mercredi , 29 septembre 2021

Les systèmes alimentaires et ses défis : une approche plus intégrée souhaitée

Une réunion virtuelle en vue du prochain Sommet des Nations Unies (ONU) sur les systèmes alimentaires 2021 s’est tenue cette semaine entre Maneesh Gobin, Attorney General et ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Christine Umutoni, coordinatrice résidente des Nations Unies pour Maurice, les chefs de délégations et les représentants des États membres.

L’ONU convoquera, dans le cadre de la Décennie d’action pour réaliser les objectifs de développement durable d’ici à 2030, ce Sommet sur les systèmes alimentaires marquant le lancement de nouvelles mesures audacieuses pour progresser dans la réalisation de chacun des 17 objectifs de développement durable, qui dépendent tous à des degrés divers de la mise en place de systèmes alimentaires plus sains, plus durables et équitables.

Lors de la réunion, le ministre Gobin a souligné que les vulnérabilités auxquelles sont confrontés les systèmes alimentaires, notamment le changement climatique, la pénurie d’eau, la dégradation des terres, les inondations soudaines, la perte de biodiversité, les épidémies de parasites et de maladies et l’interdiction simultanée des exportations, entre autres, nous invitent à faire preuve d’anticipation et de préparation. « L’ampleur des défis auxquels sont confrontés les pays exige une coopération internationale plus étroite et une approche plus intégrée pour les aider à réaliser les objectifs de développement durable », a déclaré Maneesh Gobin.

Il faut souligner que la pandémie de Covid-19 a poussé tous les pays du monde, y compris Maurice, à faire un bilan de leurs vulnérabilités respectives en matière de systèmes alimentaires.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Shezaad Mira périt dans un accident – Shadil, son frère : «Li ti ene garçon bien débrouillard»

La route continue de tuer à Maurice. Shezaad Mira laisse malheureusement derrière lui son épouse …