jeudi , 2 avril 2020
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Journée mondiale de la langue arabe à l’ICC : Avinash Teeluck annonce une Arabic Speaking Union

Journée mondiale de la langue arabe à l’ICC : Avinash Teeluck annonce une Arabic Speaking Union

L’Islamic Cultural Centre (ICC) à la rue la Paix, Port-Louis, a célébré la Journée mondiale de la langue arabe le mercredi 18 décembre 2019 en présence du Dr Anwar Husnoo, vice-Premier ministre et d’Avinash Teeluck, ministre des Arts et du Patrimoine culturel, de députés et de dignitaires saoudiens.

L’ICC a organisé plusieurs concours en langue arabe: dictée, rédaction, débat, sketch et Anasheed au cours de cette année. Quelque 500 élèves des écoles primaires et secondaires y ont participé. L’ICC a récompensé les vainqueurs des compétitions et les élèves à travers l’île qui se sont classés premiers en arabe à l’école.

Lors de son discours, le ministre Avinash Teeluck a annoncé que son ministère travaille sur la mise sur pied de l’Arabic Speaking Union car l’apprentissage de la langue arabe peut ouvrir de nombreuses opportunités d’emploi aux Mauriciens. « Nous devons nous sentir bénis de vivre dans une société multilingue car nous avons hérité les langues de nos ancêtres. Toutes les langues font partie de notre patrimoine national et le gouvernement fait tous les efforts possibles pour promouvoir les langages ancestrales, » dit-il. « Outre son importance religieuse, la langue arabe peut aujourd’hui ouvrir de nombreuses portes pour de meilleures opportunités de carrière. Il y a une forte demande de traducteurs et d’interprètes arabes dont ont besoin les agences et les sociétés qui souhaitent se lancer dans le commerce international», dit-il.

Il a souligné qu’avec plus de gens apprenant cette langue, ce sera un grand atout pour eux de faire le pont entre le monde des affaires arabe et le continent africain. Toujours selon le ministre Avinash Teeluck, l’arabe n’est pas seulement une langue destinée aux musulmans, mais c’est le pilier de la diversité culturelle de l’humanité selon l’UNESCO. Il a félicité l’ICC pour avoir rejoint la campagne internationale de célébration de la langue arabe mondiale à travers une série d’activités culturelles. Il s’est dit également reconnaissant aux autorités saoudiennes pour le soutien apporté aux enseignants mauriciens par le biais de l’atelier arabe. Il affirme qu’il se penchera également sur la demande de l’ICC d’organiser des ateliers et des conférences sur la calligraphie arabe.

Prof Hussein Subratty : «La langue arabe n’est pas seulement réservée aux musulmans»

Le Chairman de l’ICC, le Professeur Hussein Subratty a de son côté fait ressortir que « la langue arabe n’est pas seulement réservée aux musulmans ». « L’UNESCO promeut la langue arabe. Pour apprendre une langue, il faut en être assoiffé de la langue. Maurice regorge de talents et nous devons avancer ensemble pour promouvoir les langues. Toutes les langues doivent être respectées et promues car chacune a sa spécificité » a-t-il dit. Soulignons qu’il a demandé au ministre Avinash Teeluck d’organiser un salon de calligraphie arabe.

Dr Saleh Al Zahrani encense les enseignants d’arabe

Un atelier de formation de deux jours en arabe a eu lieu les 16 et 17 décembre au siège de l’ICC. L’atelier était dirigé par le Dr Saleh Al Zahrani de l’Université internationale King Abdul Aziz. Lors de son discours, ce dernier a été élogieux envers les enseignants d’arabe à Maurice. « Ils peuvent en même temps parler d’autres langues avec la même facilité », dit-il. Selon lui, peu de locuteurs non-natifs réussissent à maîtriser la langue arabe. « Mais ici à Maurice, je dois dire que le niveau est très bon » ajoute-t-il. Il est disposé à l’avenir de travailler davantage en collaboration avec Maurice pour la promotion de la langue arabe dans l’île.

Dr Anwar Husnoo, vice Premier-ministre : “L’apprentissage de l’arabe nous ouvre les portes des opportunités”

Dr Anwar HusnooSelon le vice-Premier ministre, Dr Anwar Husnoo, les efforts de nos ancêtres venus de l’Inde sont louables.

« Malgré les installations limitées disponibles dans les années 1800 et au début des années 1900, ils ont pu organiser l’enseignement de l’arabe dans les madrassas. Aujourd’hui, les madrassas sont partout sur l’île. Le gouvernement déploie de nombreux efforts pour la promotion de l’arabe dans les écoles primaires et secondaires», a-t-il dit. À Maurice, on compte environ 200 éducateurs d’arabe et 6000 étudiants qui apprennent la langue arabe. Il est important que l’arabe soit enseigné et appris à Maurice, selon Dr Anwar Husnoo car on doit viser la perspective du développement mondial.

En Angleterre et aux Etats Unis, l’accent est mis sur la langue arabe car c’est une langue utilisée pour les affaires. « Beaucoup de nos jeunes Mauriciens travaillent dans les pays arabes. La langue arabe a donc également un aspect important dans l’économie», dit-il. Le vice-Premier ministre encourage les parents à faire apprendre cette langue à leurs enfants. La langue arabe, poursuit-il, a été reconnue parmi les six langues officielles par l’ONU le 18 décembre 1973. La langue arabe a également contribué au progrès des sciences, des mathématiques, de la médecine et de la littérature. En ce qui concerne Maurice, le vice-Premier ministre avance que l’arabe joue un rôle important dans la société moderne étant donné que nous avons un lien fort avec le monde arabe.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

L’achat en ligne des produits de base : Les points à retenir

Le grand public pourra faire des achats pour des produits de base dès ce vendredi …