lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / Émotion à l’arrivée des hadjees
hadjees

Émotion à l’arrivée des hadjees

Ils étaient plus d’un millier de personnes à venir accueillir les hadjees à l’aéroport en début d’après-midi ce jeudi.

L’émotion était à son comble quand à leur sortie les hadjees ont été accueillis par leurs proches. Certains étaient en larmes et d’autres se donnaient l’accolade pour chercher la bénédiction. La salle d’attente était bondée de monde. Ceux venus accueillir les hadjees sortaient de Cap Malhereux, Solitude, St Felix et Flic en Flac. Ils avaient tous pris une journée de congé pour venir à l’aéroport.
Le vol SV 481 de Saudi Airline a atterri à 14 h 05 et une demi-heure après les premiers hadjees ont commencé à sortir.

Une petite fille avec un bouquet de fleurs à la main attendait la sortie de son père et s’est jetée dans ses bras pour l’embrasser. Une adolescente s’est elle aussi jetée dans les bras de son père en pleurant.

Tous les hadjees que nous avons interrogés ont été unanimes à dire que l’organisation du Hadj 2019 a été excellente à tous les niveaux. Ils ont eu des mots élogieux pour les organisateurs, le Hadj Committee et le personnel de Saudi Airline.

Petit à petit ils ont quitté l’aéroport avec la satisfaction du devoir accompli.


Témoignages

Ahmad Dookhee : «L’organisation a été excellente»

Bhai Ahmad Dookhee, quoique très fatigué après un long voyage de Djeddah se dit très content de rencontrer ses proches venus l’accueillir. « L’organisation du hadj a été excellente du début à la fin », laisse-t-il entendre.

« Malgré le mauvais temps à Mina et Arafat les pèlerins, toutes nationalités confondues, ont accueilli la pluie comme une bénédiction d’Allah. Il n’y a jamais eu de danger malgré une forte brise et tous les hadjees en ont profité pour faire des duah sous la pluie », ajoute-t-il.

Bhai Ahmad Dookhee trouve aussi que le service à bord de Saudi Airline a été d’un très bon niveau et il n’a aucun reproche à faire. « Les hôtesses de l’air de même que les stewards sont très gentils et font leur travail avec assiduité », fait-il ressortir.

Riad Ramjeeawon : «La pluie était une bénédiction»

Entouré de sa famille, Riad Ramjeeawon nous a déclaré que le hadj de cette année a été sur tous les plans de loin le meilleur de ces dernières années. « Tout fine bien passé et à Mina nous fine gagne manger en abondance », dit-il. Il raconte qu’alors que tout le monde craignait le pire lors des grosses averses à Mina et un mini-ouragan à Arafat, rien n’a empêché les hadjees à quitter leurs tentes pour braver les intempéries. « Allah fine avoye so bénédiction lors nous et nous fine accepter », souligne-t-il.

Il a des mots élogieux pour le service à bord de Saudi Airline et trouve que la nourriture est meilleure que dans les autres avions de ligne.

Illam Korumtallee : «Je suis triste»

Illam Korumtallee est triste car un de ses parents est décédé en Terre sainte. Cependant, il se réjouit qu’Allah ait choisi la personne qu’il aime pour être inhumée en Terre sainte. Il est heureux que le hadj a été un excellent moment pour se rapprocher du Créateur. Le service, que ce soit à Mina et à Arafat a été sur tous les plans irréprochable et tous les hadjees mauriciens ont été très satisfaits.

« À Mina et Arafat lors des grosses averses tout le monde s’est rué en dehors de leurs tentes pour braver le mauvais temps car c’est rare de vivre un moment pareil », confie-t-il. Il remercie l’organisateur, les membres de la Hadj Mission et tous les hadjees de son groupe qui ont fait montre d’une solidarité exemplaire.

Shafik Sayed : «Service impeccable»

Shafik Sayed , était heureux de rencontrer ses proches venus l’accueillir à l’aéroport. Mais sa plus grande satisfaction c’est d’avoir accompagné son père, Osman Sayed, 82 ans, qui n’a eu aucune peine pour accomplir le hadj malgré la pluie et la chaleur intense certains jours. « Je suis très satisfait du service en général et je n’ai aucun reproche à faire. Je trouve que le service à bord de Saudi Airline était aussi excellent ».

Reshad Deedaur : «L’après-hadj est plus important»

Reshad Deedaur n’a aucun reproche à faire. Il ne veut pas retourner sur le déroulement du hadj mais souhaite plutôt parler de l’après-hadj qui est plus important à ses yeux. Reshad Deedaur félicite tous les hadjees qui ont accompli le hadj cette année et souhaite qu’ils en gardent un bon souvenir. « Mo dire zotte conne préserve sa titre de hadjee avec l’honneur car c’est ène cadeau sacré sa », dit-il

Le mauvais temps à Mina et Arafat ne lui a pas été d’un grand inconvénient. «Nous pas fine éna crainte parski Allah ti pou protège nous contre calamité», conclut-il.

