dimanche , 17 octobre 2021

L’amour d’une famille pour le Coran : trois frères et leur mère sont Hafiz-ul-Quraan

L’amour de la famille Ainul-Haque pour le Coran est incommensurable. Il est très rare, en effet, de voir quatre membres d’une seule famille Hafiz-ul-Quraan, surtout que les enfants sont encore très jeunes.

Le mérite en revient à un ressortissant indien qui officie comme imam à la masjid Sayyiduna As Sheikh Abdul Qadir Jilani (RA) dans la capitale. C’est lui la force motrice derrière cet acte d’obéissance parmi les plus nobles. Ses deux fils, Mohammad Ahmad Jameel, 14 ans, et Mohammad Athar Jameel, 12ans ainsi que son épouse, Fathema Ainul-Haque, sont tous Hafiz-ul-Quraan. L’imam Ainul-Haque est à Maurice depuis 2008 et dirige la prière dans ladite mosquée.

Mohammad Ahmad Jameel a complété la mémorisation du Coran depuis 2017 tandis que Mohammad Ahtar Jameel a achevé sa mémorisation la veille du Yaum-Un-Nabi cette année. Le troisième fils, Mohammad Jameel Obaid-Ul Haque, 9ans, a déjà complété 2 siparahs et espère terminer la mémorisation en 2021. Tous trois ont comme mentors Qari Faki Ali et Hafiz Sameer de la Jummah Mosque. Leur mère, Hafiza Fathema, s’assure qu’ils révisent et étudient en permanence les versets mémorisés.

Les enfants se réveillent très tôt chaque matin avant le namaz Fajr pour la révision assis devant leur mère. Ils suivent la même routine dans la soirée avant de se mettre au lit. Après une journée à l’école, les trois frères se rendent à la Jummah Mosque à 15h30 et retournent à la maison après le namaz Maghrib. Après avoir fait leurs devoirs et pris le dîner, ils s’assoient devant leur mère qui les écoute et les guide en corrigeant leur prononciation et leur lecture. L’imam Ainul-Haque nous dit qu’il est primordial et déterminant que les deux parents soient impliqués et tirent dans le même sens. Il se sent honoré en tant que père que ses trois fils aient choisi d’être Hafiz-ul-Quraan. « C’est plus facile de mémoriser le Coran quand on est encore adolescent. La patience, la détermination et la persévérance des parents sont indispensables dans l’accompagnement des enfants », laisse entendre l’imam.

L’aîné des trois fils, Mohammad Ahmad Jameel, est élogieux envers ses parents. « Mes parents ont toujours essayé de bien faire les choses concernant la religion. Ils font leurs cinq prières quotidiennes, lisent le Coran, jeûnent et nous donnent une bonne éducation islamique. Sans mes parents rien n’aurait été possible. Ils ont tous sacrifié pour mes deux frères et moi », dit-il. « Mes parents nous ont donné tout leur temps pour nous aider à apprendre matin et soir», ajoute pour sa part Mohammad Athar Jameel.

Montrer l’exemple

L’imam Ainul-Haque nous explique l’importance de préparer les enfants pour la vie ici-bas ainsi que dans l’au-delà. « Les bons parents ne sont pas ceux qui offrent un téléphone portable dernier cri à leurs enfants ou ceux qui leur laissent une liberté sans limite. Les bons parents sont ceux qui préparent leurs enfants à ce qui les attend dans ce bas monde et dans l’au-delà », soutient-il.

Il cite l’imam Soyouti qui avait dit: « Apprendre le Coran aux enfants est une base parmi les bases de l’islam par laquelle l’enfant va grandir sur la nature saine et pour laquelle les lumières de la sagesse vont entrer dans son cœur avant que les passions et leur obscurité n’y trouvent une place à cause des péchés et des égarements. »

« Si vous voulez que vos enfants lisent le Coran il n’y à pas de secret, il faut que vous le lisiez vous-même », conseille-t-il aux parents. Il nous confie que tous ses enfants sont brillants dans leurs études académiques et rien ne les empêche de mener une vie normale comme tous les enfants. « Je ne leur mets aucune pression. Je les laisse mener une vie normale comme tous les enfants de leur âge, car l’enfance est une période magique qu’on vit une seule fois dans sa vie  », fait-il ressortir. L’imam Ainul-Haque dit vouloir motiver d’autres parents à encourager leurs enfants à la mémorisation du Coran.

Cette année, durant le mois de Ramadan, ses deux fils, Mohammad Ahmad Jameel et Mohammad Athar Jameel, vont diriger le namaz du taraweeh à la mosquée Sayyiduna As Sheikh Abdul Qadir Jilani (RA). Il compte encourager ses fils à faire des études d’Aleem-E-Deen dans un avenir proche. Soulignons que le frère de l’imam, Mohammad Qamar Ul Haque, est Hafiz-ul-Quraan et Aleem-E-Deen en inde.

L’imam Ainul-Haque remercie le gouvernement de l’île Maurice pour avoir régularisé sa situation. Ses vives remerciements vont au mutawalli de la masjid, Bhai Reshad Sobha, ainsi qu’aux mussalis.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Naushadaly Mooraby, artiste peintre : vivre au gré du pinceau…

Ses toiles sont vibrantes, colorées et captivantes. Naushadaly Mooraby, artiste peintre dans l’âme, vit de …