lundi , 1 juin 2020
Anwar Husnoo

Anwar Husnoo annonce : Le «E Health system» introduit bientôt dans nos hôpitaux

Le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, le Dr Anwar Husnoo, est déterminé à améliorer le système de santé et le rendre plus efficace.

Ainsi, afin d’éviter des problèmes d’écriture en ce qu’il s’agit des prescriptions rédigées par les médecins le ministère de la Santé viendra de l’avant bientôt avec l’informatisation du système d’information hospitalier. Ainsi à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo des ordinateurs seront installés au Casualty Ward et dans les salles afin que les médecins puissent monter un dossier médical de chaque patient ausculté et lui remettre une prescription médicale. Les médecins n’auront plus à écrire les prescriptions à la main et le problème d’écriture sera ainsi résolu.

Autre avantage de ce système, le médecin sera appelé à traiter un dossier complet du patient et les données seront relayées vers la salle où le patient est admis. Le ministre Anwar Husnoo fait ressortir que les résultats des tests sanguins, de l’examen radiologique, et autres investigations seront inscrits dans le dossier médical du patient. Ce système permettra aussi d’introduire une base de données en ce qu’il s’agit des inventaires des médicaments et ainsi évitera des gaspillages à l’achat des médicaments.

Après l’hôpital Dr A. G. Jeetoo ,tous les mediclinics, Area Health Centres, Community Health Centres et Health Centres de la capitale seront informatisés. Après la capitale, d’ici le début de l’année prochaine tous les hôpitaux de l’île ainsi que les Health Centres seront également informatisé. “Ceci aidera à gérer le système au niveau national, » a souligné le ministre.

Négligence médicale

Abordant les problèmes de négligence médicale au département néonatal comme rapportés dans les journaux, le ministre a indiqué que des actions rapides ont été prises pour faire la lumière sur les cas allégués. Un Fact Finding Committee, composé de Carol Green Jokhoo du parquet et de Faeza Soobadar, cheffe de la section pédiatrie à l’hôpital Welkin, a soumis son rapport après un mois de travaux. Un deuxième Fact Finding Committee a été mis sur pied dans le cas des jumelles Sookun.

Le FFC est composé du Dr Ting et de Carol Green Jokhoo. Le ministre Husnoo a laissé entendre que dans le cas du bébé du couple Tranquille, le test d’ADN est venu apporté la preuve que le bébé appartient au couple. « Mo pas la pou protège personne ni cachiette narien », lance le ministre. Il a en outre souligné que le lendemain de sa nomination comme ministre de la Santé, il a fait ouvrir une section néonatale à l’hôpital de Flacq et que bientôt un nouveau département néonatal verra le jour à l’hôpital Jeetoo.

En ce qu’il s’agit de l’hôpital Victoria, une nouvelle unité sera prête bientôt avec plus d’incubateurs et un meilleur système de ventilation. Le ministre Husnoo ajoute que les statistiques sur le nombre de décès des nouveau-nés indiquent que la tendance est à la baisse comparé à quelques années de cela.

Cependant, le ministre de la Santé concède que le service laisse à désirer et qu’un «Quality Management Service « dans tous les hôpitaux s’avère nécessaire. « Mo d’accord ki bizin révoir l’environnement, nettoyage banne toilettes et revoir tout le système de nettoyage des salles », a-t-il admis. Une réunion avec tous les surintendants et directeurs des hôpitaux a eu lieu au cours de la semaine pour remédier à la situation.

Traitement du cancer

Par ailleurs, Anwar Husnoo a expliqué que l’appareil RT, utilisé pour le traitement du cancer date depuis 1994 et a une durée de vie de 10 ans.

Or l’appareil n’a jamais été remplacé. Les patients en traitement sont envoyés à l’étranger pour des soins aux frais du gouvernement. Il a annoncé le début des travaux le 1er juin de cette année à Vacoas pour la construction de deux batiments souterrains en béton armé pour l’installation de deux appareils «Linac». « Pou ena banne lezotte l’appareil sophistiqué et pou forme banne médecins et infirmiers », a-t-il dit encore.

Paul Bérenger encense Husnoo

Commentant The Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Bill qui facilitera le don d’organes, Paul Bérenger, tout en estimant que toutes les conditions n’ont pas encore été réunies pour cette loi, a cependant été tout sucre, tout miel à l’égard du ministre de la Santé, Anwar Husnoo, lors de la conférence de presse, du Mouvement Militant Mauricien (MMM) samedi.

En effet, bien que le leader du MMM a relevé plusieurs manquements autour du projet de loi concernant le don d’organes qui sera prochainement présenté au parlement, il a cependant loué la réceptivité et la disponibilité du ministre de la Santé, Anwar Husnoo.

Il a d’ailleurs indiqué avoir été contacté par le ministre qui lui a transmis un amendement qu’il compte proposer au Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Bill. L’amendement proposé, selon le leader du MMM, permettra aux parents de la personne décédée de décider si les organes pourront être utilisés dans des exercices de transplantation. « C’est un bon pas en avant », a souligné Paul Bérenger, même s’il a exprimé son désaccord avec la manière dont cet amendement a été rédigé. Il a toutefois de nouveau insisté sur le fait que ce projet de loi doit auparavant faire l’objet d’un débat public. « Au cas contraire les gens risquent de se retrouver dans l’ignorance », a-t-il déclaré. Il s’est ainsi déclaré favorable à une bonne campagne d’informations et a aussi appelé à la mise en place des infrastructures, la création d’un centre spécialisé ainsi que le recrutement de spécialistes pour que la loi puisse atteindre ses objectifs.

La route Terre-Rouge/Verdun a aussi fait l’objet de commentaires du leader mauve. Selon lui, ce dossier a été mal géré et il a dénoncé « l’incompétence » du ministre des Infrastructures publiques. Il a rappelé que trois ans sont déjà passés et il n’y a eu aucun résultat concret. « Il y a eu une valse de consultants autour de ce projet et c’est un gros fiasco », a-t-il dit.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Rashida Nanhuck, directrice p.i. du MSB : «De nombreux avantages avec le Work From Home»

C’est essentiellement de chez elle que la directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB), …