samedi , 26 septembre 2020
Anwar Husnoo

Acquisition d’un terrain d’Anwar Husnoo par l’état : les dessous d’une réévaluation de Rs 6,3 à Rs 15 millions

Les Rs 15 millions reçues par Anwar Husnoo pour un terrain acquis par l’état dans le cadre du projet Metro Express a fait polémique cette semaine. Initialement, le Government Valuer l’avait évalué à Rs 6,3 millions. STAR fait l’historique des évènements ayant permis au ministre d’obtenir Rs 8,7 millions additionnelles. 

Le ministre Anwar Husnoo soutient que c’est le 14 janvier 2014 qu’il a été informé qu’une portion de son terrain situé le long de l’autoroute à Trianon fait l’objet d’une procédure de « compulsory land acquisition ». Le 30 septembre 2014, le ministre est informé que la superficie du terrain concerné, soit 897 m2 d’un total de 4220 m2, est évaluée à Rs 6 375 000. À deux reprises, soit le 22 octobre 2014 et 26 septembre 2016, Anwar Husnoo indique avoir exprimé son désaccord sur le montant proposé. L’état campera néanmoins sur sa position jusqu’en 2017.

Dans un « Valuation Report » en date du 23 mai 2017, le Government Valuer, N. Maurimootoo, maintiendra le montant des compensations à  accorder au ministre de la Santé à Rs 6 375 000, évaluant le terrain à Rs 30 millions l’arpent. Quatre critères, parmi d’autres, ont été pris en considération lors de l’exercice d’évaluation. Primo, le terrain étant situé le long de l’autoroute. Secundo, le ‘zoning status’ du terrain. Tertio, le terrain peut être utilisé pour des ‘higher uses only’, sujet à l’approbation des autorités concernées. Et quarto, le prix de vente de terrains dans le voisinage.

Dans son rapport, N.Maurimootoo précise que l’inspection du terrain a été faite le 8 mai 2014 et le décrit au moment de l’inspection, comme étant couvert de ‘shrubs and bushes’. Sans compter la présence de deux panneaux publicitaires (billboards) se trouvant sur ‘the surplus of land’. Quant à la portion de 897 m2 excisée, elle est de ‘trapezoidal shape’.

Comme indiqué par le ministre, au même moment, soit en mai 2017, il a contacté ses hommes de loi pour contester formellement l’évaluation du ‘Government Valuer’. Il a retenu les services de Me Arvind Sookhoo d’Imtihaz Mamoojee Chambers et était représenté par S.Cassim Jeehan, son Senior Advisor d’alors. La firme de Chartered Valuation Surveyors Ramrekha & Patten a été approchée pour faire une contre-évaluation. Dans une « Preliminary Valuation » en date de 3 avril 2017, cette firme évalua le terrain à Rs 16,1 millions. Le montant se décline comme suit : Rs 8,5 millions pour la portion de 897m2 (0.213 arpent), ce qui revient à Rs 40 millions par arpent. Soit Rs 10 millions de plus que l’estimation faite par la Government Valuer. Ajouté à cela, une somme de Rs 7,6 millions comptant pour la « loss in value to surplus of land ». Ce qui représente 25% de la valeur du terrain restant (0.757 arpent).

«Je ne suis pas un voleur»

Au final, déclare Anwar Husnoo, le Board of Assessment, présidé par la juge Aruna Narain, arrête le montant de Rs 15 099 829.45, soit Rs 6,8 millions pour le terrain (contre Rs 6,3 millions offerte initialement) et Rs 4,8 millions pour ‘the loss in value of the remaining plot of land’. La somme de Rs 15 millions, précise Anwar Husnoo, inclut les frais légaux et autres. Un montant supérieur à ce que le ministre avait réclamé. « It was more than expected car j’avais demandé moins que cela et la juge m’a accordé davantage », souligne le ministre.

Il n’a pas caché son irritation face à ce qu’il qualifie d’attaque des médias contre sa personne. « L’impression qui a été donnée c’est qu’Anwar Husnoo a volé ou a eu recours à la corruption. What is this ? I didn’t do anything. (…) Li couma dire monn bribe kiken pou donn moi enn prix fort. Zamé ! Mo na pa fer sa kalité travay la ek mo pa pu fer li oci », a-t-il dit.

100918_doc1

100918_doc2

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill : Nazir Junggee prône une politique participative des citadins

Nazir Mohamad Ameen Junggee a été choisi comme adjoint au maire de la ville de …