jeudi , 2 juillet 2020
Aadil Ameer Meea.

Aadil Ameer Meea : «Je ne mènerai pas une communauté dans le ghetto sectaire»

Vendredi après-midi, le député du MMM, Aadil Ameer Meea, a été applaudi par l’opposition et le gouvernement à l’Assemblé nationale. La dernière partie de son discours a été très appréciée. Il n’a, en effet, pas mâché ses mots envers les politiciens qui prônent le sectarisme. « Franchement, je préfère mordre la poussière que de mener une communauté dans le ghetto sectaire », a-t-il dit. Voici un extrait de ce discours.

La politique est une mission sacrée pour certains et un repaire de fraude, de corruption, de magouille et de bassesse pour d’autres. L’histoire fera la différence entre le bon grain et l’ivraie. Nous sommes fiers au MMM d’être guidé par l’honnêteté, l’intégrité et le mauricianisme.

Aux dernières élections, seuls face à deux alliances, nous ne nous sommes pas laissés tenter par la bassesse, par le « Money Politics », pour reprendre ce terme de notre leader, Paul Bérenger. Nous avons fait une campagne dans la dignité sans grande ressources financières. Nous n’avons pas eu recours au populisme et à la démagogie. Tout cela ne constitue pas notre ADN.

Dix ans en politique, c’était mon élection la plus difficile. Je n’ai dû mener une campagne communale infecte pour me faire élire. L’électorat de la circonscription No 3 qui est composé de toutes les communautés peut être rassuré que jamais, au grand jamais, je ne vais me servir du communalisme, de la religion et des Fake News pour assurer mon élection. J’aime trop l’harmonie sacrée entre toutes les communautés. Franchement, je préfère mordre la poussière que de mener une communauté dans le ghetto sectaire. C’est très dangereux d’empoisonner l’esprit d’une communauté avec le sectarisme et d’utiliser ce langage pour vaincre ses adversaires. Un parlementaire ne peut pas être un pyromane.

Certains doivent se rendre à l’évidence que nous sommes plus dans les années 60 et 70. Nous sommes en 2020 et il n’y a plus de place pour des politiciens qui se croient pouvoir s’octroyer du titre de leader d’une communauté. Il n’y a de la place qu’aux patriotes. Malgré les hauts et les bas, ce pays demeure un havre de paix pour l’ensemble des Mauriciens. C’est sur ce fondement solide qu’on a pu prospérer.

Pour terminer, M. le président, je souhaiterais voir une île Maurice émergente, prospère, juste et généreuse ; une nation unifiée, avec chaque individu jouissant de droits égaux…

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

SMSCWA – Eid : Lunch Party pour les Seniors

La Soonnee Muslim Senior Citizens Welfare Association (SMSCWA) a organisé, le mercredi 24 juin 2020, …