Sunday , 14 July 2024

Bismihi Ta’ala : Du’a khair pour l’Ummah et la Palestine

« Où est le monde ? » cria une mère inconsolable devant le corps inerte de son enfant, tué par les Israéliens. Ce ne sont pas des victimes isolées, mais des milliers de civils qui ont été pris pour cibles par les bombes sionistes. Et ils sont tous innocents : femmes, enfants, civils. Gaza est encerclée, destinée à être détruite presque entièrement.

Les missiles des avions israéliens frappent les maisons des civils, les hôpitaux, les immeubles résidentiels, écrasant les enfants sous les décombres. Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’État d’Israël agit en tant que terroriste. Depuis sa création en 1948, Israël a prospéré par des actions typiquement barbares. Les juifs ont commencé par acheter des terres palestiniennes, puis, une fois établis, ils ont semé la terreur pour expulser les Palestiniens de leur terre. C’est ainsi qu’ils ont gagné du terrain jusqu’à ce que Jérusalem et la majeure partie du territoire soient sous le contrôle sioniste.

Aucune sanction

Ces crimes incessants des sionistes tombent toujours dans des oreilles occidentales sourdes. Les Nations Unies, soi-disant défenseurs des droits de l’homme, n’ont jusqu’à présent pas eu le courage d’appliquer des sanctions contre les crimes commis par l’État d’Israël. Par définition, cet État peut être qualifié pleinement de terroriste. Le terrorisme est défini comme un ensemble d’actes de violence commis par un groupe pour créer un climat d’insécurité. L’ère que nous vivons est la pire que l’Ummah ait connue jusqu’à présent. Il est triste de voir l’Ummah souffrir dans une apocalypse perpétuelle. Nous ressentons cette douleur car nous sommes une seule famille, un seul corps. Le Prophète Muhammad (paix soit sur lui) a dit : « L’exemple de la fraternité, de l’entente et de l’amitié des croyants est comme un corps. Lorsqu’un membre du corps souffre, le corps entier souffre » (Muslim).

Bosnie, Cachemire, Afghanistan, Gujrat, Irak, Soudan, sans oublier la terre sainte de la Palestine, sont des épisodes tristes, non pas entre différents peuples, mais des désastres qui affectent l’Ummah. Cette triste posture de l’Ummah face à des ennemis impitoyables a été prédite par le saint prophète Muhammad (paix soit sur lui). Selon un hadith de Abu Dawood, le prophète d’Allah a dit : « Bientôt, les nations s’inviteront les unes les autres contre vous comme on s’invite pour une dégustation. On le questionna : Serait-ce en raison de notre minorité ? Non ! Vous serez nombreux ! répondit le prophète d’Allah (saw), mais vous serez influencés par l’amour de ce monde et le dégoût de mourir » (Abu Dawood). Voilà pourquoi les États arabes ne répondent pas à l’appel des agonies des enfants palestiniens. Commençons par remédier à ces deux facteurs en nous-mêmes en premier.

Importance de la Palestine

Voyons l’importance de la Palestine dans l’histoire de l’Islam. Allah Ta’ala a béni la terre de Palestine : « Gloire et pureté à Celui qui de nuit fit voyager Son serviteur (Muhammad) de la mosquée Al-Haram à la mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles » (Al-Isra:1). La terre de Palestine est riche en histoire des prophètes et d’hommes pieux. C’est pourquoi elle est bénie. Ainsi, après les masjids al Haram de La Mecque et celui de Médine, la mosquée de Bait ul Muqqadas à Jérusalem prend la troisième place parmi les masjids vénérés de l’Islam.

Maimounah (ra) questionna le prophète Muhammad (paix soit sur lui) à propos de Bait ul Muqqadas. Il (saw) répondit : « C’est la terre du jour du jugement et c’est là que nous nous lèverons. Visitez sa mosquée et priez là-bas, car une prière faite là-bas vaut mille fois plus qu’ailleurs » (Ibn Majah). C’est une prescription religieuse de visiter et de prier à Bait ul Muqqadas. Combien d’entre nous se sont faits le devoir de la visiter ? Israël a fait plus de 4000 victimes palestiniennes ces dernières semaines, et ce n’est pas la première fois que l’État d’Israël agit sous son manteau terroriste.

