaments. Quand elle a appris que le Professeur Wajid Ali Khan, célèbre ophtalmologue, sera à Maurice, elle a souhaité que son cas soit référé au chirurgien pakistanais.

«Allah faire miracle»

« Mo accepter ki Allah fine ouler ki mo vine aveugle, mais Allah pe avoye ène dimoune pou faire moi rétrouve la lumière», nous dit-elle. En larmes, Shaminah nous explique que ses enfants grandissent mais elle ne voit pas leurs visages. Elle entend que leurs voix et leurs rires dans la maison. Shaminah passe sa journée allongé sur le lit avec son «Tasbih» dans sa main pour demander grâce au créateur. «Allah faire miracle pou tous ceki demande li », ajoute-t-elle. Malgré l’hiver et le froid, elle fait ses  ablutions avec de l’eau froide avant d’accomplir ses prières.

Elle nous dit que si elle ne sera pas opérée par le Dr Wajid Ali Khan, elle voudrait au moins consulter un médecin du privé. Mais si le médecin la réfère à une clinique privée, elle n’aura pas les moyens pour payer les frais d’une opération. Elle économise pour être opérée dans une clinique privée, car un médecin lui a dit qu’elle a de fortes chances de retrouver la vue.

Shaminah lance un appel au Dr Anwar Husnoo, ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, pour considérer son cas avec sympathie et la placer sur la liste d’urgence. « Mo supplier ministre Husnoo pou ki li faire mettre moi lors la liste d’urgence parski mo pena moyen pou paye clinique », dit-elle encore.

Elle lance un appel de solidarité aux frères et soeurs pour une contribution financière. « En tant qui ene maman mo ti envie retrouve la vue pou mo capave assister mo deux enfants ki pe grandi. Mo demande zotte aide financière et Incha Allah zotte pou récompenser pour zotte generosite », soutient-elle. Vous pouvez verser votre contribution sur le numéro du compte suivant: 000444858601 à la MCB ou téléphoner sur le 57521442.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Hadj 2019

Hadj 2019 : les dates de départ et de retour finalisées

À dix jours du départ du premier contingent des hadjees pour l’Arabie saoudite, tous les …