lundi , 17 février 2020
Accueil / Actualités / Hausse de la pension de vieillesse : comment les Seniors comptent-ils dépenser leur argent
De g. à dr.: Abu Saddick, Abdool Rahim Elyhee et Goolam Issac
De g. à dr.: Abu Saddick, Abdool Rahim Elyhee et Goolam Issac

Hausse de la pension de vieillesse : comment les Seniors comptent-ils dépenser leur argent

En ce mois de décembre, les personnes du troisième âge ont déjà touché leur pension de vieillesse ainsi que leur boni de fin d’année. Au total, c’est la coquette somme de Rs 18 000 qu’elles ont en poche. Nous avons voulu savoir comment les Seniors comptaient dépenser leur argent.

Abdool Rahim Elyhee, président de la SMSCWA : «Il faut bien gérer son argent»

Abdool Rahim Elyhee, 77 ans, est président de la Soonnee Muslim Senior Citizens Welfare Association. Il tient à remercier le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour avoir pris une bonne initiative en faveur des personnes âgées. « C’est un soulagement pour toutes les personnes du 3e âge qui ont beaucoup contribué au développement et à l’avancement de notre pays », dit-il.

En ce qui concerne comment dépenser sa double pension en cette fin d’année, Abdool Rahim Elyhee estime qu’il faut prévoir un budget pour toutes ses dépenses. « Il faut bien gérer son argent pour ne pas se retrouver endetté dans les mois à venir », indique-t-il. Toutefois, poursuit-il, il ne faut pas oublier les personnes démunies qui ont besoin de notre aide. « Dans notre association, les membres contribueront cette année pour terminer le coulage de dalle d’une famille en détresse », indique le travailleur social. Il appelle les pensionnés à bien savoir à qui donner leur argent. « Les vielles personnes qui mendient ont eu aussi leur double pension. Donc, on doit bien vérifier avant de leur faire un don » dit-il.

Pour la sécurité des vieilles personnes, Abdool Rahim Elyhee fait un appel aux autorités de faire provision pour que leur pension soit versée directement à leur compte bancaire. « J’ai observé que les vieilles personnes sont souvent bousculées à la poste. On n’a pas un comptoir spécifique pour eux, » déplore-t-il. Il conseille aux personnes âgées de se faire accompagner par quelqu’un de confiance à la banque si elles comptent retirer une grosse somme d’argent. « Il est chagrinant qu’on vole les pensions des vieilles personnes. Les autorités doivent être très sévères envers ces voleurs, » ajoute notre interlocuteur.

Fazilah Haulkhory, présidente de Benevolant and Welfare Senior Citizens : «Effectuer un voyage en janvier»

Fazilah Haulkhory, 67 ans, a utilisé une partie de sa pension pour acheter des denrées alimentaires et ses médicaments. Elle économise le reste pour effectuer un voyage en janvier. Elle est tarit pas d’éloges pour le gouvernement qui a pensé aux personnes vulnérables. La pension de Rs 9000 est un grand soulagement pour toutes les vieilles personnes.

En ce qui concerne la collecte de la pension à la poste, elle dira qu’il est plus que nécessaire que la poste et la banque prennent des dispositions spéciales pour les vieilles personnes. « Il est malheureux qu’on n’a pas de chaise pour les vieilles personnes. On les laisse passer uniquement si elles sont munies d’une canne», déplore-t-elle. Ce n’est pas juste selon elle, car il y a des vieilles personnes qui n’utilisent pas de canne mais elles ne peuvent pas se tenir debout pendant longtemps. « Le retrait par ATM est dangereux car les voyous sont à la recherche de personnes vulnérables pour les attaquer », avance-t-elle. Autre inconvénient, les vieilles personnes oublient souvent leur code PIN.

Mosadeq Sahebdin, du CAP : «Les personnes âgées doivent se faire accompagner lors des achats»

Le président du Consumer Advocacy Platform (CAP), Mosadeq Sahebdin, met en garde contre la frénésie d’achats en cette période de fin d’année. Il conseille aux personnes âgées d’utiliser leur pension de vieillesse ainsi que leur boni avec précaution.

Les Seniors viennent de toucher Rs 18 000. Pour certains, cela représente une très grosse somme et pourraient ne pas savoir comment la dépenser judicieusement. Que leur conseillez-vous ?
Il faut faire attention à la frénésie d’achats. Qui dit frénésie d’achat, dit achats compulsifs, achats de produits dont on n’a pas réellement besoin. Certains auront tendance à vouloir acheter ce qu’ils auront longtemps voulu acheter, mais n’avaient pas les moyens. Avant de décider d’acheter, il faut se faire conseiller. Certaines promotions peuvent cacher des arnaques, telles que la liquidation de produits de fin de série. Le Buy one get one free peut cacher des défauts du produit offert en cadeau ou du bas de gamme.

Quelles sont les précautions à prendre par les seniors lors des achats de fin d’année sachant qu’ils auront beaucoup à dépenser ?
Il est important pour les personnes âgées de se faire accompagner. Il ne faut pas se laisser amadouer par les propos des revendeurs. Ils sont là pour vendre, que le produit vous soit utile ou pas leur importe peu. Ensuite, il convient d’acheter utile. Faire un budget avant de sortir pour les courses peut être utile.

