dimanche , 5 avril 2020
Dernières Nouvelles
Fardeen
Fardeen, son épouse et ses trois enfants

Dépouillés lors d’un séjour en Grèce : Fardeen Deedarun et sa famille vivent un calvaire à Athènes

Notre compatriote Fardeen Deedarun, un habitant de Vallée-Pitot, parti en vacances à Athènes en Grèce avec son épouse et ses trois enfants en bas âge, a été victime d’un vol audacieux le 20 février dans une ruelle. Son cri de détresse a été entendu par les Mauriciens.

Les faits remontent au jeudi 20 février. Un individu prétextant vouloir l’aider, a volé son sac contenant tous ses documents de voyage ainsi que tout son argent et ses cartes bancaires. Fardeen qui réside dans un hôtel à Athènes à jusqu’à ce dimanche pour trouver des documents de voyage pour quitter Athènes et se rendre à Istanbul.

Nous l’avons contacté hier matin pour nous raconter sa mésaventure. Son moral est au plus bas mais il ne baisse pas les bras pour autant. La voix cassée par l’émotion, il nous relate la fâcheuse mésaventure dont sa famille et lui ont été victimes. « J’étais avec mon épouse et mes trois enfants et nous avions fait du shopping dans un quartier chic connu comme Acropolis .Nous marchions dans une ruelle tranquille les bras chargés de sacs quand mon fils m’a fait remarquer qu’il y avait des taches de peinture sur mon blouson de même que sur le manteau de mon épouse », raconte-t-il. Alors qu’il s’est arrêté pour enlever son blouson et nettoyer les taches de peinture, un homme élégamment vêtu s’est approché pour proposer son aide.

« Li fine prend so mouchoir pou li nettoye la peinture là et mo pas fine remarquer ki li fine prend mo sac li fine aller », ajoute-t-il. Quand Fardeen a réalisé que son sac contenant tous ses documents de voyage, son argent et ses cartes de crédit ont disparu, il était trop tard. C’était la panique. Dans la rue il n’y avait personne pour l’aider à retrouver le voleur. Il est tombé sur des policiers qui lui ont dit que c’était une affaire courante en Grèce et qu’ils ne pourraient rien faire. Fardeen s’est rendu quand même au poste de police pour porter plainte.

Sans plus de succès. « Zotte dire moi ki vol ène zaffaire normal sa et ki banne voleur utilise tout trick pou coquin touriste. Mo madame fine plorer avec zotte mais zotte pas fine faire narnien », souligne notre compatriote. Les policiers lui ont demandé de prendre contact avec son ambassade mais malheureusement il n’y aucune ambassade mauricienne en Grèce. Il a alors pris contact avec une représentante de Maurice en Grèce mais son téléphone ne répondait pas. Fardeen à pu communiquer avec l’ambassade de Maurice à Berlin et leur a fait parvenir les documents. Malheureusement l’ambassade était en congé et ne serait ouverte que lundi.

Quand il a demandé aux policiers de déposer sa famille et lui à leur hôtel au Greek Gastronomy Center, ceux-ci ont refusé et lui ont dit que son hôtel était à dix minutes de marche. « Mo fine marche 40 minutes avec mo trois zenfants pou retourne l’hôtel », fait-il ressortir. Heureusement qu’il avait déjà réglé la note d’hôtel mais comme nourriture sa famille et lui ont dû se contenter des restes de nourriture achetée la veille. « Mo pena l’argent et même si mo famille faire transfert mo pèna aukaine document pou présente la banque. Pou acheter manger mo pèna l’argent et mo èna trois zenfants . Mo jmeaux ena 6 ans et mo tifille 7 ans », laisse-t-il entendre.

Un appel lancé

Fardeen doit quitter son hôtel ce dimanche et il attend des documents de voyage pour voyager afin de se rendre à Istanbul où il a déjà réservé un hôtel de Maurice. Il est d’avis qu’à Istanbul ce serait plus facile pour lui de rentrer à Maurice avec sa famille. Sur les réseaux sociaux, il a posté ses mésaventures et a lancé un appel d’aide. Et son appel n’a pas laissé insensible.

Des Mauriciens ont, en effet, décidé de prêter main forte à lui et à ses proches. L’ambassade de Maurice à Bruxelles leur fournira d’ici la semaine prochaine des documents pour voyager. De plus, un compatriote se trouvant en Grèce est également venu à la rescousse de la famille. Fardeen Deedarun a ainsi pu récupérer un peu d’argent pour enclencher les procédures de retour au pays. L’aide de l’ambassade de Maurice à Bruxelles a été sollicitée pour que la famille puisse récupérer les documents qui leur permettra de voyager. « On a pu avoir le contact avec l’ambassade de Maurice à Bruxelles. On nous a dit de suivre quelques procédures. Heureusement, un proche a pu m’envoyer quelques sous. De plus, un Mauricien sur place m’a aidé financièrement. De ce fait, j’ai pu enclencher des démarches », a expliqué Fardeen Deedarun.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

L’achat en ligne des produits de base : Les points à retenir

Le grand public pourra faire des achats pour des produits de base dès ce vendredi …