lundi , 23 mai 2022

Lieux de culte à Notre-Dame : cibles de prédilection des malfrats

Boîtes à dons, systèmes de sonorisation, statuettes… Rien n’échappe aux voleurs même dans des lieux de culte. À Notre-Dame, les responsables ne savent plus à quel saint se vouer.

Ils se rendent à la mosquée, au temple ou au kalimaye non pas dans le but de se rapprocher de Dieu mais plutôt pour s’en attirer le courroux. Ces derniers temps, des malfrats ont fait des lieux de culte leur cible de prédilection. Ainsi, la Field Intelligence Unit (FIU) et la Criminal Investigation Division (CID) de Pamplemousses ont épinglé deux voleurs qui ciblaient les lieux de cultes notamment la mosquée Shaan-E-Mohammaddy à Notre-Dame. Un vol a été commis dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 janvier 2022. Les voleurs ont emporté de l’argent de la boîte à dons après avoir endommagé un coffre-fort muni d’un système de verrouillage électronique.

Les voleurs, qui ont été aperçus sur des images des caméras de surveillance installées dans deux autres lieux de culte de la localité, ont été identifiés par la police. Parmi les suspects arrêtés, Yannick Radis (28 ans) ainsi qu’un complice ont avoué leurs forfaits. Yannick Radis a été épinglé peu après avoir fait main basse sur la boîte à dons de ladite mosquée. Il a raconté avoir agi avec l’aide d’autres complices. D’ailleurs, dans les deux autres lieux de culte, des shivlings et des statuettes valant Rs 13 000 ont été emportés. À la mosquée, c’est la somme de Rs 4 500 qui a été volée de la boîte de donation et la valeur du coffre-fort endommagé est estimée à Rs 10 000.

C’est aux petites heures mardi à l’heure de la Salat-ul-Fajr que le pot aux roses a été découvert. La boîte de donation en métal avait été endommagée et l’argent emporté. Les suspects ont été filmés dans leurs œuvres par des caméras CCTV installées dans la mosquée. Ils y ont fait irruption vers 2 heures du matin et se sont dirigés directement vers le coffre-fort. Ils ont quitté les lieux après environ une heure. Des limiers de la CID de la Northern Division et du Field Intelligence Office (FIO) dirigés par les sergents Forod et Arnasala sous la supervision de l’ASP Juman, se sont rendus sur place. Ils ont procédé à l’arrestation d’un suspect après un travail minutieux sur le terrain et à l’aide des images CCTV recueillies. La police scientifique a prélevé des empreintes.

« Nou ti penser satt… »

Les suspects ont pu être identifiés grâce aux images des caméras CCTV.

Dans une déclaration à Star, Wasseem Mohaboob, secrétaire de la mosquée Shaan-E-Mohammaddy, laisse entendre que ces cas de vol ne laissent pas insensibles les habitants de Notre-Dame. Il explique que mardi, après la prière du matin, des traces de boue ont été remarquées sur une partie de la moquette. Il raconte que des fidèles ont été intrigués par ces traces à l’intérieur de la mosquée. « Au depar, nou ti penser kapav ban satt fin rentrer ek fer malpropte  », souligne Wasseem Mohaboob. Quelques heures plus tard, les responsables de la mosquée allaient faire une autre découverte. Un fidèle qui a l’habitude de nettoyer la mosquée constate des empreintes de chaussure sur les tapis de prières. « Kan lin ale guet endan, lin trouv boite donation kassé. Li fine alor inform mwa », poursuit le secrétaire.

Le soir de l’incident, il pleuvait et les trois suspects portaient chacun un masque et étaient vêtus de capuchons. Deux des suspects portaient des « savates » mais le troisième, qui portait des chaussures, ne les a pas enlevées, laissant ainsi des empreintes sur la moquette à l’intérieur de la mosquée. Sur les images CCTV, on peut les voir chercher un point d’accès mais c’est par une fenêtre que les malfrats ont fait irruption dans la mosquée. « Zot fin pren tournavis et zot fin force la fenet metal la », nous dit Wasseem Mohaboob.

Notre interlocuteur est d’avis que les malfrats connaissaient les lieux. Et pour cause  ! Ils se sont immédiatement précipités vers le coffre-fort une fois à l’intérieur de la mosquée. Mais ce n’est qu’après leurs forfaits que les suspects ont constaté la présence des caméras de surveillance. Ils ont alors réorienté le champ de vision de celles-ci pour ne pas se faire démasquer. L’un des suspects a aussi tenté de débrancher le système de sonorisation, mais sans succès. Wasseem Mohaboob confie qu’il y a deux ans, un voleur qui se faisait passer pour un fidèle avait également ciblé la boîte à dons de la mosquée Shaan-E-Mohammaddy. Il était un habitant de Vacoas.

D’autres lieux de cultes ciblés

Outre la mosquée Shaan-E-Mohammaddy, d’autres lieux de culte de Notre-Dame ont été ciblés par les malfrats, la veille. De l’argent contenu dans des boîtes de donation a été volé. Un Kalimaye a aussi été ciblé et les suspects ont été repérés par des caméras CCTV à Montagne-Longue peu après les faits.

Plusieurs responsables des lieux de culte ont été alertés et la vigilance est de mise. Des habitués ont été informés en vue de signaler toute présence d’individus louches dans les environs.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À l’Ile de La Réunion : la Grande Mosquée Noor-e-Islam célébrée à travers un livre somptueux

À Saint-Denis de La Réunion, la communauté musulmane a présenté cette semaine « Noor, L’Édifice …