lundi , 9 décembre 2019
Accueil / Actualités / Itikaaf d’un mois : refus d’une mosquée à Chacha Habib (85 ans) pour raison de sécurité
Chacha Habib

Itikaaf d’un mois : refus d’une mosquée à Chacha Habib (85 ans) pour raison de sécurité

Habib Boodhoo, appelé affectueusement Chacha, a voulu entreprendre une retraite spirituelle (Itikaaf) d’un mois  dans une mosquée. Mais sa démarche n’a pas abouti pour des raisons de sécurités.

Malgré ses 85 ans et ses multiples problèmes de santé, Habib Boodhoo a choisi d’être en retraite spirituelle (Itikaaf) pendant un mois dans une mosquée dans le Nord. Cependant, à la toute dernière minute la direction de cette mosquée lui a fait comprendre qu’elle ne peut pas « prendre le risque de le laisser seul la nuit vu un récent incident. » « Si pas fine marquer dan mo destin, mo bizin accepter », se console-t-il.

Cet habitant de Coromandel n’est pas à sa première retraite spirituelle car il a déjà fait Itikaaf de 10 jours plusieurs fois. Habib Boodhoo, aussi appelé affectueusement ‘Chacha’ par les ‘mussalis’, ne jouit pas d’une très bonne santé. Il souffre d’un problème auditif aiguer il ne voit que de l’oeil gauche.

Chacha Habib nous a reçu dimanche dernier avant qu’il ne parte en Itikaaf. Il nous a assuré qu’il se porte bien et que cette retraite pieuse ne pourra que renforcer sa foi en Allah. Il ne se pose pas de question pour savoir comment il fera pour les repas du matin et du soir. Lorsque nous abordons cette question avec lui, il nous répond avec un grand sourire : « Pas gagne mo tracas, dans lacaze Allah pas manque manger. »

La lecture du Saint Coran

Habib Boodhoo nous dit qu’il compte consacrer beaucoup de temps à la lecture du Saint Coran et ce sera une occasion pour lui d’échapper à la routine de la vie et se consacrer à une adoration continue et une méditation profonde. Ce sera aussi l’occasion pour lui de faire une introspection de sa vie en attendant l’heure où il sera appelé à rejoindre l’au-delà. Chacha Habib nous dit qu’il sera assis devant son Créateur dans le silence de la mosquée afin de l’implorer d’accepter ses duahs. Il nous a fait ressortir que, pour lui, cette retraite pieuse est un moyen d’accéder à ce silence propice pour méditer sur le Tout Puissant. Il explique que le but ultime de rester un mois en retraite spirituelle, c’est de se rapprocher d’Allah et de lui obéir.

Chacha Habib nous explique aussi qu’il n’a plus besoin de se soucier des choses matérielles de ce monde. « Mo pas bizin banne kitchose de luxe pou mo vivre ». Pour lui, sa quête de plénitude permet de libérer et se débarrasser de tous les soucis et préoccupations de ce monde afin de consacrer entièrement son coeur à Allah et ce, en évitant toute parole, sommeil, nourriture, boissons et fréquentations inutiles. Chacha Habib explique que Itikaaf renferme beaucoup de bienfaits. Pour l’octagénaire, le ‘motakif’ ou celui qui fait l’Itikaaf  est semblable à une personne devant la porte de quelqu’un qui ne se retire qu’après avoir été entendu et obtenu ce qu’il demande. Pour lui, l’Itikaaf doit être accompli avec sincérité et ferveur et pendant ce temps, l’homme doit se donner corps et âme à la volonté d’Allah.

Chacha Habib nous a récité un hadith qui dit que : « Celui qui se rapproche de moi d’une main, je me rapproche de lui de deux mains. Celui qui vient vers moi en marchant, Je viens vers lui en courant. » Il nous dit qu’il ne prétend pas être un grand érudit, mais qu’il fera le maximum pendant ce mois de retraite spirituelle pour que ses duahs soient exaucés. « Je serai devant Allah en silence et je Lui parlerai avec sincérité pour le bien-être de l’humanité.»

Chacha Habib un mussali très ponctuel

Chaque jour, Chacha Habib est parmi les premiers à arriver à la mosquée An-Noor à Coromandel. Très souvent, c’est lui qui donne l’azaan et sa voix est très appréciée par les ‘mussalis’. Lorsqu’il est invité à des programmes spirituels dans des familles, c’est un plaisir pour lui d’offrir sa voix pour quelques couplets de naat shareef à la gloire du Prophète Muhammad (PSSL).  Chacha Habib avait été victime d’un grave  accident alors qu’il sortait de la mosquée pour rentrer chez lui. Un mois plus tard, il revient à la mosquée avec le sourire.Chacha Habib demande à tous les frères et soeurs de penser à lui dans leurs duahs.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …