samedi , 11 avril 2020
Zakariyya Seekdaur, Shahana Aalia Mahadawoo, Prishnee Lakshana Appadoo et Ibraheem Chady
Zakariyya Seekdaur, Shahana Aalia Mahadawoo, Prishnee Lakshana Appadoo et Ibraheem Chady

Journée mondiale de la justice sociale : un long chemin à parcourir afin d’effacer les inégalités

La Journée mondiale de la justice sociale a été observée le jeudi 20 fevrier. Cette année, le theme est « Réduire les inégalités pour atteindre la justice sociale ». Les jeunes estiment qu’à Maurice, il y a des mesures urgentes à prendre pour soigner ce malaise social. Cependant selon eux, il reste encore beaucoup à accomplir afin qu’on puisse parler d’une société juste et sans discrimination.

Zakariyya Seekdaur : «Le chemin de l’égalité est encore long»

Zakariyya Seekdaur laisse entendre que l’inégalité est un fléau global qui ne cesse de progresser au fil des décennies. « La situation est alarmante à Maurice, car selon le rapport de la Banque mondiale, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres, de plus en plus pauvres. Le dernier rapport de Statistics Mauritius estime que 33 600 foyers n’arrivent pas à joindre les deux bouts », dit-il.

Selon lui, les mesures correctives prises par le gouvernement telles que l’impôt négatif sur le revenu ou le salaire minimal sont louables. « Cependant, le chemin de l’égalité est encore long. L’impôt progressif sur le revenu et des impots sur les droits de succession doivent être implémentés afin qu’il y ait une meilleure redistribution de revenus », ajoute souligne-t-il.

Selon lui, le fossé de disparités hommes-femmes se creuse. « Le seul moyen de savoir si des problèmes de parité existent dans des entreprises est d’analyser les données salariales et la répartition des effectifs. La transparence doit primer au sein des entreprises et les femmes dirigeantes doivent être mises en avant pour inspirer confiance aux jeunes femmes », maintient-il.

Shahana Aalia Mahadawoo : «La justice sociale commence à la maison»

Pour Shahana, « la justice sociale commence à la maison ». « Une maison est généralement composée de membres de differents groupes d’age et de sexe. En enseignant aux enfants un comportement approprié et en donnant l’exemple, les parents éduqueront les enfants à ne pas discriminer entre les gens », dit-elle. À un niveau plus institutionnel, elle estine que des lois efficaces sur le salaire minimum et la gratuité des soins de santé garantissent à chacun l’essentiel d’une vie décente. « L’éducation gratuite et un système fiscal progressif permettent aux individus de grimper les échelons sociaux », dit-elle.

Prishnee Lakshana Appadoo : «Il faut aussi éliminer les pratiques discriminatoires»

Prishnee Lakshana Appadoo explique que les inégalités fondées sur les revenus, le sexe, l’âge, le handicap, la race, la classe et l’origine ethnique persistent à travers le monde. Selon elle, les inégalités provoquent une hausse de pauvreté. « La lutte contre les inégalités doivent comprendre des mesures importantes. Il faut investir davantage dans la santé, l’éducation, la protection sociale et la création d’emploi. Il faut aussi éliminer les pratiques discriminatoires. Les politiques gouvernementales, économiques et sociales doivent être universelles et accorder une attention particulière aux besoins des communautés désavantagées et marginalisées », dit-elle.

Ibraheem Chady : «L’inclusion sociale et economique devraient être renforcées»

Ibraheem Chady soutient que les objectifs de développement durable (ODD) ont été établis pour réduire les inégalités dans le monde et pour garantir que toute la population jouisse de la paix et de la prospérité d’ici 2030. « Les personnes vivant dans la pauvreté devraient participer à la mise en œuvre d’un pro-gramme sur mesure pour réduire et éliminer la pauvreté. Une fois financièrement stables, elle ne seront plus confrontées à des inégalités en matière de sécurité alimentaire, de santé et d’éducation », dit-il. Notre interlocuteur precise aussi que même s’il y a eu une augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail, il existe encore de grandes inégalités. « Les femmes se voient systématiquement refuser les mêmes droits au travail que les hommes. Le nombre de violences sexuelles ou même les cas de violence domestique augmentent. L’inclusion sociale, économique et politique de tous, sans distinction de sexe, d’âge, de race, d’ethnie ou de religion, devraient être renforcée et encouragée », lance le jeune homme.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Xavier-Luc Duval

Nouvelle taxe sur le carburant – Xavier-Luc Duval : “Les caisses de l’Etat sont vides”

Xavier-Luc Duval, le leader du PMSD, a réagi aujourd’hui à la décision du gouvernement d’imposer …