jeudi , 30 juin 2022
Sheik Hussain Asgarally Peer.

Conversion d’un terrain de foot en boxes de chevaux : levée de boucliers des habitués du Champ-de-Mars

« C’est une honte ! » C’est la première réaction de nombre de gens qui font la marche ou le jogging au Champ-de-Mars.

«Honte pour la simple et bonne raison que tout est politisé à Maurice », fait ressortir Hassen qui habite à Vallée-Pitot. Anil, habitant de Tranquebar, enfonce le clou davantage : « Après avoir politisé l’organisation des courses à travers Lee Shim, ce gouvernement est assujetti à toutes les demandes de ce bailleur de fonds. Il privilégie l’intérêt d’un clan contre l’intérêt des citadins en restreignant l’espace au Champ-de-Mars. »

L’argument que le terrain YMFA, baptisé terrain Abdool Rajack Kurreembokus, est en état d’abandon est réfuté par nombre de gens qui fréquentent le Champ-de-Mars quotidiennement. « Oui, ce terrain a été abandonné par la mairie de Port-Louis. Et non pas par des gens qui s’adonnent au sport. Pratiquement, tous les jours, il y a des jeunes qui viennent y ‘batte boule’ », rappelle Farook qui habite Ward 4. Jean-Claude qui réside à Tranquebar appréhende des conséquences graves de cette décision. « Les chevaux de la bande à Lee Shim ont plus de valeur que nos jeunes. En diminuant leur espace de jeu, les autorités ne font que de les décourager d’y venir pratiquer le sport. Faute de place à Port-Louis, il y a un grand risque qu’ils se laissent tenter par des fléaux », prévient-il.

Sheik Hussain Asgarally Peer, qui avait défendu les couleurs du Scouts Club, fait du jogging quotidiennement au Champ-de-Mars. Lui qui s’était entraîné sur ce terrain ne cache pas sa colère : « Kan mo trouve ceki zot pe fer avec terrain YMFA, mo le cœur fermal. » Il rappelle que beaucoup de vedettes comme Akbar Patel, Serge Bardottier, Marcel Guillaume, Richard Achille, Suren et Ashok Chundunsing, Satish Naïk, Roland Corniche, Ikbal Doomun, entre autres, y se sont entraînés.

De très mauvais signaux

Il déplore que le gouvernement, qui dit promouvoir le sport, en a fait tout le contraire au Champ-de-Mars. « Au lieu d’y aménager des boxes pour chevaux, le gouvernement aurait dû refaire le terrain et y organiser des tournois pour les jeunes, comme l’inter-collège », dit-il. À son avis, le gouvernement lance de très mauvais signaux à l’égard des jeunes. « Primo, les protégés politiques font ce qu’ils veulent. Secundo, le pari est plus important que le sport », fait-il ressortir.

Il regrette aussi que la municipalité de Port-Louis n’organise plus d’activités sportives pour les citadins. « Lonten ti ena cross country kot Robert Jhureea et Yvon Muthen ti fer champion, ti ena course cycliste 20 tours senmars lors bicyclette ordinaire, tournoi badminton au stade France Martin, volleyball au stade Regis Jean, Trophée de la jeunesse au stade St François, et chasse aux trésors », rappelle-t-il. De plus, il lance un appel à la mairie de Port-Louis pour que les deux terrains à pelouse synthétique au Champ-de-Mars qui sont à l’abandon soient rénovés et équipés d’un bon système d’éclairage. « Sa terrain la fine abandonné et n’importe ki pe fer la loi pou jouer parski municipalité pas pe jouer so rôle  », déplore Sheik Hussain Asgarally Peer.

Par ailleurs, il fulmine contre la décision des autorités d’interdire au public d’avoir accès au Champ-de-Mars les dimanches.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Condamnation du beau-père d’Ayaan – Adil Ramdoo : «Sa sentence prison là pas assez»

Vendredi soir, Sheik Mohammed Al Ashar Sobratee, 24 ans, a été trouvé coupable, à l’unanimité …