vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / Ally Lazer, président de l’ATSM : «La drog pa pu fini zame dan Moris»
Ally Lazer

Ally Lazer, président de l’ATSM : «La drog pa pu fini zame dan Moris»

Le phénomène de la drogue continue de faire des ravages dans le pays. Au fil des années, de plus en plus de nos jeunes se laissent facilement piéger.  Ally Lazer, le président de l’Association Des Travailleurs Sociaux (ATSM) lance un cri de  détresse lors d’un point de presse tenu au Centre Dr Idrice Goumany : « La drog pa pu fini zame dan Moris ».  Il se dit désespéré face à l’ampleur de la corruption dans notre pays. Selon lui, s’il n’y a pas de volonté politique pour y mettre fin et le fléau persistera.

« On ne cesse de nous faire tourner en rond et même la commission d’enquête sur la drogue a duré trois ans. Avec quels résultats ?  Aucune sanction n’a été prise contre les personnes pointées du doigt par la commission jusqu’ici,» s’insurge-t-il. Le travailleur social se dit aussi révolté par le fait que le ministre Anil Gayan ait affirmé au parlement que la drogue ne faisait aucun ravage dans le pays.  D’autre part, il estime que le Commissaire de police ne doit pas seulement démissionner dans le sillage de l’affaire  Mike Brasse mais  doit aussi être mis derrière les barreaux comme tout autre citoyen. «Dans quelque temps le CP Mario Nobin prendra sa retraite avec un ‘Golden handshake’ et recevra des millions pour ses services.  Quelle justice a été faite? » s’interroge-t-il.

D’autre part, le président de l’ATSM a avancé plusieurs cas pour montrer que la corruption triomphe à chaque fois. Il souligne qu’alors qu’il  met en danger sa vie pour dénoncer les trafiquants de drogue,  à chaque fois les tribunaux les acquittent ou les relâchent sur parole. « Je fais un appel au Premier ministre de démontrer une vraie volonté politique pour éradiquer ce grand fléau à Maurice en éliminant en parallèle la corruption,» lance-t-il.  Selon lui, il faut instituer un autre tribunal pour juger les délits liés à la drogue et la mise sur pied urgente  d’une institution pour prévenir ce fléau parmi les jeunes.

Ishtiyaq Caunhye, président de Mauritian Young Brotherhood à Rose-Hill a également pris la parole pour tirer la sonnette d’alarme sur ce fléau qui détruit la vie des jeunes. Selon lui, le phénomène de drogue synthétique prend des proportions alarmantes. « On a même des cas où des enfants âgés de 11 à 13 ans consomment des drogues synthétiques. Nous ne pouvons rester indifférents face à la gravité de la situation dans notre pays. Les choses dégénèrent de jour en jour, » avance-t-il. Il estime que les recettes tirées du trafic de la drogue s’élèvent à Rs 10 milliards par an à Maurice, en dépit du fait qu’on ne fabrique pas la drogue. « Chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour combattre ce phénomène destructeur.  En unissant nos forces nous arriverons à le vaincre », conclut-il.

Questions qui méritent une réponse :

1. Les trafiquants de drogue sont-ils intouchables ?

2. Est-ce que la mafia de la drogue a-t-elle déjà infiltré les hautes sphères  de l’’État et rend ainsi nos institutions de lutte contre le trafic de drogue et la corruption inefficaces ?

3. La mafia locale a-t-elle des alliances avec d’autres mafias internationales?

4. Est-ce que des chefs de départements appartiennent-ils eux-mêmes à  la Mafia ?

5. La prison qui certains supposée agir comme un centre pénitentiaire, est-elle devenue un haut-lieu  du trafic de la drogue ?

6. Utilise-t-on l’argent des trafiquants de drogue pour parrainer les campagnes électorales?

7. Y a-t-il une possibilité que certaines institutions financières aident les trafiquants pour blanchiment d’argent ?

8. Les politiciens sont-ils si aveuglés par le pouvoir qu’ils ne voient pas la souffrance du peuple ?

9. Est-ce que nos institutions religieuses font-elles l’effort nécessaire pour prévenir ce mal et aider à sortir les jeunes de la toxicodépendance ?

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …