Friday , 19 July 2024

Le début de la création : Les Anges

Les anges sont tous des saints, tous honorés et élus. Ils sont de différentes catégories et destinés à toutes sortes de tâches. Ils sont doués de raison et de volonté. Ils ne sont pas telles des machines dépourvues de décision, ou de possibilité de choisir, ou sans contrôles de soi.

Les anges sont tous enclins à l’obéissance et à l’excellence tout en étant maîtres de leur choix ; conscients et lucides.

Ils ont été créés de lumière. Ils ne sont d’aucun sexe. Et lorsqu’ils prennent l’apparence humaine ils apparaissent dans des corps d’hommes mais sans partie génitale. Il leur arrive aussi de prendre l’apparence d’oiseaux.

Ils ne mangent pas, ne dorment pas, ne s’accouplent pas. Ils passent leur temps à obéir à Allâh : en prière ou en exécutant à la perfection leurs fonctions.

Ils habitent dans les sept cieux. Ils sont très nombreux au point que seul Allâh connaisse leur nombre.
Certains restent toute leur existence dans leur ciel pendant que d’autres exécutent des tâches sur la terre ou ailleurs.

Ils assurent le fonctionnement de la nature, de ses phénomènes et éléments. Certains accompagnent les nuages et la pluie. D’autres s’occupent des végétations ou des naissances ou des décès. Certains d’entre eux sont chargés de noter chaque feuille d’arbre qui tombe sur la terre.

Il y a d’entre les anges de la Miséricorde, les anges du châtiment, les Hafadhah : ceux qui inscrivent nos actions. Il y a aussi ceux qui accompagnent l’ange de la mort, ou ceux qui nous protègent, et bien d’autres fonctions.

Leur chef est Jibril (‘alayhi s-Salàm), lui qui est chargé de la sainte Révélation aux Prophètes (‘alayhim as-Salàm). Leurs archanges sont Jibril, Mikà’il qui s’occupe du vent, des nuages, de la pluie et ce qui s’en suit, Isrâfil, l’ange qui soufflera dans le Sour : le cor, Azrâ’il l’ange de la mort, Ridwàn l’ange gardien du paradis, Màlik l’ange gardien de l’enfer.

NOBLES ET HONORABLES

Allâh ta’àlà dit à leur sujet [ce qui signifie] :

206. [Les anges] ceux-là qui sont auprès de ton Seigneur (auprès de Lui par proximité d’honneur et non d’endroit) ne dédaignent pas de L’adorer. Ils Le glorifient et se prosternent pour Lui.

[V. 206 ; Al-‘A’arâf n°7]

Allâh ta’àlà dit aussi à leur sujet [ce qui signifie] :

19. À Lui seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. [Les anges] Ceux-là qui sont auprès de Lui (auprès de Lui par proximité d’honneur et non d’endroit) ne se considèrent point trop grands pour L’adorer et ne s’en lassent pas.

20. Ils exaltent Sa Transcendance nuit et jour et ne s’interrompent point.

[V. 19-20 ; S. Al-Anbiyà’ n°21]

Allâh ta’àlà dit aussi [ce qui signifie] :

26. Et ils dirent : “Le Tout-Miséricordieux s’est donné une géniture”. Pureté à Lui ! Ils sont plutôt des serviteurs honorés (les anges).

27. Ils ne devancent pas Son Commandement d’aucun mot, et ils agissent selon Ses ordres.

28. Il connaît leur avenir (devant eux) et leur passé (derrière eux). Et Ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux pour qui Il accepte (ceux qui sont adeptes de la Foi), et par crainte de Lui, ils sont constamment en train de [Le] redouter.

29. Et quiconque d’entre eux dirait : “Je suis une divinité hormis Lui”. Nous le condamneront à l’Enfer. C’est ainsi que Nous rétribuons les injustes.

[V. 26-29 ; S. Al-Anbiyà’ n° 21]

Allâh taعàlà dit aussi [ce qui signifie] :

38. Mais s’ils s’enflent d’orgueil (les mécréants) alors [les anges] ceux- là qui sont auprès de Ton Seigneur (auprès de Lui par proximité d’honneur et non d’endroit) Le glorifient, nuit et jour, sans jamais se lasser !

Ceci veut dire également qu’ils ne dorment pas.

[V. 38 ; S. Foussilat n° 41]

Ils sont tellement honorés que la croyance en eux fait partie des élémentaires de la Foi. Allâh ta’àlà dit [ce qui signifie] :

285. Le Messager a foi en ce qu’on a fait descendre sur lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont foi en Allâh, à Ses anges, à Ses livres et à Ses envoyés [et clament] : “Nous ne faisons pas de discrimination entre Ses envoyés1”. Et ils disent : “Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour”.

[V. 285 ; S. Al-Baqarah n° 2]

Leur honneur est tellement important que Allâh ta’àlà mentionne leur témoignage pour attester de la croyance en Son Unicité. Ainsi, Allâh ta’àlà dit [ce qui signifie] :

18. Allâh témoigne, et aussi les anges et les doués de science, qu’il n’y a point de dieu à part Lui. Il assure la justice. [En effet] Il n’est point de dieu à part Lui, le Glorieux et Tout-Puissant, L’ayant la Sagesse absolue !

