mercredi , 29 septembre 2021

Colis suspect : elle voulait bénir le Premier ministre à sa façon

Le vendredi 23 juillet 2021, une équipe de la Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police de la division sud placée sous la responsabilité de DI Daby, a arrêté Kousmawtee Teeluck, 51 ans, résidant à Crève-Cœur dans le cadre d’une affaire de « Threat by Post ». Conduite au bureau du CID de Port-Louis Sud, elle a avoué avoir expédié ces enveloppes à la Treasury House. Elle a été autorisée à rentrer chez elle après enquête.

Dans une déposition consignée le jeudi 22 juillet au poste de police de Pope Hennessy, un constable de police posté à la Government House, a déclaré qu’à 10h, il agissait en tant Bomb Officer lorsqu’il a reçu plusieurs lettres d’une femme provenant de la poste régulière. Tout en scrutant les lettres, une poudre blanchâtre est tombée sur son pantalon. Il a alors remarqué que la lettre était dans un paquet de cinq lettres non recommandées qui étaient attachées ensemble, portant le sceau du bureau de poste de Montagne-Longue, sans le nom de l’expéditeur. Les lettres, a-t-il déclaré, étaient adressés aux ministres.

Après avoir scanné les cinq lettres grâce au scanner qui se trouve dans la salle des gardes, il s’est aperçu que la substance à l’intérieur des enveloppes était de couleur vert clair, indiquant que la substance était de nature organique. Soupçonnant que la substance pouvait contenir un danger chimique ou biologique tout en estimant qu’il pouvait s’agir d’une simple farce, il s’est nettoyé ainsi que son pantalon avec un mouchoir en papier. Il déclare n’avoir ressenti aucune brûlure ni démangeaison sur le visage, les mains et les jambes.

Les officiers du Forensic Scientic Laborotary de la police ont effectué des analyses de la substance. Cette affaire a été considérée comme un « High Profile Case ». La cellule anti-terroriste et d’autres unités de l’état-major de la police ont été placées en alerte. L’équipe de CID de Port-Louis Sud s’est également saisie de cette affaire pour remonter jusqu’à l’expéditrice des lettres. Interpellée non loin de sa maison, celle-ci a avancé comme raison qu’elle voulait bénir les ministres pour le bon travail qu’ils font. « Mone envie donne zot bénédiction pou bon travail ki zot fer », a-t-elle déclaré. Les enquêteurs de la police ont réuni d’autres détails sur l’expéditrice. Elle est une patiente psychiatrique sous traitement médical. La police a décidé après enquête de ne retenir aucune charge contre Kousmawtee Teeluck.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Shezaad Mira périt dans un accident – Shadil, son frère : «Li ti ene garçon bien débrouillard»

La route continue de tuer à Maurice. Shezaad Mira laisse malheureusement derrière lui son épouse …