jeudi , 1 octobre 2020
Mandela Washington Fellowship

Mandela Washington Fellowship : Jaleela et Aziim s’envoleront pour les états-Unis

Cette semaine, les noms des Mandela Fellows 2018 ont été annoncés par Melanie Zimmerman, la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats Unis. Nous avons rencontré Jaleela Hassenally et Aziim Imrit qui font partie des finalistes.

The Mandela Washington Fellowship est un programme phare connu sous l’appellation de Young African Leaders Initiative (YALI). Il permet aux jeunes de suivre des cours académiques et dans la foulée de former des leaders. Le programme se tient du 16 juin au 29 juillet..Aziim Imrit compte plus de deux ans d’expérience dans le secteur des affaires, particulièrement l’innovation en technologie de l’information. Il est le fondateur de BeVirtual Services, une société spécialisée dans l’application de la réalité virtuelle et augmentée. Il se concentre sur la création d’applications mobiles ciblant différents secteurs comme l’éducation, la construction et les médias. Il est également Business Development Executive chez Gibson & Hills Ltd. et y travaille à temps partiel en tant que promoteur d’appareils électroménagers.

Ce jeune homme a été choisi dans la filière « Entrepreneurship et Business » et suivra des cours à l’Université de Notre Dame. Il est très heureux d’être parmi les finalistes. Il estime que ce voyage l’aidera à développer ses compétences pour devenir un entrepreneur encore plus productif, innovateur et efficace. « En tant que directeur de BeVirtual Services, une société spécialisée dans les applications de réalité virtuelle et augmentée, j’aurai la chance de rencontrer les représentants des sociétés informatiques géantes comme Google, Facebook, Accenture et je construirai mon réseau pour promouvoir mon entreprise sur le marché international. Je vais également entrer en contact avec des investisseurs potentiels pour développer de nouvelles activités commerciales sur le marché local », dit-il encore.

Aziim est titulaire d’un diplôme en gestion en informatique et d’un diplôme d’études supérieures en réalité virtuelle avec développement 3D de l’Université de Maurice. Il est le premier formateur accrédité par la MQA dans le domaine de la réalité virtuelle et augmentée à Maurice, où il utilise ses compétences et son expertise pour offrir des cours gratuits aux enfants et même ceux ayant des déficiences mentales en collaboration avec la Global Rainbow Foundation. Il a l’intention de continuer à enseigner gratuitement, car il estime que l’éducation est un outil puissant pour améliorer la vie d’une personne. À son retour des États-Unis, il envisage de partager ses connaissances acquises avec ses étudiants pour les aider à devenir des futurs leaders à Maurice.

Journaliste de profession, Jaleela Hassenally est une travailleuse sociale active depuis 2011. Elle est membre exécutif du ‘Centre des Dames Mourides’ (CDM) et a eu l’occasion de travailler sur des projets interreligieux et éducatifs et celui lié au cancer. Elle fait du bénévolat à la Children Foundation et elle est l’ambassadrice de Special Olympics Mauritius. Ce qui lui permet de défendre les jeunes et les athlètes qui vivent avec des déficiences intellectuelles. Elle soutient également plusieurs autres organisations, dont Tchoukball Maurice et Lacaz A.

Après sa sélection, elle a eu un sentiment de gratitude envers Allah, sa famille et ses amis pour leur soutien, amour et conseil. « Je suis très reconnaissante envers le Jury de l’ambassade des états-Unis pour avoir reconnu mon travail », déclare-t-elle.

Jaleela a été choisie dans la filière « Public Management » et elle ira à l’université Howard. Pour elle, cette plateforme va lui offrisr l’opportunité de découvrir mieux le continent africain et les états-Unis.

Cette jeune habitante de Phoenix faisait aussi partie des délégués de YALI, un autre programme de leadership qui a eu lieu en Afrique du sud. L’année dernière, elle a commencé à travailler sur les campagnes de sensibilisation à la préservation des rhinocéros. Jaleela était aussi la championne régionale de boxe pour la ville de Vacoas-Phoenix.

À son retour à Maurice, elle compte implémenter ce qu’elle aura appris au sein des organisations où elle est active. « J’ai l’intention de m’engager dans un projet pour le continent africain. Je prévois de m’associer à d’autres jeunes leaders africains en vue de promouvoir une Afrique plus unie. Le but ultime : connecter davantage Maurice à l’Afrique et l’Afrique à Maurice et j’espère que ce stage me donnera les outils nécessaires pour concrétiser cette vision », confie-t-elle.

Les autres finalistes sont : Desyrani Rampertab, Sanjay Nuckchadee, Dr Komal Sreekeessoon, Ukshay Venkataswami, Anusha Rawoah et Oliver Fanfan.

Commentaires

A propos de Nafissah Fakun

Ceci peut vous intéresser

Pour marquer son 120e anniversaire : une série d’activités à la Masjid E Noorani

Pour marquer le 120e anniversaire de la Masjid E Noorani à Bel-Air, les dirigeants de …