Bibi Benazir Joomun : «Très belle expérience»

Benazir Joomun était souriante au milieu de ses proches venus l’accueillir à l’aéroport. Les yeux pétillant de joie, elle dit avoir vécu des moments inoubliables. « Cela a été une très belle expérience. J’ai eu beaucoup d’émotion tout le long du hadj », dit-elle. Benazir conseille à toute personne désireuse d’accomplir le hadj de ne pas attendre d’être rattrapée par l’âge. « Alle faire hadj kan ou encore jeune ». Elle remercie le personnel de Saudi Airline pour l’excellent service offert aux hadjees. « Le mauvais temps à Mina et Arafat n’a pas perturbé le hadj des Mauriciens et a au contraire été une bénédiction », soutient-elle.

Mohamad Iqbal Mea : «Qu’Allah accepte notre hadj»

Mohamad Iqbal Mea affirme avoir passé des moments exaltants lors du pèlerinage en Terre sainte. Pour lui, son séjour est inoubliable que ce soit à Makka et Madina. « Tout s’est bien passé et j’ai vécu des moments remplis d’émotion à Arafat alors qu’il pleuvait. J’ai demandé à Allah d’accepter les duas de tous les hadjees », dit-il. Il ne tarit pas d’éloges pour le service à Mina et Arafat. « L’organisation pour accomplir l’umrah le premier jour a été impeccable et irréprochable », laisse-t-il entendre.

Mohamad Iqbal Mea a perdu un proche à Mina et il demande à Allah de réunir tous ceux qui sont restés là-bas avec tous les musulmans le jour du jugement dernier.

Zaheer Sahabooleea : «Tout s’est bien passé»

Zaheer Sahabooleea était heureux à l’aéroport quand il a donné l’accolade à ses proches. Il précise qu’il n’a rencontré aucune difficulté et que tout s’est bien passé depuis le début jusqu’à la fin malgré la chaleur torride. Il remercie Allah pour Ses faveurs surtout le jour du hadj à Arafat où la pluie avait rafraîchi l’atmosphère.

Raffik Sirdatkhan : «C’est une faveur d’Allah»

Raffik Sirdatkhan était ému jusqu’aux larmes en rencontrant ses proches. Il leur a donné l’accolade en versant des larmes.

Il n’avait pas de mots pour s’exprimer et nous a fait comprendre que le hadj est un voyage spirituel exceptionnel. «  C’est une faveur d’Allah », dit-il. Il fait ressortir que le mauvais temps à Mina et Arafat n’a pas perturbé les rites qu’il devait effectuer et c’est sous la pluie qu’il a levé les mains à Arafat pour demander à Allah d’accepter ses duas. Par ailleurs, il se félicite du service à bord de Saudi Airline. « Les membres d’équipage sont gentils et agissent comme des vrais professionnels», dit-il.


Retour des hadjees

Les volontaires interdits d’accès

Grosse colère à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam cette année à l’arrivée des hadjees. Les familles venues accueillir leurs proches sont très remontées contre la décision de l’aviation civile d’interdire l’accès à l’intérieur de la salle d’arrivée aux volontaires.

Les parents déplorent que les personnes âgées qui ont fait un long voyage par avion ont dû soulever leurs bagages pour les transporter sur les chariots à l’extérieur de l’aérogare.

Dawood Begue et Tibye Jeeawoody les deux responsables des 25 volontaires condamnent la façon de faire des jeunes policiers, et de l’aviation civile pour leur manque de considération. Dawood Begue, avec reçu à l’appui, explique que c’est la première fois depuis 15 ans que les volontaires ont été interdits d’accès pour aider les vieilles personnes. Ils ont tous payés de leurs poches un permis de Rs 300 .00 pour 12 jours afin d’avoir accès à la salle d’arrivée. Tibye Jeeawoody fait ressortir que normalement 3 volontaires ont accès aux hadjees avant le passage à l’immigration et la santé et cela afin de les aider à remplir leurs formulaires tandis que dans la salle d’arrivée une vingtaine de personnes sont postées pour aider les hadjees à retirer leurs bagages et les gallons de dix litres d’eau de Zamzam du tapis roulant.


Trois hadjees décèdent en Terre sainte

Trois hadjees mauriciens sont décédés lors du pèlerinage en Arabie saoudite. Bibi Nessant Sk Heerah, 64 ans de St -Pierre est décédée à Mina . Elle est morte de cause naturelle et ses funérailles ont eu lieu dans l’après-midi.

Abdool Farook Soobhun, 71 ans, originaire de Notre Dame, Montagne Longue ne se sentait pas bien dans la matinée du samedi 18 août. Il a rendu l’âme dans l’après-midi à Madina. Il a eu 71 ans le jour d’Arafat. Le même jour et presque au même moment Bibi Kurshid Soyfoo a elle aussi poussé son dernier soupir à Madina. Cette habitante de Curepipe était souffrante depuis le début du hadj. Les funérailles des deux Mauriciens ont eu lieu après le namaz Fajr le dimanche 18 août dans l’enceinte de la Masjid Nabawi.

Selon nos informations, toutes les démarches administratives ont été effectuées par le personnel du Hadj Committee sur place et le décès de nos compatriotes confirmés par les médecins mauriciens.

Les trois pèlerins mauriciens sont morts de cause naturelle. Chaque jour on enregistre des dizaines de décès de pèlerins de tous les pays à Makka et à Madina. Après chaque prière quotidienne, on accompllit le namaz Jannazah des pèlerins décédés pour permettre aux milliers de personnes d’y assister.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

MMM

MMM : le BP finalise la liste des candidats

La liste des 60 candidats du Mouvement Militant Mauricien (MMM) pour les prochaines élections a …