Quels sont les pièges à éviter ?
Attention à l’achat à crédit : ironiquement, c’est quand on a plus d’argent, qu’on a tendance à acheter à crédit. Ensuite, gare à la vente pyramidale. Les vendeurs à la commission ciblent les personnes âgées pour les emballer dans des contrats de crédit dont les conditions ne sont pas régies par la loi. La vente, de porte-à-porte, de produits électroménagers ou de dictionnaires ou de marmites, sous le système pyramidal, cache des prix excessivement élevés. Ensuite, il s’agit de ne pas se laisser séduire par les fausses promotions. Les prix barrés peuvent être des prix gonflés artificiellement pour faire croire à une promotion.

Raj Seenauth, 75 ans, de Moka : «Je vais mettre une partie de côté car je ne sais pas ce qui m’attend»

«Je n’arrive toujours pas à croire que le gouvernement a offert un aussi beau cadeau aux personnes du 3ème âge. Je ne vais pas tout dépenser. Je vais aussi acheter des cadeaux pour mes petits-enfants et naturellement je vais mettre une partie de côté car je ne sais pas ce qui m’attend. Je peux dire que je vais passer une bonne fête avec ma famille ».

Baheem Auleeboccus, 77 ans, de Forest-Side : «Je ne vais pas tout gaspiller car j’ai des projets à l’avenir»

« Avec l’augmentation de ma pension et en plus avec le boni de fin d’année, il y a de quoi être heureux. Je dois dire merci à notre Premier ministre. Pour moi, c’est un homme de parole. Je vais partager cet argent avec les enfants mais je ne vais pas tout gaspiller car j’ai des projets à l’avenir ».

Ahmed Ghoorah 61 ans, de Sebastopol : «Je souhaite que les prix des denrées alimentaires ne s’envolent pas»

«D’abord, je dois dire un grand merci à notre Premier ministre. Il a montré qu’il est un homme de cœur. Les personnes du 3e âge doivent lui être reconnaissantes. Pour moi, il n’est pas question de dépenser cet argent n’importe comment, car je ne sais pas ce que demain me réserve. Je souhaite que le gouvernement veille à ce que les prix des denrées alimentaires ne s’envolent pas. Ce qui bouffera toute notre pension ».

Fazilah Bachun, 75 ans, de Phoenix : «Je vais profiter de mon argent mais pas pour faire des dépenses inutiles»

« Je remercie le Premier ministre. Je ne dépenserai pas mon argent surtout en cette période où il y a des promotions partout. C’est étonnant que c’est seulement en décembre que tous les magasins font de grandes promotions. Ce qui fait l’affaire des commerçants, alors pas question de tomber dans ce piège. Certes, je vais profiter de mon argent mais pas pour faire des dépenses inutiles».

Abu Saddick Mohungoo, ancien fonctionnaire : «L’achat des vêtements et la rénovation de la maison»

Abu Saddick Mohungoo, 67 ans, compte utiliser une partie de son argent pour redonner un nouveau look à sa maison. « C’est une aubaine pour nous de profiter avec les achats des vêtements et la rénovation de la maison», dit-il. Autrefois, la pension n’était pas suffisante selon lui, pour faire des dépenses et il devait se contenter des priorités. Abu Saddick est d’avis qu’on ne doit pas dépenser tout son argent avec les enfants en cette fin d’année et qu’il vaut mieux avoir de l’argent en réserve pour parer à l’imprévu. « Il ne faut pas oublier que les médicaments sont chers et on doit garder en réserve un peu d’argent pour les imprévus», recommande-t-il. Selon Abu Sadick , il faut aussi ne se laisser tenter par les jeux de hasard. «  Les gens ont tendance de dépenser leur argent sur les jeux comme le Loto ou la loterie en pensant qu’ils pourront fructifier leur argent, » souligne-t-il. « C’est une conception qui ne les mène nulle part et c’est défendu en Islam », conclut-il.

Goolam Mahomed Issac, ancien maître d’école : «Il ne faut pas oublier les pauvres»

Goolam Mahomed Issac, 81 ans, met l’accent sur l’importance d’aider ceux qui sont dans le besoin. « Il ne faut pas oublier les pauvres quand on a de l’argent. Il y a des gens qui sont vraiment dans le besoin et ils n’ont aucun soutien. C’est une occasion des chercher des bénédictions », lance cet ancien maître d’école. Père de 3 enfants et grand-père de 5 petits-enfants, Goolam Mahomed Issac, conseille aux autres pensionnés de ne pas faire des dépenses extravagantes. « Il faut savoir faire des économies qui seront utiles plus tard », dit-il encore.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

110220_saoud1

Les malheurs du couple Goolamaully : ils perdent leur mère et leur belle-mère à deux heures d’intervalle

Le dimanche 2 février, un couple vivant à Morcellement Peerun, à Terre-Rouge, a vécu des …