jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / Actualités / Association des huissiers – Saoud Saumtally : «Nous voulons mieux promouvoir la profession»
Association des huissiers

Association des huissiers – Saoud Saumtally : «Nous voulons mieux promouvoir la profession»

L’association des huissiers de l’île Maurice a tenu une conférence de presse le mercredi 24 janvier à Port-Louis. Le président, Saoud Saumtally, a rappelé que cette association a vu le jour le 18 novembre 2017. Son siège se trouve au No. 201, Chancery House à Port-Louis.

« Nous voulons rehausser cette confiance dans le judiciaire et mettre notre compétence et notre expérience au service des gens qui font appel à nos services, » a expliqué Saoud Saumtally.

Pour le vice-président, l’état doit enclencher un mécanisme pour assurer le perfectionnement de nos systèmes juridiques. « L’état mauricien doit s’assurer que ceux qui exercent cette délicate profession d’huissier, puissent également bénéficier des mêmes privilèges tels que des cours à l’étranger et une exemption de la taxe sur l’achat d’équipements », soutient-il.

L’association lance aussi un appel au ministre de la Justice, au chef juge et au « Master and Registrar » de la Cour suprême pour être à son écoute. Les huissiers exerçant dans le privé doivent aussi bénéficier d’une formation afin de mieux contribuer à rendre justice. Rappelons que c’est l’huissier de justice qui est chargé de procéder à l’exécution des décisions de justice, au recouvrement de créances, entre autres.

Union africaine des huissiers de justice

Sur l’invitation de l’Ordre marocain des huissiers de justice et sous le haut patronage de sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, s’est tenu le congrès constitutif de l’Union Africaine des Huissiers de Justice (UAHJ) du 11 au 13 décembre 2017 à Casablanca au Maroc. Le Mauricien Saoud Samtally était présent. Au cours des travaux, les statuts de l’union ont été adoptés et un bureau a été mis en place.

L’Union africaine des huissiers de justice et officiers judiciaires (UAHJ) est une organisation nouvellement mise en place en vue de réunir les professionnels du domaine. En plus d’avoir organisé le congrès et d’avoir mis les petits plats dans les grands pour en assurer la réussite, le Maroc s’est proposé d’abriter le siège de l’union, qui regroupe pour le moment dix-huit (18) pays, notamment ceux dont les délégués ont pu effectuer le déplacement et qui en sont de fait les membres fondateurs. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée, de l’Ile Maurice, du Mali, du Maroc, du Mozambique, du Niger, du Rwanda, du Sénégal, de la Tunisie, du Tchad, du Togo et de l’Ouganda.

Chambre d’huissiers privés

En l’an 1984, fut lancé un projet embryonnaire pour mettre sur pied une chambre des huissiers privés. Suite aux multiples représentations faites par Cristna Mungroo, « Registered Usher », le chef juge d’alors fit une recommandation auprès de l’Attorney General en vue d’amender la « Ushers Act » de 1952 afin que les huissiers puissent aussi travailler dans le privé.

Après les recommandations de Lord Mc Kay, le gouvernement décida d’amender par la suite la « Ushers Act » autorisant le Chef juge de nommer des huissiers ayant l’expérience requise pour exercer dans le privé. à ce jour, des huissiers privés travaillant à leur propre compte sont autorisés à pratiquer sous le contrôle de la Cour suprême comme “Registered Ushers”. Ainsi, une dizaine de ces huissiers privés contribuent à la bonne marche des affaires devant tous les tribunaux du pays ainsi qu’à l’étranger.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

190919_assistance

Initiative de la Human Welfare League : séminaire sur la cryptomonnaie

La Human Welfare League a organisé un séminaire sur la monnaie cryptographique ce samedi 14 …