lundi , 6 avril 2020
Dernières Nouvelles
Entreprendre

National Entrepreuneurship & Leadership Summit 2019 – Entreprendre : les clés de la réussite

De plus en plus de jeunes souhaitent être entrepreneurs plutôt que salariés. Quatre entrepreneurs nous révèlent les clés de leur réussite.

De nos jours, le terme entreprenariat est de plus en utilisé dans notre quotidien. Mais faut-il encore savoir qu’elle est sa véritable définition. Le terme «entreprenariat» a été défini pour la première fois à la Harvard Business School par le professeur Howard Stevenson. Il définit l’entreprenariat comme étant la poursuite d’une opportunité au-delà des ressources que vous contrôlez. Cela impliquerait donc d’avoir une certaine qualité de base pour pouvoir entreprendre.

Le National Entrepreuneurship & Leadership Summit 2019, organisé par MAAJ Entreprise, a réuni plusieurs conférenciers au Rabita Hall à Port-Louis, le samedi 30 novembre. Le but étant de partager leur savoir-faire aux jeunes souhaitant se lancer dans l’entreprenariat, ils leur ont livré les quatre clés pour entreprendre avec succès.

La confiance en soi est une force vitale

Dans notre quotidien, nous sommes tous mis au défi à travers nos efforts pour établir des liens avec nos collègues, nos chefs et nos employés. En particulier lorsque nous estimons que nous ne pouvons pas leur faire confiance ou qu’ils ne nous font pas confiance. Lorsque les gens ont confiance dans les capacités, les intentions et l’engagement de chacun, ils sont plus disposés et plus aptes à participer, à collaborer et à innover. « La confiance commence avec vous, avec vos attitudes, vos intentions et vos comportements au sein de vos relations. La confiance est peut-être intangible, mais les effets de sa présence sont concrets à la fois dans la vie des gens et dans les résultats nets d’une organisation», souligne Sameera Chattun, directrice de Safe & Shat Training Center. Selon elle, ces résultats sont essentiels pour survivre et prospérer dans un marché concurrentiel et mondialisé. « Chaque jour, on demande aux gens de travailler plus intelligemment, plus rapidement et mieux. On leur demande de faire plus avec moins, de créer de nouvelles opportunités à partir d’échecs épiques et de s’engager dans la courbe d’apprentissage technologique la plus abrupte de l’histoire de l’humanité», ajoute-t-elle.

Selon Sameera Chattun, la confiance joue un rôle central dans la capacité des personnes à répondre à ces attentes. «Pour pouvoir fonctionner à leur plus haut niveau, vous devez apprendre à vous faire confiance», dit-elle.

La détermination repose sur la réalisation

La recette de l’efficacité et du succès est différente pour tout le monde, mais il est indéniable que la détermination est l’un de ses ingrédients clés. Chacun d’entre nous voit la détermination d’une manière distincte, mais son sens repose essentiellement sur la réalisation. Pour Jeevesh Augnoo, lecturer chez Rushmore Busness School, la détermination peut se résumer en quelques points principaux. « Etre déterminé, c’est identifier les obstacles de manière positive et s’assurer que toute situation ou circonstance négative va vous faire grandir. La détermination consiste à reconnaître les étapes que vous devez suivre pour atteindre vos objectifs. Elle consiste à nourrir votre volonté d’aller plus loin et non vos distractions », avance-t-il. Il souligne aussi que la détermination s’obtient par un travail d’ambition. « Vous devez vous donner à cent pour cent à chaque fois que vous vous fixez une tâche. S’il n’y a pas de détermination, il y n’y aura aucune réalisation ni concrétisation dans vos projets », fait-il ressortir.

État d’esprit : voir grand et viser toujours plus haut

Après avoir gagné en confiance et en détermination, vous devrez développer un mental d’acier, soit un état d’esprit positif. L’état d’esprit s’apprend et se cultive. Bon nombre d’entrepreneurs ont échoué, non pas par manque d’expérience, de compétences ou de volonté, mais par manque d’état d’esprit d’entrepreneur. Le domaine de l’entrepreneuriat exige en effet un certain état d’esprit qu’il faut cultiver et développer. « La réussite passe avant toute chose par une profonde recherche et connaissance de sa personne et de son état d’esprit », fait ressortir Ismail Mosaheb, entrepreneur social et fondateur d’All Inclusion à Paris. Ces développements passeront par l’apprentissage et la compréhension de votre histoire, votre vécu, vos expériences de vie, vos forces et les axes d’amélioration. « Tous ceci représente un enjeu indispensable pour aller au bout de vos projets d’entreprenariat afin de mettre toute votre puissance émotionnelle au service de votre projet ». Il estime que pour réussir ce qu’on entreprend, il faut être un visionnaire préservant et avoir des objectifs. « Au lieu de flancher, il faut se relever et au lieu d’abandonner après un échec, il faut foncer deux fois plus », conseille-t-il.

La stratégie de communication est indispensable

Comme dans toute autre économie, la mondialisation et la numérisation posent de gros problèmes aux entrepreneurs. Par conséquent, pour devenir un acteur prospère de l’économie et faire partie du club des entrepreneurs, il convient de posséder certaines qualités et compétences non techniques. « Le réseautage est un facteur clé. Cependant, la formule stratégique du succès consiste certainement à construire un marché diversifié. Le défi fondamental d’un entrepreneur n’est pas de trouver le capital pour produire, mais de déterminer qui est votre client potentiel et d’obtenir la demande», explique Zakil Tarsoo, président de la Youth Entrepreneur Society.

Il ajoute qu’après avoir pris des dispositions pour obtenir un capital, l’entrepreneur devra acquérir un savoir-faire. « Il existe un savoir-faire spécifique qu’un entrepreneur doit avoir dans son secteur d’activité. C’est pourquoi nous avons développé cette académie Youth Entrepreneur pour les aider à faire avancer les choses de manière plus efficace», dit-il.

Selon lui, en plus de certaines bases spécifiques, entreprendre signifie donc que l’entrepreneur perçoit des opportunités mais aura besoin d’avoir des ressources telles que des compétences techniques spécifiques ou encore un réseautage efficace.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

L’achat en ligne des produits de base : Les points à retenir

Le grand public pourra faire des achats pour des produits de base dès ce vendredi …