vendredi , 6 décembre 2019
Accueil / Actualités / Lancement du Metro : forte émotion
Metro

Lancement du Metro : forte émotion

Un moment qui a ému plus d’un le jeudi 3 Octobre. Alors que le Mauricio effectuait son premier trajet de Richelieu à Rose Hill, les Mauriciens,  tous âges confondus, ont vécu un événement qu’ils ne sont pas près d’oublier. 
Tous les yeux étaient rivés sur lui jeudi dernier. La première rame de métro, nommé Mauricio, qui a fait le trajet inaugural du dépôt de Richelieu à la station de Rose-Hill, était un événement que beaucoup ne voulaient rater sous aucun prétexte. En effet petits et grands se sont alignés le long du tracé pour voir pour la toute première fois, même si ce n’est que de loin, ce fameux train blanc arborant less quatre couleurs de notre drapeau national.

Il est aux alentours de 16hr20 lorsque Mauricio quitte le dépôt de Richelieu et se dirige vers la station de Rose-Hill. À son bord, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le msinistre Mentor Sir Anerood Jugnauth, des ministres, des invités et des journalistes. Roulant à une vitesse réduite entre 20 à 30 km par heure, sur une distance de 7 kilomètres, la rame de métro a traversé trois stations, soit Barkly, Beau-Bassin et Vandermesh avant d’arriver à destination.

L’émotion et l’excitation se lisaient tant sur le visage des ses tout premiers passagers que sur celui des centaines de badauds venus le voir. De Barkly à Vandermesh, sourires et salutations étaient au rendez-vous. Dans la foule, plusieurs sortent leurs téléphones portables pour immortaliser l’événement alors que les passagers du métro eux filmaient cette scène historique ainsi que le paysage qui défilait devant eux.

Tous étaient en admiration devant le Mauricio. Il est 16hr40 lorsque le métro arrive à la station flambant neuve de Rose-Hill. L’accueil réservé par la foule massée à la gare routière de la place Margéot a été des plus chaleureux. Oubliés les inconvénients provoqués par les travaux du Metro Express et place à l’effervesance. Les musiciens de l’orchestre de la police, ceux de la Special Mobile Force et de la prison ainsi que les majorettes, ont eux assuré l’animation.

Le Premier ministre, qui est descendu du métro, n’a lui pas hésite à s’offrir un bain de foule et serrer les mains tendues vers lui. Tous voulaient repartir avec un souvenir. Le Premier ministre a ensuite symboliquement acheté une MECard qu’il a passée devant la Ticketing Machine avant de gravir la plateforme surplombant la gare routière pour reprendre le train et retourner à Richelieu.
« e-Launch » du métro

Peu avant le trajet inaugural, le Premier ministre mauricien et son homologue indien, Narendra Modi, ont procédé au «e-Launch» du Metro Express au dépôt de Richelieu devant un parterre d’invités qui comprenait plusieurs ministres, des membres du gouvernement ainsi que ceux de la Metro Express Ltd et de Larsen and Tubro Ltd. Dans son allocution, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il s’agissait de l’un des plus grands projets entrepris par le pays.

Il n’a pas manqué d’exprimer sa profonde gratitude envers le gouvernement indien qui a financé la première phase du projet à hauteur de Rs 18,8 milliards. « Nous serons toujours reconnaissants envers l’Inde pour l’aide que nous avons reçue. La population voit comment nous transformons Maurice et comment nous améliorons la vie de tout le monde. Nous sommes une nation. Aujourd’hui nous faisons l’histoire. » Il a également rappelé que le Metro Express n’est qu’un projet qui fait partie d’une stratégie plus large de modernisation du pays.

« Nous avons besoin de la bénédiction de Mother India pour poursuivre notre progression. Nous nous réjouissons de travailler encore plus étroitement avec vous dans le futur. Sans l’Inde, nous n’aurions jamais pu proposer ce projet aussi rapidement, tout comme le nouvel hôpital ENT. » Il a souligné que son « gouvernement a la même philosophie et conviction que l’Inde, qui sont de placer la population au centre des préoccupations et d’améliorer la vie de nos citoyens », a-t-il ajouté.

