jeudi , 1 octobre 2020
Salim

Salim emporté par sa passion pour la pétanque : Plaine Verte pleure un de ses fils

Depuis le dimanche 29 avril, Salim Ramthmeah (53 ans), alias Tête d’Homme, habitant rue Ail Doré, a laissé un grand vide à Plaine-Verte. Tous ceux qui l’ont côtoyé n’arrivent toujours pas à croire à sa soudaine disparition. Mais, le destin en a décidé autrement pour lui.

Le jour du drame, Salim s’est réveillé tôt comme à l’accoutumée. Après avoir pris son petit déjeuner, il était plutôt pressé de partir pour participer à un tournoi de pétanque. Mais ce jour-là il ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort. Il a pris un tout-terrain et était accompagné de ses trois amis. Il était prévu qu’il se rendrait à Sainte Croix où se déroulait un tournoi de pétanque. Mais en chemin, Salim et son équipe ont reçu un appel. Ils sont invités à un tournoi à Vacoas d’autant que les organisateurs manquaient des joueurs. Ils ont fait demi-tour et ont pris la direction de Vacoas.

Percuté de plein fouet à l’angle des rues Labourdonnais et Volcy Pougnet vers les 8h40, les feux de signalisation ne fonctionnaient pas. Le tout terrain poursuivait sa route lorsqu’un bus qui descendait en direction de l’hôpital Jeetoo ne s’est pas arrêté sur la ligne blanche et a percuté le tout-terrain de plein fouet. L’impact a été d’une rare violence car le 4×4 a été écrabouillé en partie.

Salim qui se trouvait sur la banquette à l’avant n’a pas survécu à ses blessures. Tandis que les trois autres passagers ont été grièvement blessés et ont été transportés à l’hôpital Jeetoo. Le rapport de l’autopsie a conclu que la victime est décédée suite à de multiples blessures. Quant au chauffeur du bus, âgé de 33 ans, il a été arrêté et libéré sous caution pour homicide involontaire. L’enquête se poursuit.

Les proches de la victime souhaitent que des sanctions sévères soient prises contre le chauffeur du bus. « Nous comprend ki ene accident capave arrivé. Pou nous ene chauffeur fou sa. Li perna aucaine droit pou retouche ene volant, parski li pas prend en considération la vie dimoune et so place bizin dans prison sa », nous dit un proche.

Salim laisse derrière lui sa veuve Zaida (50 ans), ses deux fils Zaheer (28 ans) et Shanwar (25 ans) et aussi sa petite-fille Liyaana (3 ans). La petite réclame chaque jour son grand-père. ‘’ Dada kote ’’ elle ne cesse de répéter. Zaheer nous a décrit son père comme un modèle pour sa famille. « Il a été toujours présent pour nous. Il a toujours veillé à ce qu’on ne manque de rien. Tou ceki nou demander nou gagner et tout le temps li acheter bon kit chose de marque et bon qualité. Même li pena li toujours assurer ki nou ena » dit Zaheer.

Grand amateur de foot, il était un fan de Liverpool F.C et du Muslim Scouts Club. Il était lui-même un ancien footballeur du Taxi Drivers Club de Plaine Verte. Salim exerçait comme chauffeur de taxi depuis plus d’une vingtaine d’années. Il a été récemment nommé secrétaire de l’Allawi Pétanque Club de Plaine Verte. Il était toujours prêt à venir en aide aux autres. Ils étaient nombreux, toutes communautés confondues, à avoir fait le déplacement pour lui rendre un dernier hommage le jour de ses funérailles.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Pour marquer son 120e anniversaire : une série d’activités à la Masjid E Noorani

Pour marquer le 120e anniversaire de la Masjid E Noorani à Bel-Air, les dirigeants de …