mercredi , 29 septembre 2021

115e anniversaire de naissance ce dimanche : Raouf Bundhun rend hommage à Sir Abdool Razack Mohamed

L’ancien vice-président de la République, Raouf Bundhun, rend hommage à son mentor, Sir Abdool Razack Mohamed, dont c’est aujourd’hui, dimanche 1er août, le 115e anniversaire de naissance.

Pour Raouf Bundhun, « Sir Abdool » était un personnage imposant. « C’était homme de cœur qui ne faisait pas de différence quand il s’agissait de donner aux pauvres », dit-il. Il se souvient des années 1960 où chaque jour une trentaine de personnes faisaient la queue devant le magasin de Sir Abdool Razack Mohamed pour recevoir une petite somme d’argent et personne ne repartait les mains vides. « Sir Abdool Razack était un politicien différent des autres et il ne faisait pas de la politique pour s’enrichir », ajoute-t-il. « Sir Abdool a dépensé sa fortune avec sa communauté et à sa mort seulement une somme de Rs 6000 restait sur son compte en banque », dit-il.

L’ancien ministre du Comité d’Action Musulman dont le leader était Sir Abdool Razack Mohamed, nous dira qu’à la mort de celui-ci à l’âge de 72 ans, le Premier ministre d’alors, Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR), son allié politique et ami intime, était très affecté. « Sir Abdool était à la clinique Darné. SSR lui avait rendu visite les larmes aux yeux. Un jour lors de sa visite, SSR a pris par le bras le Dr Djamil Fareed, un ami proche de Sir Abdool, et l’a emmené dans un bureau pour lui souffler ces quelques mots à l’oreille : ‘Dr Fareed laisse mo dire ou ene Zafer. Mo pou perdi ene camarade sincère ek ene grand politicien. Mais ceki pli triste, la communauté musulmane après so la mort pas pou gagné ene lot leader couma li », nous confie l’ancien vice-président.

Raouf Bundhun nous raconte que c’est Sir Abdool Razack Mohamed qui l’initia à la politique en 1963 où il l’invita à se joindre au CAM pour être candidat aux élections municipales. Encouragé par son mentor, il créa la jeunesse du CAM et devint le président tandis que Cassam Uteem en fut le secrétaire. « En 1966/ 67 à la demande de Sir Abdool, j’ai organisé 150 réunions à travers l’île dans des madrassah, des clubs privés et des mosquées pour expliquer à la communauté musulmane l’importance de l’indépendance », se souvient notre interlocuteur. « Il fut aussi le fondateur du journal The Star, organe de presse du CAM, qui se vendait à 5 sous à cette époque », ajoute-t-il.

Né à Calcutta

Raouf Bundhun remonte dans l’histoire pour raconter que Sir Abdool Razack Mohamed fut maire de Port-Louis en 1949 et premier musulman élu au Parlement en 1953. Il avait créé le Comité d’action Musulman en 1958. Sir Abdool Razack Mohamed était venu à l’île Maurice à l’âge de 19 ans. Il est né le 1er août 1906 à Calcutta. Il était venu à Maurice pour s’occuper du business de son père. Autres grandes réalisation de « Sir Abdool » : ce fut lui qui invita le maulana Addool Aleem Siddiqui à Maurice en 1928. « Il avait fait comprendre au maulana que sa visite serait d’une importance capitale car les musulmans à l’époque étaient pauvres et souffraient beaucoup. Durant sa visite, le maulana Abdool Aleem Siddiqui invita Sir Abdool à mettre sur pied un orphelinat pour les hommes et les veuves », nous dit encore l’ancien camiste.

Par ailleurs, le Waqf Board porte aussi l’empreinte de Sir Abdool Razack Mohamed qui le mit sur pied à la demande du Maulana Abdool Aleem Siddiqui. Raouf Bundhun dit être triste que la contribution énorme de ce grand homme soit oubliée. « Sir Abdool est parti mais sa contribution pour l’indépendance de notre pays ne pourra jamais être occultée », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Shezaad Mira périt dans un accident – Shadil, son frère : «Li ti ene garçon bien débrouillard»

La route continue de tuer à Maurice. Shezaad Mira laisse malheureusement derrière lui son épouse …