samedi , 26 septembre 2020
Muslim Educational Society

Muslim Educational Society : cérémonie de remise de certificats

La Muslim Educational Society (MES), une organisation bénévole enregistrée auprès de la «National Social Inclusion Foundation » (NSIF), a organisé le samedi 21 décembre 2019, une remise de certificats à 73 dames dans la salle de réception de la Rabita à Port-Louis.

Said Mohamedally, le Project Manager de cette organisation, a laissé entendre que depuis 2013, la MES a développé et géré des programmes de formation professionnelle approuvés par la MQA destinés spécifiquement aux femmes qui veulent une formation pour développer leur propre entreprises. « Ces programmes sont gratuits et se déroulent sur une durée d’une année. L’objectif c’est de rendre ces femmes économiquement indépendantes en vue de trouver un emploi ou de créer leur propre business, que ce soit dans le domaine de la fabrication de chaussures, de la pâtisserie, de la création de bijoux fantaisie, du travail à l’aiguille, de la broderie à la main, de la décoration florale, de la couture des rideaux et de la décoration de la maison et du recyclage de vieux vêtements », a-t-il souligné.

Projets de MES

Donner des cours de la langue arabe ainsi qu’une formation aux futurs hadjees dès le mois de janvier 2020.

La MES a formé depuis sa création en 2013 à ce jour quelques 500 femmes dont plusieurs ont réussi à lancer leur propre entreprise.

En l’absence du président de la MES, Mamode Basseer Monsoor, c’est le trésorier, Raffick Kurmally, qui nous a fait une déclaration sur l’Award Ceremony. «Cela fait plaisir de voir ces dames recevoir leur certificat car elles ont montré qu’elles veulent faire quelque chose et cela avec l’appui des enseignantes de la MES. Je fais un appel à toutes les dames sans emploi qui désirent suivre un de nos cours qui sont tous gratuits de contacter le secrétaire sur le 208 1366 de 9h à 15h en jour de semaine ».

Bhartee Dunneram formatrice de MES :

«En tant que formatrice, je suis fière de voir ces femmes, jeunes et moins jeunes, recevoir leur certificat. Nous arrivons à faire des trucs avec des objets recyclés, que beaucoup de gens ne vont pas croire, comme avec des bouteilles en plastique, des vieilles chaises ou vieux sofas en rotin ou des bouts de tissu».

Témoignage d’une participante, Haleemah Mohun :

« Je faisais pas mal de petits boulots avant de prendre des cours ici. Je ne le regrette pas car aujourd’hui cela me permet de gagner ma vie. J’expose mes produits faits main et je reçois des commandes. Je remercie la MES et toutes les formatrices qui font un travail remarquable. J’ai suivi un cours sur leS produits recyclés et la décoration florale».

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill : Nazir Junggee prône une politique participative des citadins

Nazir Mohamad Ameen Junggee a été choisi comme adjoint au maire de la ville de …