mardi , 27 octobre 2020
Tariq Ramadan

Tariq Ramadan : des Mauriciens réclament sa libération

La libération immédiate du Professeur Tariq Ramadan, actuellement en détention, sur une base humanitaire. C’est ce que réclame Rehza Khan Moortoojakhan, Président du comité de coordination d’un collectif des associations citoyennes de l’Ile Maurice, dans une lettre ouverte adressée au ministre des Affaire Etrangères français, Jean-Yves Le Drian.

Des extraits :

Cher Monsieur,

(…) Par ce temps de grand bouleversement au niveau géopolitique où les nouveaux venus de par leurs grands moyens financiers rivalisent pour construire une relation avec l’île Maurice, soyez assuré que nos relations se fondent sur des valeurs et nous Mauriciens, seront loyaux dans notre amitié envers le peuple français.

Et c’est sur ce même fondement d’amitié que nous vous sollicitons afin de faire prévaloir la justice pour le Pr Tariq Ramadan, professeur à l’université d’Oxford. à travers ses constantes visites depuis 23 ans, Tariq Ramadan est devenu un ami proche des Mauriciens. Sa contribution précieuse et tangible dans la construction de notre jeune nation aussi bien que dans la consolidation de notre vivre-ensemble sont très appréciée et respectée par toutes les composantes de notre nation arc-en-ciel.

Le Pr Ramadan répond aujourd’hui de deux accusations de mœurs, mais partant du principe de la présomption d’innocence, le Professeur Ramadan est innocent jusqu’à preuve du contraire.

Le déroulement de ‘l’affaire Ramadan’, suivi de très près à Maurice comme à travers le monde, renvoie une perception négative de ‘déni de justice’  de par sa détention provisoire en isolement à durée indéterminée malgré les autres options et garanties offertes par sa défense ; la privation de visite et de contact téléphonique à sa famille; la disparition au parquet d’un document qui pourrait être une preuve de son innocence et tout ceci dans un contexte où des personnalités politiques de l’actuel gouvernement accusées du même délit sont en liberté. Cela s’apparente à une vendetta politique.

Toutefois ce qui nous préoccupe le plus reste l’état de santé précaire du Professeur Ramadan, qui a été hospitalisé plusieurs fois durant le mois écoulé pour cause de deux maladies qui sont graves, dégénératives et irréversibles. Il est à souligner que le médecin de la prison avait clairement déclaré que la prison ne pouvait pourvoir aux soins quotidiens devant être administrés au Professeur Ramadan. Ne serait-ce que pour cette raison, n’y a- t-il pas matière et urgence à relâcher le Professeur Ramadan et le placer en garde à vue sous des dispositions autre que cette mesure extrême de détention?

Nous faisons un appel pressant pour que le Professeur Ramadan soit libéré immédiatement sur une base humanitaire afin qu’il puisse recevoir les soins appropriés et aussi être en mesure de répondre à la justice pour les causes qui lui sont reprochées.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À la Musjid Khidmat-E-Islam à riv.-du-rempart : Wasim Jaulim remporte la compétition de Naat Shareef

La finale régionale de la compétition de Naat Shareef organisée par la mosquée Khidmat-E-Islam de …