dimanche , 4 décembre 2022

Osman Mahomed en mode réflexion ?

Partira, partira pas ? C’est ce qu’ils sont nombreux à se demander au sujet du député du Parti travailliste dans la circonscription No 2, Osman Mahomed. Ce, après que son Constituency Clerk a claqué la porte des rouges cette semaine. Depuis, le député ne communique qu’à travers sa page Facebook.

Grosse confusion autour de l’avenir d’Osman Mahomed au Parti travailliste. Ce, après que son « plus proche collaborateur » et ancien lord-maire, Sheikh Mukhtar Hossenbocus, a décidé de soumettre sa démission du Parti travailliste. Celui-ci était membre des rouges depuis ces 35 dernières années.

Dans un premier temps, Osman Mahomed a publié sur sa page Facebook la lettre de démission de son ex-Constituency Clerk. Et alors que les spéculations allaient crescendo à l’effet qu’Osman Mahomed pourrait emboîter le pas à Sheikh Mukhtar Hossenbocus, le député rouge a émis un « communiqué » sur sa page Facebook. « Il y a beaucoup de journalistes qui m’ont téléphoné depuis hier matin et il y a eu beaucoup d’articles de presse sur moi depuis. Je tiens à préciser qu’à ce jour, je n’ai donné aucune déclaration à aucune presse écrite ou parlée. Donc, tout ce qui a été dit et écrit, ne vient pas de moi. Je communiquerai en temps et lieu mais à ce stade, je tiens à dire que je suis vraiment attristé par la démission de Sheikh Mukhtar Hossenbocus, mon plus proche collaborateur depuis mon entrée en politique en 2014 », a-t-il écrit.

Selon des informations glanées auprès de son entourage, Osman Mahomed ne serait pas à son aise au Parti travailliste. D’ailleurs, lors d’une rencontre avec le leader, Navin Ramgoolam, jeudi, il aurait exprimé ses difficultés à cohabiter avec un de ses colistiers. Un problème qui ne daterait cependant pas d’hier, à en croire plusieurs membres du PTr qui connaissent bien la « tension » qui existerait entre ces deux députés.

« Frustration »

Dans une déclaration au Défi Plus, Ehsan Juman a indiqué avoir parlé à Osman Mahomed vendredi lors de l’inauguration d’un nouvel enseigne de pizza à Plaine-Verte. Une inauguration qu’Osman Mahomed a d’ailleurs relayée sur sa page Facebook. « Il m’a dit que la question de démission ne se pose pas et que ce n’est pas à l’agenda », a-t-il déclaré. Shakeel Mohamed, pour sa part, a évoqué la « frustration  » de son collègue de parti. « Je lui ai parlé et je comprends sa frustration. Le départ de son ami Mukhtar lui a fait mal. Je comprends et je compatis », a déclaré Shakeel Mohamed, demandant au « leadership » de bien gérer cette situation.

Sheikh Mukhtar Hossenbocus a lui fait comprendre qu’il a demandé à Osman Mahomed de quitter le Parti travailliste. « Je l’ai encouragé à faire comme moi. Linn dir mwa li bizin reflesi  », soutient-il. L’ancien lord-maire a, au passage, indiqué qu’il compte rejoindre les rangs du Mouvement socialiste militant (MSM).

A noter que celui-ci a soumis sa démission ce jeudi. Il affirme que Navin Ramgoolam ne serait pas à l’écoute des membres du parti, le qualifiant ainsi de « mauvais leader ». Selon ses dires, dans la circonscription No 2, « only dirty money politics and personal interest now matters (…). Il ajoute qu’il y aurait « only divide and rule with money politics while hardwork and loyalty are being ignored on a regular basis». Il a, au passage, qualifié le « main opponent » du leader des rouges, soit Pravind Jugnauth de « great leader à l’écoute de ses mandants et de ses membres ».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Insuffisance rénale : Waseer Kodabuckus, 24 ans, a besoin d’un rein

Jouir d’une bonne santé est la plus grande richesse qu’une personne puisse avoir. Muhammad Waseer …