mercredi , 29 septembre 2021
L’octogénaire parvient difficilement à se mouvoir.

Handicapée et clouée au lit : Soulmah Koodruth (86 ans) privée de la visite à domicile d’un médecin

Soulmah Bibi Oumah Koodruth, 86 ans, résidant à Le Cornu, Sainte-Croix, est clouée au lit depuis qu’elle a été victime d’une attaque cérébrale il y a dix ans. Ses proches remuent ciel et terre pour qu’elle puisse bénéficier de la visite d’un médecin de la Sécu.

Soulmah Koodruth, une veuve de sept enfants et de six petits-enfants, est originaire de Camp-Diable où elle a passé presque toute sa vie. Cependant, il y a dix ans, sa vie a basculé quand elle a été atteinte d’une paralysie cérébrale après avoir été victime de deux AVC. C’est sa fille Rooksana, 59 ans, qui l’a alors prise sous sa responsabilité. « Certain proches ti même dire moi met mo mama dans couvent. Allah zamais pou pardonne moi si mo faire sa. Li fine guette moi et mo ban frères depi nou tipti et li mo devoir pou guette li aster », nous dit Rooksana. Mariée à un menuisier et mère de deux enfants qui sont encore étudiants, Rooksana a cessé de travailler pour s’occuper de sa mère. « Au départ, son dossier médical était à l’hôpital de Rose-Belle, mais je l’ai fait transférer à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo pour éviter de l’emmener à Rose-Belle. Elle habite avec moi depuis qu’elle est malade », ajoute-t-elle.

Selon Rooksana, sa mère reste alitée, car elle n’arrive pas à tenir sur ses jambes. Pour la conduire à l’hôpital pour son rendez-vous médical, elle doit prendre un taxi au coût de Rs 600. Sans oublier la difficulté à la soulever pour la placer dans le taxi. Elle avait alors fait une demande pour qu’un médecin de l’hôpital vienne lui rendre visite à domicile et on avait agréé à sa demande. Pendant cinq ans, un médecin de la Sécurité sociale venait lui rendre visite chaque mois. « Apré sa, mo nepli trouve docteur vini. Zot dire moi nek ale prend so medsine tou lé mois dispensaire parski li pas pou bien », raconte la quinquagénaire.

Deux ans d’attente…

Alors avec beaucoup de difficultés, elle a emmené sa mère à son rendez-vous médical au dispensaire de sa localité. Le médecin a laissé entendre que Soulmah Koodruth avait plutôt besoin de la visite à domicile d’un médecin. Pour cela, une lettre de recommandation médicale lui a été remise pour que Rooksana dépose au ministère de la Sécurité sociale afin que sa mère puisse bénéficier de la visite à domicile d’un médecin. « Depi deux ans mo fine dépose lettre là. Ene médecin sécurité sociale fine vérifier et li dire apré pou fer coné. Ziska zordi zamais aukaine médecin pas fine vini. Fine gagne six mois mo fine refaire ene demande auprès sécurité sociale. Mo enkor toujours pe attane », affirme Rooksana.

Rooksana lance un appel à la ministre de la Sécurité sociale pour que sa mère puisse obtenir la visite d’un médecin chaque mois à domicile. « Même si ena ene medecin privé ki capave fer li à titre bénévole, nou ti pou bien rekonesan », laisse-t-elle entendre.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Shezaad Mira périt dans un accident – Shadil, son frère : «Li ti ene garçon bien débrouillard»

La route continue de tuer à Maurice. Shezaad Mira laisse malheureusement derrière lui son épouse …