dimanche , 21 juillet 2019
Accueil / Actualités / Concours médiatique – Le Défi Media Group rafle trois prix : le prix Nicolas Lambert à Ritvik Neerbun
Concours médiatique
Reshmee Bheemuck , Ronnie Antoine, Ritvik Neerbun, Nathalie Marie Didier, Eshan Dinally et Fernando Thomas

Concours médiatique – Le Défi Media Group rafle trois prix : le prix Nicolas Lambert à Ritvik Neerbun

La cérémonie de récompense pour la troisième édition du concours Nicolas Lambert, organisé par Media Trust et qui vise à récompenser les meilleurs journalistes dans différentes catégories, s’est tenue ce samedi soir au Hennessy Park Hotel. Eshan Dinally, Ronnie Antoine, Fernando Thomas et Reshmee Bheemuck, du Défi Media Group, ont raflé trois des sept prix décernés. Le prix Nicolas Lambert est revenu au journaliste de la MBC, Ritvik Neerbun. 

Le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, était l’invité d’honneur à cette soirée tenue devant un parterre d’invités. Le Défi Media Group a été encore une fois à l’honneur. Le groupe de presse dirigé par Ehshan Kodarbux a raflé trois des sept prix décernés par le Media Trust. Ainsi, le chef d’édition du Défi Media Group, Eshan Dinally, et le journaliste, Fernando Thomas, ont conjointement décroché le prix du meilleur article d’investigation de la presse écrite. Ils avaient publié un article sur le trafic de psychotropes dans les pharmacies mauriciennes dans l’hebdomadaire Le Dimanche/L’Hebdo en octobre 2017.

Par ailleurs, Ronnie Antoine, autre journaliste du Défi Media Group, a décroché le prix du meilleur article de presse pour son papier sur le commerce de la restauration rapide. La jeune journaliste multimédia, Reshmee Bheemuck, a, quant à elle, été primée dans la catégorie « Photo de Presse ». Sa photo montrant un policier tenant un maillet lors de la démolition de la maison d’Azam Rujuballi dans le cadre des travaux du Metro Express, a conquis les membres du jury. À noter que le Prix Nicolas Lambert 2017 est revenu au journaliste de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), Ritvik Neerbun. Il a aussi décroché deux autres prix dont celui dans la catégorie multimédia pour sa production intitulée, « Pour un maillot ». Il est aussi lauréat dans la catégorie « Égalité des genres ». Nathalie Marie Didier, journaliste de la MBC également, a décroché le prix de la meilleure production radiophonique pour son émission, « Morisien cone ou la santé ».

Eshan Dinally lauréat à nouveau

Il faut faire ressortir qu’Eshan Dinally décroche son deuxième prix après son sacre en 2015 dans la catégorie du meilleur article de presse. «D’abord, je remercie le Créateur pour m’avoir guidé dans cette enquête très délicate compte tenue des grosses sommes d’argent impliquées dans ce trafic. Il m’a aidé à dénoncer ces White-collar criminals. C’est aussi la consécration d’une enquête que Fernando Thomas et moi-même avons menée durant un mois. Nous dédions ce prix aux médecins, pharmaciens et aux employés des pharmacies qui nous ont permis de dénoncer un réseau de criminels impliquant des médecins et des pharmaciens. Ces personnes-là sont de véritables criminels tout comme les trafiquants de drogue car ils nuisent à la santé d’autrui », a déclaré le chef d’édition du Défi Media Group. Eshan Dinally lance ainsi un appel au gouvernement afin de revoir les lois en vigueur. « Les pharmaciens et les médecins impliqués dans le trafic illégal de psychotropes doivent être poursuivis et sanctionnés au même titre que les barons de la drogue sous la Dangerous Drugs Act », ajoute-t-il.

Quant à Fernando Thomas, il se dit ravi que cet article ait été primé par le Media Trust. « Je remercie Eshan Dinally qui a toujours cru en moi comme journaliste d’investigation de même que le directeur du Défi Media Group, Ehshan Kodarbux. Un remerciement spécial également à mes formateurs du Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) », nous a-t-il déclaré. Plébiscité pour son article intitulé «Fast food business : Rs 1,9 milliard de chiffre d’affaires pour quatre géants», Ronnie Antoine se dit fier d’avoir décroché ce prix. « L’objectif était de mettre en évidence le chiffre d’affaires des opérateurs de la restauration rapide ainsi que leur mode opératoire. J’étais surpris de constater que leur chiffre d’affaires s’élève à plusieurs milliards de roupies », a-t-il commenté après la soirée.

De son côté, Ritvik Neerbun de la MBC se dit heureux que son travail ait pu aider à mieux conscientiser les Mauriciens. « Lorsque le reportage a été diffusé, j’ai eu un bon feedback. Cela m’a beaucoup plu. Je suis vraiment content que cela ait touché les membres du jury. On a des messages à faire passer et cela fait partie de la mission de la MBC qui est de produire pour favoriser une conscience mauricienne. On m’avait dit que cette vidéo respirait le bonheur des enfants et aujourd’hui, ces derniers ont fait mon bonheur», a-t-il déclaré.

Rappelons que c’est Gilbert Ahnee qui a agi comme président du jury pour cette troisième édition du concours Nicolas Lambert.

Les gagnants

• Ritvik Neerbun – Prix Nicolas Lambert 2017 (MBC)
• Eshan Dinally/Fernando Thomas – Article d’investigation (Défi Media Group)
• Ronnie Antoine – Article de presse écrite (Défi Media Group)
• Ritvik Neerbun – catégorie Égalité des genres (MBC)
• Nathalie Marie Didier – Production radiophonique (MBC)
• Ritvik Neerbun – Production multimédia (MBC)
• Reshmee Bheemuck – Photo de presse (Défi Media Group)

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …