jeudi , 30 juin 2022

Incidents à Plaine-Magnien – Nazim Gurib : «Zamé mo ti pensé mo pou passe Ramzan en detention»

Nazim Gurib, président du conseil de village de Plaine-Magnien, ainsi que les conseillers Vashil Jasgray et Cursley Nadal, et Gaardish Boodhun, un habitant de la localité, ont passé une nuit en détention, cette semaine.

Les quatre hommes ont été interrogés par la CID de Rose-Belle, mardi après-midi, 12 avril, suite aux incidents survenus, une semaine plus tôt, à Plaine-Magnien, devant le bureau du Citizens Advice Bureau (CAB) où les ministres Hurreeram et Toussaint ont été hués par des habitants après une réunion. Nazim Gurib n’était pas invité à cette réunion mais avec ses deux conseillers, ils voulaient faire entendre leur voix concernant les inondations fréquentes que subissent les habitants du village. « C’est clairmen ene inzistis akoz mo ti pe selma fer mo travay de prezidan vilaz », nous a déclaré Nazim Gurib après avoir obtenu la liberté conditionnelle, mercredi matin.

Le président du village de Plaine-Magnien est revenu sur son arrestation peu avant la rupture du jeûne en cette période de Ramadan. « Mo ti roza sa zour-la ek mo fin deman mo Créateur so protektion akoz mo inocen ek mo ti pe al koz en faver ban dimoun ki pe soufer  », souligne-t-il. Nazim Gurib précise qu’il n’a pas été brutalisé mais la cellule où il devait passer la nuit du mardi 12 avril était dans un piteux état. « Mo fin gagne iftar avek ene policier ek mo fin lire namaz Maghrib ek Esha lor ene chaise  », ajoute-t-il. Notre interlocuteur soutient n’avoir pas fermé l’œil de toute la nuit et que vers 1h du matin, plusieurs policiers ont investi sa cellule et y ont tout enlevé. « Zot dir moi ki zot in gagn lord depi lao ek pa pou gagn narnier pou sehri  », laisse-t-il entendre. Cependant, grâce à l’intervention du député Ehsan Joomun, il a pu avoir une bouteille d’eau et deux biscuits pour le repas du matin. « Mo ena la foi ek depi 4h dimatin, mo ti fini fer niyaat », ajoute ce père de famille.

Nazim Gurib garde de mauvais souvenirs de cette détention qu’il qualifie « d’arbitraire ». « Mo pa merit pou passe la nuit dan cellule ki senti loder ek matela sale sirtou dan moi Ramzan. Ek zamé mo ti pensé mo pou passe Ramzan en detention ene zour », se désole-t-il. N’empêche qu’il croit dans la justice et est d’avis que « la vérité triomphera ». Soulignons que Nazim Gurib est un travailleur social de terrain et il passe son temps à régler les problèmes que font face les villageois. Élu pour la première fois en 2012, il récidive en 2020 lorsqu’il est élu en tête de liste. Désormais, il n’a qu’un seul objectif en tête : « Mo pou bizin rent dan Parlement pou travay pou mo rezion ek servi ban vilazoi. »

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Condamnation du beau-père d’Ayaan – Adil Ramdoo : «Sa sentence prison là pas assez»

Vendredi soir, Sheik Mohammed Al Ashar Sobratee, 24 ans, a été trouvé coupable, à l’unanimité …