lundi , 28 septembre 2020
Étudiants mauriciens à l’honneur

Étudiants mauriciens à l’honneur : Husseyn Mohamed meilleur orateur au Bangladesh

Le quadricolore mauricien a flotté haut dans le ciel du Bangladesh lors d’une compétition organisée par l’International Convention on Student Quality Control Circle (CSQCC) qui s’est tenue à Dhaka au Bangladesh du 2 au 5 mai 2018.

En effet, 13 étudiants du collège du St Esprit, dont Husseyn Mohamed, Tarick Nanuck, Yarick Ismaël et Nawaz Abdoolatiff, ont participé à ce concours après avoir été primés à Maurice.

Lors de la compétition de quizz, Yarick Ismael et Husseyn Mohamed ont forcé l’admiration par l’étendue de leurs connaissances et sont sortis deuxièmes lors de la finale. Husseyn Mohamed, bien préparé par ses parents et ses professeurs, n’a eu aucun mal à faire la différence lors de la finale du débat et a remporté le 1er prix du «Best speaker» dans la catégorie « débat parlementaire ».

usseyn Mohamed est le fils du couple Zakir et Shaheen Mohamed et petit-fils de Me Yousuf Mohamed. Husseyn Mohamed et ses camarades ont été très touchés par le sort déplorable des enfants lors de leur visite dans les quartiers pauvres du Bangladesh. « Quand nous avons vu des enfants mendier sur la route, leurs vêtements en lambeaux, leurs visages émaciés et pieds nus, cela nous a déchiré le cœur, » nous dit Husseyn Mohamed.

L’image de l’extrême pauvreté parmi les enfants les a bouleversés et leur a fait réaliser qu’à l’île Maurice les jeunes ont de la chance de vivre dans un beau pays et que les Mauriciens mangent à leur faim. Husseyn et ses amis ne sont pas restés le bras croisés et ont participé à des activités de bienfaisance pour venir en aide à ces enfants. « Si Dieu le veut nous allons un jour retourner là-bas pour distribuer des vêtements et donner à manger à ces enfants. Nous avons un devoir humain de rendre ces enfants heureux, » nous laisse entendre Husseyn.

Néanmoins, ils ont été conquis par l’accueil et la gentillesse des Indiens et des Bangladais et par la beauté pittoresque et naturelle de ces pays.

Husseyn et ses camarades ont goûté à la joie de se déplacer à bord d’un «rickshaw» et n’ont pas été peu surpris de constater que le code de la route n’est jamais respecté en Inde ou au Bangladesh. Pour eux, c’est une expérience inoubliable et un voyage exaltant. Ils remercient leurs enseignants qui les avaient accompagnés, le recteur du college du St Esprit et sans oublier leurs parents.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill : Nazir Junggee prône une politique participative des citadins

Nazir Mohamad Ameen Junggee a été choisi comme adjoint au maire de la ville de …