Actes barbares

Depuis sa création en 1948, l’État d’Israël n’a engendré que des actes barbares. Les Juifs ont initialement commencé par acheter des terres palestiniennes, puis, une fois établis, ils ont semé la terreur pour expulser les Palestiniens de leur terre. C’est ainsi qu’ils ont gagné du terrain jusqu’au jour où la capitale Jérusalem et la majorité du territoire sont passées sous contrôle sioniste. Insatisfait, Israël cherche à étendre encore son emprise. Pour ce faire, il tue et terrorise la population de Gaza afin de conquérir de nouveaux territoires. C’est le terrorisme du siècle en action, sous le regard silencieux des Nations Unies. Le silence complice des pays voisins et de l’Europe confirme leur soutien à ce massacre.

Le peuple palestinien et des forces résistantes montre une résistance courageuse face aux missiles et aux bombes de l’armée israélienne. Nous saluons leur bravoure et leur détermination, tout en implorant Allah Ta’ala de les aider dans leur lutte pour récupérer leur patrie. Le du’a est une arme efficace. Allah Ta’ala a dit : «Suppliez-moi, Je vous exaucerai» (Coran). Le prophète Muhammad (paix soit sur lui) lui-même ne cessait de demander des du’a. Les du’a pendant le tahajjud et après les salaat faraz sont plus entendus (Nasaï). Ainsi, lors des cinq salaat quotidiennes, implorons Allah Ta’ala de secourir nos frères et sœurs palestiniens, ainsi que ceux d’Afghanistan, d’Irak et de Cachemire à l’heure du Tahajjud.

Est-il possible que le nombre de salaat ait diminué et que nos du’a se soient affaiblis ? En terre arabe ou non arabe, travaillons ensemble pour augmenter le pourcentage des musallis dans les cinq salaat. Après les salaat, récitons les du’a que le prophète Muhammad (paix soit sur lui) invoquait lors des affrontements avec les ennemis : « HasbunalLahou wa ni’mal wakeel ni’mal Mowla wa ni’mannaseer, Allahoumma inna naj`alouka fi nouhurihim wa na`ouzoubika min shourourihim. Allahoumak finahoum bima shi-ta. »

Enfin, pour remédier à la cause principale qui est «l’amour de ce monde et le dégoût de mourir» (Abu Dawood), il faut retirer l’amour de ce monde de nos cœurs. Pour cela, il suffit de cultiver en nous l’amour pour l’au-delà. Pour promouvoir cela, investissons nos potentiels, nos efforts et nos biens dans des actions pieuses afin de développer en nous l’amour pour l’au-delà.

Développons un dégoût pour tous les péchés et soyons assidus dans nos salaat. Ainsi, ici, dans notre petite île, nous contribuerons à mettre un terme aux atrocités des Israéliens. L’histoire enregistrera cette injustice, tout comme elle le fait actuellement pour l’Holocauste. Elle accusera les criminels et leurs complices, qu’ils soient actifs ou silencieux. Oui, garder le silence dans ce monde démocratique face à un tel crime contre l’humanité est une preuve de tolérance et de complaisance. Le Prophète Muhammad (paix soit sur lui) a dit : «Celui qui constate un délit doit l’arrêter de sa main, et s’il ne le peut pas, alors il doit exprimer son désaccord par sa langue, et s’il ne le peut pas, alors dans son cœur, et cela est le plus faible degré de la foi» (Muslim).

Face à un courant injuste en faveur d’Israël, nager à contre-courant pour la justice est le combat le plus noble. Le Prophète d’Allah (paix soit sur lui) a dit : «La meilleure jihad est de dire la vérité en face d’un roi tyrannique» (Abu Dawood). Nous devons également exprimer notre désaccord envers cet État terroriste par tous les moyens possibles, tels que le boycott des produits israéliens.

Mufti Mackoojee

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

25 points qui faire musulman bizin prend compte Palestine, Jérusalem et Bilaad Ash Sham (Syrie)

1. Beaucoup Prophètes fine vivre / fine faire ene sejours la bas 2. Prophète Ibrahim …