jeudi , 21 novembre 2019
Accueil / People / Leila Aljanabi : la restauratrice palestinienne du Caudan Waterfront
Leila Aljanabi

Leila Aljanabi : la restauratrice palestinienne du Caudan Waterfront

Leila  Aljanabi, d’origine palestinienne, est née au Brésil  et vit à Maurice depuis 20 ans avec son époux et ses trois enfants. Elle est la propriétaire de Lea Cafe Resto au Caudan Waterfront et à Saint-Jean. Rencontre avec la restauratrice qui nous fait découvrir son business et sa vie familiale.

Le Lea Cafe Resto est un concept signé Leila Aljanabi qui a ouvert ses portes au Caudan Waterfront  voici cinq ans. Les amies mauriciennes de Leila Aljanabi, émerveillées par ses talents culinaires,  l’exhortaient toujours à ouvrir un restaurant. Ainsi, quand l’opportunité de louer un espace à Caudan s’est présentée à elle, l’enseignante d’anglais et de portugais l’a saisie à pleines mains. L’étroitesse du  lieu ne lui permettant pas d’y aménager un restaurant, elle a tout de suite songé à un café où les amis pourront s’asseoir et se détendre en sirotant un café.

Avec le temps, Leila Aljanabi, a ajouté quelques plats pour permettre aux clients de savourer la cuisine méditerranéenne, grecque, marocaine et libanaise et des gâteaux faits maison comme Backlava,  Babusa et plusieurs autres. Et maintenant le Lea Cafe Resto est connu pour ses plats multiculturels. Le but de Leila Aljanabi est de faire connaître les cultures. Elle estime que c’est par la nourriture que les gens apprennent la culture des autres. « Le café turc que nous préparons à la main est consommé en Palestine et au Moyen-Orient, mais les gens d’ici l’aiment beaucoup », dit-elle. « Sinon, nous servons également toutes sortes de café comme le Capuccino et d’autres cafés qui sont appréciés à Maurice », dit-elle.

Au Max City Hotel à Quatre Bornes, elle a un autre petit café-restaurant  où un buffet ouvert, s’inspirant de la cuisine fusion, est proposé tous les jours de midi à 15h. Pour innover, Leila a utilisé un nouveau concept de vente: Rs 69 par 100 grammes. « C’est un moyen rapide de servir les gens qui travaillent dans les alentours. C’est un moyen rapide de servir les personnes qui travaillent », indique-t-elle.  D’autre part, elle offre un service de traiteur personnalisé pour  des événements comme des dîners, des fêtes et des anniversaires.

Du Brésil à Maurice

Les parents de Leila, qui sont Palestiniens avaient  émigré au Brésil pour faire du business. « Au Brésil, le monde des affaires est différent, surtout pour les immigrés. La prise de risque et l’esprit entrepreneurial sont indispensables  car le marché est beaucoup plus grand qu’à Maurice. La concurrence est vive et il faut avoir donc plus de flair pour pénétrer le marché », explique-t-elle. « Le Brésil compte maintenant une communauté d’environ 12 millions d’immigrés du Moyen-Orient. Dans les grands pays,  les risques sont toujours plus élevés, car vous devez faire face à de nombreux défis lorsque vous n’êtes pas dans votre pays d’origine », ajoute-t-elle.

La Palestine est en détresse

Elle a beaucoup de familles en Palestine et chaque année elle leur rend visite. Selon elle, en Palestine, la situation ne s’améliore guère. « Les Palestiniens vivent comme dans une prison chez eux. Mais cela ne les empêche pas de vivre. Malgré toutes les pressions que les Palestiniens subissent aux points de contrôle pour aller d’un endroit à un autre, ils persistent et n’abandonnent jamais et c’est pourquoi je pense qu’ils existent toujours », dit-elle. « Malheureusement, c’est un pays sous occupation et c’est pourquoi nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les choses se passent bien.  Il y a toujours des problèmes et les gens sont opprimés, tués et chassés de leurs maisons. Nous prions toujours pour que les choses aillent mieux pour eux.  Ils se soutiennent toujours et sont des gens forts », dit-elle, émue.

Trouver le bon équilibre entre la famille et le business

Pour trouver le succès dans la vie et les affaires, Leila Aljanabi avance qu’il est important de  trouver le juste équilibre entre vie familiale et vie professionnelle. «Avant tout, il est important de prendre soin de vous en premier sinon vous ne pourrez pas aider les autres », conseille-t-elle.  À son avis, si nous nous sentions épuisés des fois, nous devrions nous ressourcer et arriver à un point d’équilibre. Pour elle, il est très important de réussir à la fois dans la vie de famille et dans les affaires, sinon il y aura toujours un vide.  Le soutien de la famille demeure toutefois très important. « Des fois vous n’aurez pas de temps pour la famille à cause des responsabilités au travail. C’est la compréhension de la famille qui compte beaucoup. Et dans mon cas tout le monde à la maison me comprend », nous confie-t-elle.

Ses conseils aux entrepreneurs

Leila Aljanabee laisse entendre que le monde de l’entrepreneuriat n’est  pas facile pour les femmes. « Il est parfois difficile de faire face à la concurrence et de rester sur le marché, » relate-t-elle. Toutefois, elle souligne qu’il y aura aussi de bonnes personnes à vos côtés qui vous remonteront le moral et vous donneront une raison pour ne pas abandonner. « Vous devez les écouter plutôt que de laisser la négativité envahir votre esprit », poursuit-elle.

Si nous croyons fortement dans un projet, selon elle,  nous devons nous battre pour le faire réussir en dépit de tous les défis. « La critique est bonne si vous pouvez en tirer quelque chose de positif. Mais il y aura également des gens  qui vous découragent en fonction de leurs capacités et de leur expérience, mais vous devez analyser les choses en fonction de votre capacité », conseille l’entrepreneure.

Elle traite ses employés avec beaucoup d’égards comme s’ils sont ses étudiants parce qu’elle veut qu’ils apprennent et grandissent avec l’entreprise. « Les choses une fois commencées vont  s’améliorer une fois que vous vous efforcez d’innover constamment », dit-elle encore.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Fadilah Mooraby

Fadilah Mooraby lance son second livre à Londres : les Anglaises de plus en plus attirées par la cuisine mauricienne

La célèbre chef cuisinière, Fadilah Mooraby, ne finit pas de faire parler d’elle. Le samedi …