[V. 18 ; S. ‘Àl عImrân n° 3]

Et qui est ennemi des anges est alors mécréant. Allâh taعàlà dit [ce qui signifie]:

98. [Dis : ] “Quiconque est ennemi de Allâh, de Ses anges, de Ses envoyés (Prophètes), de Jibril et de Mikà’il, alors Allâh est l’ennemi des mécréants”.

[V. 98 ; S. Al-Baqarah n° 2]

LEUR CRÉATION

Allâh ta’àlà dit [ce qui signifie]:

1. Louange à Allâh, Créateur des cieux et de la terre, Qui a fait des anges des messagers dotés de deux, trois, ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce qu’Il veut, car Allâh est Omnipotent.

[V. 1 ; S. Fàtir n° 35]

Dans le récit coranique au sujet du châtiment du peuple de Lout (‘alayhi s-salàm), il a été précisé que des anges ayant pris une forme humaine étaient venus à cet effet. En chemin, ils étaient passés chez Ibrâhim (‘alayhi s-salàm) qui, voyant des hommes et ne sachant pas qu’il s’agissait d’anges, il leur prépara un veau grillé. En prenant le repas il a remarqué qu’ils faisaient semblant de manger alors que leurs mains n’atteignaient pas la viande.
Nous n’en excluons aucun. Nous croyons à eux tous sans exception.

Voyant leur hôte intrigué, ils lui ont dévoilé qu’ils étaient anges.

Ainsi, les anges, de par leur nature, ne mangent pas. Allâh ta’àlà dit [ce qui signifie] :

70. Et quand il a vu que leurs mains ne l’atteignent pas il fut intrigué par eux et ressentit une crainte d’eux. Ils lui dirent : « N’aie pas peur ! Nous sommes envoyés pour le peuple de Lout »

[V. 70 ; S. Houd n°11]

Le Prophète (davantage d’honneur divin à lui) dit :

« Les anges ont été créés à partir de la lumière. Les djinns ont été créés à partir d’une puissante flamme de feu mélangée et sans fumée. Et ‘Àdam a été créé de ce qu’on vous décrit ».

[Mouslim ; Ch. Az-Zouhd wa r-Raqâ’iq ; Ss. Ch. Ahàdith divers]

L’Imam Ibnou Hajar Al-‘Asqalàniy (Rahimahou-Llâh) dit :

« La majorité des spécialistes de l-Kalàm (l’argumentation rationnelle au sujet de la croyance) parmi les musulmans disent que les anges sont des corps impalpables dotés de la capacité de prendre des formes diverses. Ils habitent dans les cieux. Ils ont montré l’invalidité des avis prétendant qu’ils seraient les astres, ou les âmes [humaines] vertueuses qui avaient quitté leurs corps, ou d’autres paroles et dont rien ne figurent dans les références et les Textes.

Il a été rapporté par ailleurs au sujet de la description des anges et leur grand nombre plusieurs hadith, entre autres, celui de Mouslim, d’après ‘Ài’chah (Davantage d’Agrément divin à elle) : « Les anges ont été créés à partir de la lumière. »

Ou celui rapporté par At-Tirmidhiy, Ibnou Màjah et Al-Bazzàr, d’après Sayyidounà Abou Dharr (Radiya-Llâhou عanhou), qui le remonte au Prophète : « Le ciel a craqué et il est normal qu’il craque. Il n’y a même pas l’espace de quatre doigts sans qu’il n’y ait un ange prosterné… »

Ou celui rapporté par At-Tabarâniy d’après Jàbir (Radiya-Llâhou عanhou) qui le remonte au Prophète (Davantage d’honneur à lui) : « Il n’est pas dans les sept cieux l’espace d’un pied, d’un empan, ou d’une main sans qu’il n’y ait un ange debout ou incliné ou prosterné. »

At-Tabarâniy a rapporté par ailleurs un autre hadith similaire d’après ‘Àichah.

Et il a rapporté dans Rabi’ Al-Abrâr d’après Sa’id bin Al-Mousayyib [le grand Tàbi’iy] : « Les anges ne sont pas de sexe masculin ou féminin. Ils ne mangent pas. Ils ne boivent pas. Ils ne s’accouplent pas et ils ne se reproduisent pas ».

Je dis : Et dans le récit [coranique] au sujet des anges avec Ibrâhim et Sàrah il y a ce qui confirme qu’ils ne mangent pas.

Quant à ce qui a été rapporté au sujet de la consommation de l’arbre [défendu] disant qu’il s’agissait de l’arbre de la vie éternelle duquel mangeraient les anges, alors cela n’est pas avéré ».

[Fat.hou l-Bàri Commentaire de Sahih Al-Boukhâriy par l’Imam Ibn Hajar Al-’Asqalàniy ; Ch. Bad’-oul-Khalq : Le début de la création ; Ss. Ch. Dhikr-oul-Malà’ikah : La mention des anges]

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

25 points qui faire musulman bizin prend compte Palestine, Jérusalem et Bilaad Ash Sham (Syrie)

1. Beaucoup Prophètes fine vivre / fine faire ene sejours la bas 2. Prophète Ibrahim …