Friday , 19 July 2024
Basir Mohabuth.

Veuves musulmanes : début du paiement de la pension avec effet rétroactif

Ouf de soulagement pour les 159 veuves musulmanes dont le mariage religieux (Nikah) n’avait pas été enregistré auprès du Muslim Family Council. Depuis cette semaine, elles ont commencé à toucher leur pension avec effet rétroactif au mois de juillet 2022, soit un mois après l’annonce de cette mesure dans le Budget 2022/2023, le 7 juin dernier.

Basir Mohabuth, président du Quatre Bornes Muslim Council – plateforme qui a milité depuis des années en faveur des veuves musulmanes – est un homme heureux. « C’est une décision audacieuse qui mérite la reconnaissance de la communauté musulmane envers le gouvernement et en particulier le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour sa compassion envers les veuves et les orphelins. Il n’a pas hésité à corriger une injustice affectant une partie de la population non seulement en modifiant les lois mais aussi en appliquant l’effet rétroactif dans le paiement de la pension », s’enthousiasme-t-il.

L’on se souvient que dans une lettre de remerciement adressée au Premier ministre en octobre 2022, Basir Mohabuth avait lancé un appel à Pravind Jugnauth pour que le paiement de la pension soit fait avec effet rétroactif en raison du délai causé par les démarches administratives. En effet, pour toucher la pension, les veuves musulmanes ont dû procéder au « tardy registration » de leur Nikah en jurant un affidavit avant le 31 décembre 2022. « C’est une mesure historique », estime-t-il.

Basir Mohabuth tient, au nom de la communauté musulmane, à remercier tous ceux concernés par cette mesure dont, entre autres, le Premier ministre Pravind Jugnauth, la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, le ministre Renganaden Padayachy ainsi que le ministre Kavydass Ramano qui s’était fait le porte-parole du Quatre Bornes Muslim Council auprès du gouvernement dans ce combat.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Interdite de porter le hijab pour suivre une formation : Shalma Auckbaraullee s’en remet à la justice

L’interdiction de porter le hijab pour pouvoir suivre une formation à l’institut Escoffier à Kendra, …