Wednesday , 19 June 2024

Budget : une subtile pirouette verbale de Padayachy

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, se trouve dans une situation pour le moins délicate. Sa mission : concocter un Budget Séducteur qui saura charmer l’ensemble de la population. Une tâche d’autant plus ardue à quelques mois des élections législatives, où le gouvernement, avide de votes, attend de lui une générosité sans bornes, une véritable « labous dou » destinée à sécuriser un retour triomphal au pouvoir.

Pravind Jugnauth, en particulier, porte une attention scrupuleuse à ce Budget. Une défaite électorale serait pour lui et sa famille un cauchemar éveillé, avec Navin Ramgoolam prêt à reprendre les rênes du pouvoir et à régler ses comptes. On s’imagine déjà Ramgoolam, sourire aux lèvres, savourant sa revanche en procédant à des arrestations théâtrales de ses anciens ennemis, tel un shérif traquant des bandits notoires.

Face à cette perspective, Padayachy a opté pour une subtile pirouette verbale cette semaine : « Il faut améliorer la condition de vie des citoyens au lieu de faire ‘la bous dou’. » Ah, cette frontière ténue entre le bien-être citoyen et la flatterie électorale ! Une nuance si délicate qu’elle semble faite pour brouiller les pistes, laissant entendre que le gouvernement, dans un élan de pureté, ne manipulerait pas son dernier budget pour des gains électoraux. Peut-être Padayachy craint-il de finir traîner devant la justice pour « bribe électoral ». Rassurez-vous, monsieur le ministre, le Parlement n’est pas encore dissout ; il reste encore un peu de temps pour les manœuvres.

Mais attention, le ministre doit également veiller à ne pas sombrer dans une largesse si démesurée qu’elle pourrait saborder l’économie nationale. Un équilibre précaire à maintenir, car au final, c’est toujours la population qui paiera les pots cassés. Padayachy se trouve donc tel un funambule sur un fil, oscillant entre promesses enjôleuses et prudence économique, sous le regard attentif d’une nation qui attend, sceptique, de voir comment il parviendra à jongler avec ces responsabilités monumentales.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

À deux semaines du début du pèlerinage : les Mauriciens bien installés en Terre sainte

Plus de la moitié des pèlerins mauriciens sont déjà en Terre sainte et sont bien …