lundi , 17 février 2020
Accueil / Actualités / Naz et ses enfants ont besoin d’aide : a Pailles, c’est dans une modeste maison d’une pièce que vivent Naz et ses deux enfants.
231219_naz

Naz et ses enfants ont besoin d’aide : a Pailles, c’est dans une modeste maison d’une pièce que vivent Naz et ses deux enfants.

Naz, 39 ans, s’occupe seule de ses deux enfants. Sa fille a huit ans et son fils 6 ans. L’histoire de sa vie est bouleversante. Elle nous explique avoir été longtemps une femme victime de violence domestique. D’ailleurs, elle en garde toujours les cicatrices sur son corps et même sur la tête.

Au début, tout se déroulait bien, mais les choses ont dégénéré rapidement. En effet, elle avait remarqué que son mari s’intéressait à une autre femme. De plus, son comportement en général avait changé. « Mon mari n’achetait plus à manger. Les voisins nous venaient en aide. Il avait aussi commencé à boire et à lever la main sur moi. Il dépensait ainsi tout son argent. Il a montré par la suite une autre facette de sa personnalité», a-t-elle relaté. « Li ena la main kokin », ajoute-t-elle.

C’est ainsi que le couple a fini par se séparer et que Naz s’est retrouvée avec deux enfants en bas âge sous son entière responsabilité. Elle a dû quitter la maison où elle résidait avec son mari pour en louer une autre à Pailles. Elle reçoit une « petite pension » pour ses enfants et elle doit donc travailler pour leur procurer le strict nécessaire. Pour ce qui est du travail, elle ne peut prendre d’autres engagements en raison de ses jeunes enfants. Ces derniers sont autorisés à l’accompagner dans son actuel emploi.

Naz nous reçoit dans une modeste maison d’une pièce qui fait aussi office de cuisine, de salon de fortune et de chambre à coucher. Malgré ses difficultés, Naz est une mère courageuse qui lutte pour que ses enfants vivent décemment et ont de quoi se mettre sous la dent.

Elle nous explique qu’après la séparation d’avec son époux, ce dernier a décliné toute responsabilité. Naz travaille deux fois par semaine dans une maison comme bonne à tout faire et gagne Rs 500 par semaine. Ses deux enfants reçoivent une allocation sociale de Rs 3500 mais cette somme est loin d’être suffisante car après avoir payé le loyer et réglé les factures d’eau et d’électricité, il ne lui reste presque plus rien pour la nourriture.

Des proches viennent leur offrir à manger de temps à autre. Mais quand personne ne vient, elle prépare quelque chose à manger pour ses enfants avec des pains rassis et se met ensuite au lit le ventre vide.

Ce dont elle a urgemment besoin pour l’heure, ce sont des provisions, des vêtements pour ses enfants et aussi une armoire pour remplacer celle qui est en ruine et qui a été dévorée par les termites.

Les personnes qui sont disposées à venir en aide à cette mère dans le besoin peuvent l’appeler sur le 5846 6807

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

170220_souillac_hospital

Propagation du coronavirus (Covid-19) : Pravind Jugnauth prévoit un impact conséquent sur notre économie

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, joue cartes sur table. « L’économie mauricienne subira de graves …