mardi , 29 septembre 2020

Russell Auckbaraullee, Chef cuisinier : son déjeuner extraordinaire dans le ciel de Dubaï

Il existe mille et un endroits pour prendre un repas, en couple ou en solitaire. Véritable globe-trotter, Russell Auckbaraullee, chef cuisinier canadien d’origine mauricienne basé à Toronto, est connu pour ses voyages culinaires extraordinaires. Il partage avec nous sa plus folle aventure gastronomique : un déjeuner suspendu dans les airs à Dubaï.

«Comment vais-je commencer cette histoire pour vos lecteurs  ? Est-ce celle d’un chef qui a peut-être vécu l’expérience culinaire la plus intéressante de toute une vie ?» lance-t-il d’emblée tel un narrateur qui s’apprête à réciter un conte. Russell Auckbaraullee est, en effet, chef cuisinier et propriétaire de l’école « Penthouse Catering » à Toronto, au Canada. Né de parents mauriciens, il se décrit comme « un chef curieux à la conquête du monde ». « J’ai la chance de pouvoir voyager à travers le monde pendant environ 4 mois par an. Et peu importe où je vais, je mets en avant mes racines mauriciennes et cela semble faire bonne impression dans le monde entier. J’ai pu constater que nous sommes très appréciés par les étrangers », souligne-t-il.

En vacances récemment à Dubaï lors de sa tournée annuelle, Russel Auckbaraullee dit avoir entendu parler d’une expérience gastronomique hors du commun et qu’il ne pouvait se permettre de louper. En tant que chef culinaire, il avait, dit-il, l’obligation de vivre une telle expérience. « Prendre un repas suspendu dans les airs dans le ciel de Dubaï ! C’était vraiment unique et quand j’ai vu cette offre, je savais que je devais le faire », laisse entendre notre interlocuteur. Cette activité, pour le moins ordinaire, peut accueillir jusqu’à 22 personnes et dure environ 2 heures. « Vous pouvez soit prendre le déjeuner, le tea-time ou le dîner à des heures variées », explique le chef cuisinier.

Vue à 360 degrés

Mais prendre un repas dans le ciel, c’est quoi  ? « Imaginez une table personnalisée où vous avez de la place pour cuisiner et réaliser vos boissons. Vous êtes accompagnés d’une équipe de 4 personnes comme si vous étiez dans un restaurant », raconte-il et de poursuivre : « vous êtes ensuite sanglés à vos chaises et seuls vos pieds ne sont pas attachés et restent suspendus une fois en haut. C’est digne d’une attraction de Disney Land. » Puis commence l’ascension dans les airs, à près de 50 mètres du sol, à l’aide d’une grue conçue spécialement pour ériger des gratte-ciels. Lorsque les convives sont bien installées, la grue pivote à 360 degrés pour pouvoir admirer Dubaï tout en savourant votre repas. « Cette activité est vraiment très sûre au niveau de la sécurité. Le personnel est très qualifié et on se sent vraiment rassuré », confie Russel Auckbaraullee.

Le menu n’est pas à déplorer non plus puisqu’en sus de cette expérience extraordinaire, vous avez la chance de déguster un repas gastronomique composé d’une entrée, d’un plat principal et d’un dessert. « Les plats sont fournis par l’hôtel Westin à proximité et on y retrouve une variété de mets européens et orientaux comme du caviar, du poisson ou du poulet nourri aux graines de maïs. Tout cela accompagné de sauces, de légumes, entre autres, et relevé avec des épices », raconte-t-il.

À vivre une fois dans sa vie

Russel Auckbaraullee souligne aussi que lorsqu’on vit une telle expérience, de nombreuses questions nous trottent dans la tête: une fois dans les airs, que faire si vous avez besoin d’aller aux toilettes ? Et si le vent souffle très fort, la nourriture risque-t-elle de s’envoler ? « Le serveur a confié qu’il n’a encore jamais rencontré une personne qui voulait aller aux toilettes une fois suspendue dans les airs. Mais en revanche, une semaine plus tôt, un dîner a dû être annulé car il y avait trop de vent », relate-t-il.

Au cours de son expérience, le Chef canadien raconte qu’une dame assise à ses côtés a laissé tomber sa fourchette. Le personnel lui a dit qu’il arrive parfois que des dames perdent même une chaussure. « Le menu est halal et lorsque le personnel a su que j’étais chef cuisinier, nous avons beaucoup échangé et j’ai eu droit à des extras dans mon menu. Il faut absolument vivre une telle expérience. C’est une aventure gastronomique qui restera à jamais gravée dans ma mémoire », confie-t-il.

Après avoir posté sa vidéo et ses photos de ce déjeuner « in the sky » sur les réseaux sociaux, Russel Auckbaraullee a récolté un nombre impressionnant de « likes » et de commentaires attisant par la même occasion la curiosité de ses amis. « Les gens étaient tellement étonnés qu’ils n’imaginaient pas que c’est une activité que vous pouvez expérimenter dans presque 40 pays à travers le monde. C’est une expérience unique à vivre au moins une fois dans votre vie ! » conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill : Nazir Junggee prône une politique participative des citadins

Nazir Mohamad Ameen Junggee a été choisi comme adjoint au maire de la ville de …