dimanche , 4 décembre 2022

Les Trésors de l’Islam : Abdool Alim Mudhawo publie son 8e ouvrage

Shaikh Miskeen Shah Abdool Alim Mudhawo est écrivain dans l’âme. Il a déjà écrit 8 livres ayant trait à la religion.

Abdool Alim Mudhawo vient de sortir son 8e ouvrage ayant pour titre « Les Trésors de l’Islam ». Ce livre présente les récits de la vie des personnes pieuses qui ont enseigné la voie la plus sublime vers le témoignage de la Magnificence du Créateur. Un livre sur le mysticisme pour montrer comment ces maîtres soufis ont rencontré des difficultés et comment ils sont parvenus à les surmonter. Pour l’auteur, « Les Trésors de l’Islam » est un « bijou » qui raconte les qualités des « Walli Allah » et des miracles accomplis.

Originaire du village d’Ernest-Florent à Flacq, Shaikh Abdool Alim Mudhawo s’est intéressé très jeune à l’écriture des livres axés sur la spiritualité. D’ailleurs, il était le premier élève de Ustad Ayoob Joomun qui lui a enseigné les bases de la religion. Et à l’âge de 23 ans, il était le muttawalli de la mosquée Noorani à Bel-Air et ce, durant 15 longues années. Son mentor Ustad Ayoob Joomun avait prédit qu’un jour son protégé prendra la relève pour déchiffrer les mystères entourant les écritures de certains livres. Et comme s’il avait été prédestiné à suivre cette voie, Shaikh Abdool Alim Mudhawo ressentit l’ardent désir de coucher sur le papier chaque idée qui lui vient subitement à l’esprit.

Ainsi, à un très jeune âgé, il s’est mis à écrire son tout premier livre. Après plusieurs recherches, il produit un ouvrage sur l’enseignement de l’Islam en deux volumes. Encouragé par le directeur de la librairie Le Printemps, M. Sulliman, il produit un livre sur la vie du prophète Muhammad (pssl). Fort du succès de ses premiers ouvrages, Abdool Alim Mudhawo s’attèle à l’écriture d’autres livres sur divers thèmes comme les Martyrs de Karbala, la vie de Kwaja Garib Nawaz et celle de Shaikh Abd Al Qadir Jilani. Il a aussi publié un petit recueil ayant trait à la vie spirituelle ainsi que le livre « Les bijoux de l’Islam ». Après huit publications, l’auteur ne compte pas s’arrêter là. « Bientôt, je songe à publier la suite du Trésor de l’Islam ainsi que les Merveilles de l’Islam qui sera une suite de l’Enseignement de l’Islam », ambitionne-t-il.

Signalons que les livres de Shaikh Abdool Alim Mudhawo sont tous gratuits mais ceux qui souhaitent contribuer dans le chemin d’Allah peuvent le faire.

Parcours de l’auteur

Shaikh Miskeen Shah Abdool Alim Mudhawo est né en 1954 à Ernest-Florent. Il a fait ses études secondaires au collège Eastern à Flacq. À l’âge de 18 ans, encouragé par l’imam Noorani Elaheebux, il poursuit des études sur l’Islam. Par la suite, il prend de l’emploi comme éducateur au collège New Educational. En 1975, il devient Assistant Stores Officer au département des télécommunications et une année plus tard, il est recruté come dessinateur au ministère du Logement et des Terres. En 1983, Abdool Alim Mudhawo obtient une bourse d’étude d’une année offerte par l’ambassade de France pour des études en Techniques urbaines à l’université de Montpellier. Il a eu l’occasion de mener une étude dans ce domaine au Maroc et il a profité pour rencontrer des théologiens marocains et des maîtres soufis. Durant son enfance, Abdool Alim Mudhawo a eu comme mentors Ustad Ayoob Joomun, Maulana Bashir Ahmad Keenoo ou encore le regretté Maulana Shamim Ashrafi.

Très actif dans le social, notre interlocuteur est fait « Citizenship du Village » en 1996. Il est aussi récipiendaire de l’insigne President Meritorious Service Medal (PMSM) octroyé par le gouvernement. En 1998, lors de la visite de Sheikh Tariqat Mohammad Yusuf Faizullah Shah, ce dernier lui décerna le titre d’Amir Khalifa à l’île Maurice. Aussi, Abdool Alim Mudhawo fut membre et président de plusieurs organisations islamiques. D’ailleurs, trois mosquées inaugurées par Maulana Noorani Siddiqui porte son empreinte. Elles sont : Masjid-E-Noorani à Bel-Air, Masjid-E-Quba et Masjid-E-Twaha à Caroline. Chaque semaine, il organisait des causeries sur l’enseignement de l’Islam. Il ne manquait pas aussi de diriger le namaz janaza des défunts et d’organiser les Nikah de nombreux villageois.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Osman Mahomed en mode réflexion ?

Partira, partira pas ? C’est ce qu’ils sont nombreux à se demander au sujet du …