lundi , 14 octobre 2019
Accueil / Actualités / Al-Hudaibiyah Islamic Institute à Vallée-Pitot : trouver du temps pour des actions bénévoles
Abdoolah Mungal, Riyad Peertum et Umar Dowlut
Abdoolah Mungal, Riyad Peertum et Umar Dowlut

Al-Hudaibiyah Islamic Institute à Vallée-Pitot : trouver du temps pour des actions bénévoles

Trois jeunes du centre funéraire Al-Hudaibiyah Islamic Institute de Vallée-Pitot nous parlent de l’importance du bénévolat dans leur vie et comment ils arrivent à jongler entre leurs métiers et leurs engagements communautaires.     

Al-Hudaibiyah Islamic Institute  a été  fondé en 2010 par une équipe de jeunes à Vallée-Pitot. Le centre fournit des services funéraires gratuits aux musulmans de toute l’île. Pas moins de trente jeunes sont actifs au sein du centre. Riyaad Peertum, le président de l’association, se félicite de l’engagement bénévole des jeunes du centre. « Majorité des membres chez nous sont des jeunes qui travaillent et d’autres sont encore étudiants, mais ils trouvent tous du temps pour  aider la communauté, » dit-il.

Riyaad Peertum, 23 ans, qui travaille à son compte, n’hésite pas à quitter son lieu de travail lorsqu’il reçoit un appel  pour solliciter son aide lors d’un décès. Pour lui, sa priorité demeure avant tout, cette mission de servir les gens. « Ce travail me donne une immense satisfaction. Quand vous apportez un sourire sur les visages des démunis, en fait vous obtenez beaucoup de bénédictions qui vous aident dans votre cheminement spirituel.  «Offrir ce service funéraire aux personnes défavorisées est uniquement pour faire plaisir à Allah. Et c’est en étant utile à la communauté que nous pourrons Lui faire plaisir,» dit-il. À l’avenir, il pense se consacrer à plein temps à l’action communautaire. Il fait un appel à tous les jeunes de venir lui donner un coup de main.

Umar Dowlut, 22 ans, qui est Terminal Operator au port, a rejoint Al-Hudaibiyyah il y a 3 ans.  « Quand j’ai entendu dire qu’au centre Hudaibiyah les jeunes sont engagés dans des activités bénévoles, j’ai voulu essayer de consacrer un peu de mon temps pour le plaisir d’Allah, » nous dit-il.  Au début, il ne faisait qu’observer les autres membres et apprendre leur mode opératoire.   « Leur dévouement m’a plu et convaincu et je se me suis mis au travail  même si a l’époque  je prenais part aux examens de HSC », dit-il. Le bénévolat lui donne une sensation de paix intérieure. Ce sentiment augmente selon lui avec le temps et arrive un moment où on ne peut rester sans ressentir le besoin d’aider les gens.  « Quand on soulage une personne dans le besoin, on ressent une joie intérieure qu’on ne peut expliquer », dit-il. Umar Dowlut insiste que ce n’est pas une tâche difficile de travailler et s’adonner au bénévolat  si on planifie et on gère bien son temps. « Même le soir, je me lève sans aucun souci  pour aller donner le bain mortuaire. Cela et devenu une chose naturelle pour moi, » dit ce jeune de 22 ans.

Abdoolah Mungul, 24 ans, un habitant de la rue Alma à Vallée-Pitot est comme électricien à domicile pour tous les travaux électriques et est disponible  de 8h à 17 h. Cependant, la fatigue ne l’empêche pas de donner un coup de main au centre en rentrant à la maison. « Le centre Hudaibiyah est ma deuxième maison. Je coupe les planches qu’on utilise au Qabarastan, » explique-t-il.  Pour lui, le bénévolat apporte des changements positifs dans la société. « Si chacun aide au moins une personne dans la détresse, il y aura de moins en moins de souffrance dans le monde, » conclut-il.

Outre le service funéraire, Al-Hudaibiyah se consacre aussi à l’aide aux démunis. Ceux qui veulent apporter une aide financière au centre ou ont besoin des services funéraires gratuitement, peuvent  appeler 24/7 les numéros suivants : 59785993, 57465686 et 59067965.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

141019_msm_ptr

Elections générales 2019 : Imbroglio autour de la distribution des tickets

Début de campagne électorale dans la grande confusion autour de la distribution des investitures. La …