Le Metro Express, selon lui, dépasse le simple fait d’être un moyen de transport en commun. « Les gens pourront arriver plus tôt au travail. Ils pourront rentrer plus tôt chez eux afin de passer plus de temps en famille, » a-t-il souligné. Le PM mauricien a ajouté qu’il offre « plus de sécurité » et qu’il « cause moins d’accidents et moins de pollution ». La prochaine étape est l’agrandissement du réseau et l’achat par l’État « d’une flotte d’autobus électriques modernes pour desservir toute l’île ».

De son côté, le chef du gouvernement indien, Narendra Modi, qui a particpé à l’événement depuis New Delhi à travers la visioconférence, a déclaré que Metro Express est « le symbole de l’engagement solide de l’Inde pour le développement de Maurice ». Il a rappelé que l’Inde a financé l’achat de tablettes électroniques pour les étudiants mauriciens l’année dernière et qu’elle finance la construction de la nouvelle Cour suprême ainsi que la construction de mille logements sociaux. Le Premier ministre indien en a profité pour annoncer que son gouvernement soutiendra Maurice dans la construction de médicliniques et de centres de santé regionaux, « comme suggéré par Pravind Jugnauth ».

Auoparavant, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a remercié les efforts de Metro Express Ltd et ceux de quelque 3 000 ouvriers de Larsen & Toubro. Il a fait ressortir que la mise en opération du Metro Express est un bond en avant dans la modernisation du pays. « Le Metro Express, qui appartient à toute la population, est un rêve devenu réalité. Ce projet démontre la confiance du gouvernement dans l’avenir du pays », a-t-il souligné. À noter que la seconde phase du projet, qui comprend le trajet Curepipe/Port-Louis, sera complétée en 2021.

Infos pratiques

Le mois de novembre gratuit

Le Metro Express ne sera pleinement opérationnel qu’en novembre et sera alors gratuit pour les passagers pendant un mois. Le trajet Rose-Hill/Port-Louis sera payant avec un tarif aligné sur celui du ticket d’autobus en décembre. Le prix du ticket (Curepipe-Port-Louis) sera, dans un premier temps, fixé à Rs 37, soit le même montant du ticket de bus actuel.

200, 000 MECard disponibles

Le CEO de Metro Express, Das Mootanah, a annoncé lundi que 200 000 cartes électroniques pour les voyages dans les métros sont disponibles à travers les Ticket Machines. Il a indiqué qu’il est possible de réalimenter une carte en paiement liquide ou par carte bancaire. Des tickets utilisables une seule fois seront aussi disponibles. Les cartes sont réparties en quatre catégories: adultes, enfants, étudiants et personnes âgées.

7 stations à présent

La ligne du Metro Express de Rose-Hill/Port-Louis comprend sept stations : Rose-Hill, Vandermeersch, Beau-Bassin, Barkly, Coromandel, St-Louis et Port-Louis Victoria. À la fin du projet, il y aura 19 stations.

Des précautions à prendre

Il est conseillé au public de suivre les indications visuelles et sonores, ainsi que les conseils donnés par les haut-parleurs à la station. Il n’est pas recommandé de s’aventurer sur la voie ferrée. Aussi, il faut laisser les passagers descendre d’abord avant d’embarquer.

307 passagers par métro

307. C’est le nombre de passagers que pourront transporter les sept wagons d’un Metro, soit 229 places debout et 78 assises. Les passsagers pourront embarquer et débarquer à travers les cinq portes à double battants s’ouvrant et se refermant automatiquement. Les trains disposent de l’air conditionné.

Trajet Rose-Hill/ Port-Louis: 19 minutes

Le trajet Rose-Hill/Port-Louis durera 19 minutes. Le train roulera à une vitesse de 35 km/h dans les agglomérations et jusqu’à 80 km/h dans les zones inhabitées. Les trains seront opérationnels entre 6 heures et 22 heures.

Jameela Jaddoo

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …