lundi , 23 mai 2022

Imran Dhannoo réitère son appel au ministère de la Santé

Imran Dhannoo, responsable du centre de traitement et de réhabilitation Dr Idrice Goumany, à Plaine-Verte, est indigné par la décision du ministère de la Santé de continuer d’interdire l’utilisation du phosphate de codéine pour le traitement des toxicomanes. Depuis la fin du mois de décembre 2021, le ministère de la Santé a mis fin au programme de traitement à la codéine-phosphate dans les centres de traitement des toxicomanes accoutumés au « brown sugar » sans qu’aucune alternative ne soit mise à leur disposition.

« Depuis, ces centres éprouvent des difficultés à répondre aux besoins des toxicomanes. Malgré plusieurs tentatives auprès des autorités concernées, c’est toujours le statu quo et la seule option disponible pour ces jeunes toxicomanes est de suivre le programme de traitement à la méthadone. Beaucoup d’entre eux sont réticents à cette perspective vue la longue liste d’attente pour ce traitement », indique Imran Dhannoo. De ce fait, le travailleur social réitère son appel au gouvernement pour revenir avec le traitement initial et de mettre à la disposition des centres des médicaments appropriés pour soigner les jeunes toxicomanes. « Ces traitement accélère le processus de réintégration des toxicomanes dans notre société », conclut-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Il donne le pouvoir, Il enlève le pouvoir

L’histoire nous enseigne que quand la population est extrêmement préoccupée par ses nécessités de base, …