samedi , 6 juin 2020
Xavier-Luc Duval entouré des membres du parti
Xavier-Luc Duval entouré des membres du parti

Institution d’une commission d’enquête : Xavier-Luc Duval demande aux personnalités du pays de refuser d’y siéger

Xavier-Luc Duval (XLD), s’est élevé avec force contre l’institution d’une commission d’enquête après la démission comme présidente d’Ameenah Gurib- Fakim. Pour lui, la commission d’enquête vise à « embêter la population » et il a demandé aux personnalités du pays de ne pas y siéger.

C’était samedi lors1a de la conférence de presse du PMSD, à son siège à Les Salines, que le leader bleu a fait part de ses sentiments après la mise sur pied de la commission d’enquête sur la Présidente et non sur toute l’affaire Alvaro Sobrinho et autres Platinum cards. « La population est en colère car le gouvernement nous prend pour des imbéciles », s’est-il écrié.  « Ils prétendent que le problème c’est la présidente de la République. Mais l’abcès, c’est la tentative de la présidente visant à déstabiliser le gouvernement, » a-t-il ajouté.

« Pour ce qui est de la commission d’enquête instituée par la présidence, Ameenah Gurib-Fakim avait raison dans le fond mais pas dans la forme. Dès le départ, Sir Anerood Jugnauth a faussé le rôle de la présidente de la République », a martelé le leader de l’opposition.

Soulignant par la suite que les Mauriciens sont heureux que la présidente de la République soit partie, il s’est désolé qu’elle bénéficie toujours de ses gardes du corps et d’autres privilèges alors qu’un tribunal de destitution aurait été le moyen idéal pour pousser la présidente vers la porte de sortie sans pension. Il a aussi déploré le fait que malgré la commission d’enquête instituée par le gouvernement, le fléau Sobrinho reste entier.

Abordant le dossier Agaléga, XLD a déclaré avoir écrit au Premier ministre, Pravind Jugnauth pour lui demander d’organiser une visite des parlementaires sur l’île. « Je suis intéressé à y aller. C’est clair que l’Inde n’a aucune mauvaise intention pour ce qui est d’Agaléga. Mais tous les accords doivent être rendus publics », précise Xavier Luc Duval.

Le leader de l’opposition s’en est vertement pris par ailleurs au ministre Mentor, Sir Anerood Jugnauth, après son audition devant la commission d’enquête sur Britam. « Des dossiers importants ont été remis entre les mains d’un Junior minister tel que Roshi Bhadain. Cette initiative démontre la stupidité de l’ex-Premier ministre, devenu ministre Mentor, Sir Anerood Jugnauth. SAJ est le seul à être blâmé car il a été irresponsable ».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

L’Eid-ul-Fitr vécue par les enfants : célébration différente mais empreinte de joie

Cette année, la célébration de l’Eid-ul-Fitr a été très différente. Avec le confinement, les enfants …