Thursday , 18 July 2024

Propos sectaires sur les réseaux sociaux : plusieurs plaintes envoyées à Facebook

Un jeune internaute se dit interpellé par des propos – jugés insultants et portant atteinte à la paix sociale à Maurice – postés sur le réseau social Facebook sans que les autorités ne réagissent. En effet, des groupes sectaires sont créés sur la plateforme et les membres de ceux-ci postent des contenus qui puissent heurter la sensibilité des Mauriciens. « Je suis choqué par la mentalité de mes compatriotes bien que nous vivions dans une île Maurice dite moderne en 2022 », confie-t-il.

Suite à la découverte de nombreux ‘posts’ sur une page promouvant des contenus racistes, l’internaute dit avoir envoyé plusieurs plaintes à Facebook mais il n’a toujours pas eu de réponse à ce jour. « Entre-temps, les membres de ces groupes continuent de poster des contenus inappropriés chaque jour », ajoute-t-il. Il se demande pourquoi l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA), organisme censé règlementer l’utilisation des outils informatiques, ne prend pas les mesures qui s’imposent afin de mettre un terme aux agissements de ceux qui incitent à la haine raciale sur les réseaux sociaux.

L’internaute dit condamner sans réserve tout propos sectaire qui vise n’importe quelle communauté et invite les jeunes à se regrouper pour dénoncer ceux qui veulent nuire à la paix sociale à travers les réseaux sociaux. « Si nous n’agissons pas, nous serons tout aussi coupables que les auteurs de ces posts. Il faut constamment dénoncer ce genre de comportement pour que les autorités prennent des sanctions », insiste-t-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Interdite de porter le hijab pour suivre une formation : Shalma Auckbaraullee s’en remet à la justice

L’interdiction de porter le hijab pour pouvoir suivre une formation à l’institut Escoffier à Kendra, …