vendredi , 28 février 2020
Accueil / People / Sameer Unuth, responsable chez KULFIDREAM CO LTD : «Maurice doit capitaliser sur sa ressource humaine pour devenir un pays d’entrepreneurs»
Sameer Unuth

Sameer Unuth, responsable chez KULFIDREAM CO LTD : «Maurice doit capitaliser sur sa ressource humaine pour devenir un pays d’entrepreneurs»

Tout a commencé en 1978 quand le regretté Fareed Unuth, père et fondateur de la compagnie Ice Point (aujourd’hui Kulfidream Ltd) vendait des Kulfi Malai sur sa modeste motocyclette dans les environs de Rose-Hill et Quatre-Bornes. Connu comme « Bhaya », il était respecté de tous dans sa localité. Sameer Unuth (39 ans), fils de Bhai Fareed, est l’un des responsables de Kulfidream Co Ltd. Il remonte le temps pour nous parler de l’entreprise familiale.

Depuis son enfance, ensemble avec ses frères et sa sœur, Sameer Unuth aidait son père dans la fabrication de Kulfi à la maison. « Je n’exagère guère si je dis qu’on a le Kulfi dans le sang », lance-t-il fièrement. À savoir que le Kulfi est une glace d’origine orientale avec des saveurs et des gouts exquis et qui est très appréciée de tous. Le père de Sameer qui est décédé il y a quelques années, a agi comme un véritable mentor pour tous ses enfants. « Il nous a tous unis sous l’ombrelle de ce business familial et il nous a toujours inculqué des valeurs comme la discipline, la rigueur et l’honnêteté dans notre travail. Et aujourd’hui, c’est l’aîné de la famille, Fawzy, qui a succédé à notre père et qui dirige l’entreprise familiale, » raconte Sameer. Pour lui, ce sont ces principes et ces qualités qui ont aidé Kulfidream Co Ltd à surmonter toutes les épreuves. « Sans avoir à dire, Kulfidream Ltd est considéré aujourd’hui comme la fierté de l’Ile Maurice », ajoute-t-il.

Ses frères et sa sœur sont pourtant tous des professionnels. Même Sameer est ingénieur de formation. « Notre père nous a donné une bonne éducation, car il avait une grande vision pour nous. Il croyait toujours dans l’éducation et voulait assurer notre avenir. Pour cette raison, il nous a tous donné une bonne éducation. Il savait qu’avec cela, nous pourrions agrandir l’entreprise comme de vrais professionnels », confie notre interlocuteur qui, avec ses frères, contribuent toujours à aider à l’avancement de l’entreprise. Il s’est assuré que cette vision se concrétise. « Kulfidream Ltd vise maintenant une plus grande visibilité sur le marché local et régional», indique l’entrepreneur.

Variété de produits

Sameer UnuthChez Kulfidream Ltd, on produit une grande variété de glaces, cependant le « Kulfi Malai » et le « Barfi Malai » demeurent leurs deux bestsellers. Les maîtres-mots dans le business sont l’innovation et la qualité. Ils expérimentent avec de nouvelles saveurs tout en cherchant à améliorer le goût de leurs variétés actuelles. Il met beaucoup d’accent sur le rebranding de ses produits pour leur donner un nouveau look. La différenciation des produits est, selon lui, un outil important de marketing. « Nous fabriquons nos glaces avec des matières premières fraîches importées des pays comme la Turquie et l’Australie», dit-il. Les prix de la gamme de glace varient entre Rs 10 et Rs 150.

Sameer Unuth affirme que Kulfidream Ltd est la seule distributrice de Kulfi Malai ou de glace dite « mauricien » dans les supermarchés à travers l’île. Les autres distributeurs sont pour la plupart des franchises étrangères.

Les opportunités sur les marchés régionaux

170120_shameer2Les glaces de Kulfidream Ltd, notamment le Kulfi, ne sont pas seulement appréciées par les Mauriciens mais aussi par des étrangers. D’ailleurs, plusieurs entrepreneurs qui séjournent à Maurice ont déjà exprimé leur intérêt pour les produits Kulfidream. Pour répondre à la demande croissante, les Unuth ont un nouveau bâtiment à Rose Hill, plus précisément à la rue Berthaud. « Nos produits sont actuellement exportés sur le marché rodriguais et très prochainement, avec l’aide du gouvernement, nous comptons explorer le marché régional et celui de l’Afrique de l’Est », nous confie-t-il. Il croit fermement que ces marchés représentent une énorme opportunité pour les PME mauriciennes. « Cependant, nous devons en amont consolider notre capacité de production pour pouvoir répondre aux demandes de ces marchés », souligne Sameer Unuth.

Les obstacles

Toute entreprise doit, à un moment ou un autre, faire face à des obstacles. Tous les business ont des défis à relever. Il faut faire preuve d’une patience illimitée. Malgré les facilités offertes par le gouvernement aux PME, poursuit-il, des obstacles subsistent. « Parfois, il faut attendre très longtemps pour obtenir des autorisations et des permis avant qu’on puisse démarrer un travail. Les propriétaires d’entreprise ne peuvent rien faire d’autre que d’attendre », déplore-t-il. « Personnellement, je suis d’avis que le gouvernement doit soutenir les entreprises au moins pendant trois ans avant qu’elles ne soient soumises aux impôts. C’est ainsi que l’entrepreneur aura du temps pour réinvestir son business, le faire grandir et créer des emplois », soutient-il.

Un pays d’entrepreneurs

Sameer Unuth estime que les Mauriciens ont l’entrepreneuriat dans leur ADN. « Nous avons hérité cette culture de risk-taking de nos ancêtres qui étaient venus d’autres pays en quête d’une nouvelle vie à Maurice. Vu que notre petite île n’a pas de ressources, on est contraint de capitaliser sur nos ressources humaines et devenir un pays d’entrepreneurs », fait-il ressortir. Il conseille donc à toute personne intéressée – principalement les jeunes – qui travaille de 9 à 16 heures de démarrer une entreprise en parallèle pour avancer dans la vie. « Si vous avez hérité une compétence de votre famille, que vous pouvez le commercialiser, il est facile de démarrer une entreprise. Le concept pourra être peaufiné avec un peu d’expérience mais on doit toujours commencer quelque part », estime-t-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Noor Kanowah

Noor Kanowah, vendeur de vieille ferraille : une volonté inoxydable pour faire perdurer l’entreprise familiale

Chez les Kanowah à Pailles, l’achat et la vente de vieilles ferrailles est une entreprise …