Saturday , 24 February 2024

Umrah Ramadan : le séjour béni du couple Mudhawo en Terre sainte

Plus d’une centaine de Mauriciens sont actuellement en Arabie saoudite pour accomplir l’Umrah pendant le mois de Ramadan. Le couple Mudhawo nous raconte son séjour en Terre sainte.

Dans un hadith de Boukhari, d’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (ra), le Prophète Muhammad (saw) a dit : « Un Umrah accompli durant le mois de Ramadan équivaut à un Hadj en ma compagnie. » C’est pour cette raison que beaucoup de pèlerins du monde entier choisissent cette période de l’année pour vivre le mois de Ramadan à Makka et Madinah. Notre compatriote Shaikh Miskeen Shah Abdool Alim Mudhawo, un habitant de Coromandel, a fait le voyage en Arabie saoudite en compagnie de son épouse pour accomplir l’Umrah pendant ce mois béni.

De Makka, il nous fait comprendre par téléphone que presque un million de pèlerins sont actuellement sur place pour accomplir le petit pèlerinage. « Les musulmans viennent ici en grand nombre durant cette période en raison de l’essence même de ce mois béni. Ramzan donn pelrin couraz, patianss ek li renforce zot imaan », dit-il.

« Ou larme kouler… »

Shaikh Mudhawo souligne qu’en Arabie saoudite, le mercure affiche en ce moment 35 degrés Celsius et que Haram Shareef est noir de monde. Quand il se déplace pour accomplir la Salât-ul-Asr, il reste sur place jusqu’à Esha. Il confie que la rupture du jeûne à l’intérieur de la mosquée Al-Haram est un moment d’intense émotion surtout quand le muezzin fait l’appel à la prière. « Ou larme kouler lor ou figir ek kan ou en face Ka’aba, ou lev ou lamé ou deman Allah tou du’as ou envi  », dit-il, ému.

Shaikh Mudhawo et son épouse font partie d’un groupe de 23 pèlerins mauriciens et chaque jour, des visites à des endroits importants sont organisées. « Actuellement, il est interdit d’escalader le Jabel Rahma pour cause de construction de route », précise-t-il. Notre interlocuteur laisse entendre que malgré la grosse foule, il n’est pas difficile d’accomplir l’Umrah et tout a été mis en place pour canaliser les pèlerins. « Parmi ban Morisiens, tou pe passe bien. Nou la zournée koumans bien bonerr. Vers 3h di matin, nou fer Tahajjud ek sehri koumanser ver 4h30. Apré nou tou lire impe Quran ziska Fajr. Apré Fajr, ban lari koumans vin desert, tou dimoun ale reposer. Ver 10h30 ki nou sorti pou ale fer ban visites », raconte-t-il.

Ambiance le soir

Shaikh Mudhawo nous raconte l’ambiance avant l’iftar qui, dit-il, est magique. « Ena dimoun de tou nationalite ki pe asiz a koté ek ou ek zot envi koner kot ou sorti ek zot koz ar ou. 15 minit avan iftar, zot vin met dithé so, tam ek ene boite gato devan ou. Ena dimoune ou pa kone li, li partaz seki li finn amener ar ou pou kass roza », laisse-t-il entendre, émerveillé. Le Mauricien fait ressortir qu’entre Maghrib et Esha, la majorité de pèlerins s’adonnent à la lecture du Quran, et ce, dans un silence religieux. « Apré Esha ek Taraweeh, lerla ki bann lari la koumans inonder ar dimoun. Pou ou sorti depi Haram Shareef, bizin au moin 30 minit. Ban magasin ek restaurant res ouverr ziska tard pou ki ban dimounn kapav aste manze ek fer shopping », ajoute-t-il.

Pour sa part, Shaikh Mudhawo nous dit qu’il est plongé complètement dans les ibadâts, à tel point qu’il ne voit pas le temps passer. « Tou le soir pou Taraweeh, kan sa imam la pe lire ek so la voix pe resonner dan sa Haram Shareef la, ou senti ene frisson envahir ou lekor. Fer Taraweeh en face Ka’aba, c’est ene sentima pa kapav dekrir. Tou dimoun ki ena moyen bizin vin viv sa au moin enn foi dan zot la vie », dit-il encore. Après Makka, le groupe de Mauriciens se rendra à Madinah pour maximiser les prières dans la mosquée du Prophète (saw). « Dan Madinah, temperatir pli bon ek ban lari la moin bondé », soutient notre compatriote qui sera de retour au pays quelques jours avant l’Eid-ul-Fitr.

Soulignons que Shaikh Alim Mudhawo est l’auteur de sept ouvrages axés, entre autres, sur la vie du Prophète Muhammad (pssl), les enseignements de l’Islam, le Martyre de Karbala et la vie de Kwaja Gharib Nawaz.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À chemin Bonnefin, Pailles : un accident provoqué par un chauffeur sous l’influence de la drogue

Vendredi le 8 décembre 2013, un accident de la route a secoué la tranquillité des …