mardi , 2 juin 2020
Aïsha

Convertie à l’islam il y a deux semaines : Aïsha raconte son premier ramadan

Une nouvelle vie, une nouvelle naissance. C’est en ces termes qu’Aïsha, qui a embrassé l’islam il y a tout juste deux semaines et qui accomplit son premier ramadan, nous fait découvrir sa vie comme musulmane et nous fait vivre son premier ramadan qu’elle trouve magique. «J’avais des appréhensions au début ,mais après le premier jour j’ai constaté que le Créateur m’accompagne et me guide dans le nouveau chemin que j’ai choisi, » affirme-t-elle.

Chaque matin elle entend la voix d’une personne qui lui demande de se réveiller à l’heure du sehri. «Mo tanne ène la voix invisible dans mo zoreille ki dire moi lever pou garde roza». Chaque matin elle prépare son repas et accomplit le namaz. Chaque jour des sœurs qu’elle a rencontrées et qui l’ont encouragée à embrasser l’islam lui envoient des textos pour lui faire savoir que c’est l’heure du sehri.

Une joie intérieure

« Je prie beaucoup pour mes ennemis et je demande pardon pour ma famille et mes amies qui n’ont pas encore découvert le chemin qui mène au paradis, » dit-elle. Aïsha dit beaucoup prier pour les personnes en difficulté dans le monde et pour tous ceux qui souffrent de la tyrannie des hommes. Pendant toute la journée, même au travail, elle écoute des causeries sur des applications de son téléphone portable. Et pour ne pas penser à la nourriture, elle se concentre sur le créateur. « Mo péna aukaine tentation de la faim ni de la soif, » laisse-t-entendre. Au coucher du soleil, elle rompt le jeûne, avec de l’eau et des dattes en premier.

Depuis sa tendre enfance, Aïsha désirait ardemment se vêtir comme une musulmane. Les foulards(Hijab) multicolores la fascinaient. Les années sont passées sans que ne la quitte ce désir ardent de s’habiller comme les musulmanes. Quand elle change d’emploi et atterrit chez un patron musulman, elle ressent une nouvelle attitude envers elle et découvre la place de choix que l’islam réserve à la femme. Aïsha est receveuse à la compagnie United Bus Service(UBS).

« Mes collegues ont respecté mon choix . La curiosité était présente et c’est ce qui a permis justement de pouvoir discuter et leur exposer mon choix et mon point de vue, » indique-t-il.

Avant de prendre la décision d’embrasser l’islam, Aïsha nous confie qu’elle s’est enfermée dans sa chambre pour méditer et parler au Créateur. Elle était en larmes et a demandé à Allah de lui montrer la voie à suivre. « Mo fine dire au Créateur montré moi ène changement dans mo la vie », nous dit-elle. Tout de suite, elle a ressenti une joie intérieure et son cœur est devenu léger. Aïsha raconte que le jour où elle a prononcé le «Kalimah» et a attesté que seul Allah mérite l’adoration et que Muhammad est son messager, un doux parfum a envahi l’espace où elle se trouvait. Elle a pleuré de joie. « Kan mo fine senti sa parfum là mo senti moi ressenti ene la joie indescriptible, » ajoute-t-elle.

Malheureusement, depuis sa conversion à l’islam Aïsha dit être la cible de beaucoup de critiques et de mépris. L’épreuve est dure mais sa foi reste intacte et inébranlable et l’aide à faire front et à avancer.

« Mo fine vine ène dimoune douce et mo caractère fine changer. Mo prend banne critique avec le sourire, » souligne-t-elle. Au sein de sa famille, sa conversion a été très mal accueillie. Ses parents n’arrivaient pas du tout à comprendre sa conversion et encore moins le ramadan. Aïsha dit avoir accepté l’islam par amour dans sa quête de la vérité et toutes ses difficultés sont dissipées par les nombreuses expériences positives qu’elle a vécues depuis sa conversion.

La magie du Ramadan

D’ailleurs, c’est sur son lieu de travail qu’elle a découvert le vrai sens de l’islam. « Certes, il y aura toujours des gens aux pensées négatives, mais l’essentiel c’est qu’ils acceptent la foi des autres. Je vis ma vie sainement et pour moi c’est cela le vrai islam » nous dit encore Aïsha qui éprouve une joie immense lorsqu’elle réalise qu’elle arrive à jeûner pendant presque 12 heures et demie sans le moindre problème. « Mo dire avec Allah pencore arrive 30 jours roza to pe donne-moi sa quantité la joie-là. Mo croire ki sa même la magie du Ramadan » lance-t-elle avec un brin de fierté.

La nouvelle convertie à l’islam estime avoir reçu la grâce divine puisque sa fille, qui n’a que 7 ans, veut elle aussi se vêtir comme elle. « Elle me demande de lui couvrir la tête et elle adore la façon dont je m’habille, » fait-elle ressortir.

Aïsha essaie de faire ses prières quotidiennes autant que possible pour vivre sa foi. Pour elle, sa conversion à l’islam est une nouvelle naissance et le début d’une nouvelle vie. Elle se considère comme bénie qu’Allah l’a choisie pour embrasser l’islam. Pour apprendre et comprendre l’islam, elle peut compter sur l’aide de ses amies et elle fait aussi des recherches et lit beaucoup pour se documenter. Aïsha nous fait comprendre que si elle a accepté de témoigner à visage découvert, c’est par amour pour Allah. « Mo pas pou juge personne parce ki Allah ki vrai juge, » nous dit-elle avec le sourire.

Remerciements

Nos plus vives remerciements à Hossen Korrimboccus, directeur de Maison Dawah, qui nous permis de rencontrer Aïsha à son bureau. Hossen Korrimboccus et son équipe font un excellent travail de propagation sur le terrain à travers l’île et à ce jour plus d’une centaine de personnes ont embrassé l’islam grâce à ses conseils. Outre la propagation Hossen Korrimboccus est présent sur le terrain pour venir en aide aux personnes en difficulté. Qu’Allah le guide dans sa noble entreprise.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Rashida Nanhuck, directrice p.i. du MSB : «De nombreux avantages avec le Work From Home»

C’est essentiellement de chez elle que la directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB), …