mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / Monaf Fakira, un visionnaire dynamique
Monaf Fakira

Monaf Fakira, un visionnaire dynamique

C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le décès de Monaf Fakira à Londres, mercredi 24 avril, à l’âge de 89 ans. Très actif sur le plan social, sportif et politique, Monaf Fakira était considéré par ses pairs comme un visionnaire de par ses réalisations sur le plan politique et culturel.

Né en 1929 à Port-Louis, il  a vécu pendant de nombreuses années à la rue Motais puis à la rue Magon à Plaine-Verte. Après avoir complété ses études primaires à la Cassis Government School, il entreprit ses études secondaires dans un collège privé de la capitale. Durant sa jeunesse, il fréquenta une madrassah et avait comme mentor feu Abdool Rashid Nawab. Monaf Fakira fut Hafiz-ul-Quraan de 17 siparah.

Son amour pour le sport le propulsa au-devant de la scène comme le plus jeune dirigeant d’une équipe de football. Il lança une équipe de football, le Cassis Sporting Club, avec lequel il acquis sa première expérience de la vie intercommunautaire. Quelque temps après, il se joignit au First Mauritius Muslim Scout où il devint chef de patrouille. C’est là qu’il apprit à apprécier le grand air et s’entraînait à prendre des responsabilités.

En 1949, le Révérend Père Colm Mac Sweeney l’invita à réorganiser son association de jeunes. En 1951, avec la collaboration de quelques-uns de ses amis, il fonda l’Iqbal Circle dont il en fut le président fondateur. En 1955, il fut invité à l’Assemblée mondiale de la jeunesse tenue à Berlin comme membre de la jeunesse musulmane. En 1954, il fut admis comme membre du Muslim Scouts Sports Club et fut élu secrétaire du club une année plus tard.

Par la suite, Monaf Fakira fut membre exécutif de l’association mauricienne des Boys Scouts et quelque temps après lors d’un rallye à Réduit, le gouverneur lui présenta son Warrant de chef scout en charge de la 4ème troupe musulmane.

En 1958, il fut élu au comité central de la Port-Louis Youth Fedearation (PLYF) et occupa le poste de président du comité des sports.

De 1945 à 1946, Monaf Fakira assista à presque tous les meetings et il était présent dans l’hémicycle pour assister aux débats du conseil législatif, aux activités du conseil municipal et à d’autres conseils urbains ainsi qu’aux travaux des commissions publiques.

Après l’échec de la Jeunesse Mauricienne dont il était membre, le Parti Mauricien l’a autorisé à lancer conjointement avec Cyril Leckning un mouvement national de jeunesse politique sous le nom de la Jeunesse du Parti Mauricien et il fut désigné vice-Président du Comité National.

Pour la première fois, il fut invité à prendre la parole à un meeting public inaugural de la jeunesse du Parti Mauricien  à Rose-Hill. Monaf Fakira était le bras droit de sir Gaëtan Duval et les deux hommes entretenaient une solide amitié. Plus tard, il participa à d’autres meetings à Plaine-Verte avec le même succès.

Il quitte l’île Maurice en 1987 pour s’installer en Angleterre où il fut directeur de la Sunshine Society qui organisait des vols charters.

Il laisse une veuve, Amina, et deux fils, Haseeb et Haniff. Ses funérailles ont eu lieu, vendredi, à 13h15 au Croydon Islamic Centre et il repose au Eternal Garden Cemetery à Kennal Park. La famille Fakira remercie tous ceux qui lui ont témoigné de la sympathie durant cette épreuve.

Les grandes dates de sa vie

1956 : Agent officiel de sir Abdul Razack Mohamed.
1959 : Candidat indépendant aux élections générales.
1960: Élu au conseil municipal et occupa le poste d’adjoint-maire en 1962.
1964: Maire de la capitale.
1967: Élu dans la circonscription No 1 avec comme colistiers sir Gaëtan Duval et Augustin Moignac.
1968: Rejoint sir Abdool Razack Mohamed au sein du Comité d’Action Musulman (CAM).
1970: Remporta l’élection municipal par walk over. Ses adversaires politiques s’étaient retirés de la course.
1976: Monaf Fakira ne fut pas élu aux législatives.
1976: Remporta avec les Muslim Scouts le championnat pour la première fois. Ce fut Monaf Fakira qui organisa le défilé monstre de Curepipe à Port-Louis. On raconte que c’est lui qui avait la responsabilité de la tenue vestimentaire des joueurs le jour du défilé.
1964 à 1976: Organisa le Trophée de la Jeunesse, une ligue avec 50 équipes de football. Il avait aussi organisé un tournoi de football connu comme Monaf Fakira Challenge Cup.

Les projets réalisés en tant que maire de la capitale.

1: Le marché de Plaine-Verte
2: Le jardin d’enfants de Plaine-Verte
3: Projet pour la construction du centre Idrice Goomany
4 : La construction de la municipalité de Port-Louis .
5 : Le centre Jean Lebrun
6: Le jet d’eau sur le port.
7 : La création du Welfare Department à la municipalité de Port-Louis.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …