lundi , 15 juillet 2019
Accueil / Actualités / Accusé de meurtre en 2014 : Nawshad Chukoury acquitté
Nawshad Chukoury

Accusé de meurtre en 2014 : Nawshad Chukoury acquitté

Accusé du meurtre de Mantee Murchoyea, 53 ans, en février 2014, Nawshad Chukoury, connu comme Loulou, a bénéficié d’un verdict d’acquittement après 4 ans d’une pénible attente.

On se rappellera que le corps de la quinquagénaire avait été retrouvé en plusieurs morceaux, le lundi 24 février, dans un bassin d’irrigation, à Petite-Rivière. Arrêté avec deux autres coaccusés dans le sillage de cette affaire, Nawshad Chukoury clamait son innocence depuis le début. C’est un homme ému et au bord de larmes que nous avons rencontré au bureau de son avocat, Me Assad Peeroo, pour nous raconter le calvaire de ces 4 années d’attente.

Après 6 mois à la prison de Beau-Bassin, son avocat Assad Peerro loge une motion pour sa remise en liberté sous caution. Le magistrat, après analyse de tous les faits, accepte la motion et Nawshad retrouve la liberté provisoire.. « Dans prison mo fine conne humiliation et mo fine passe par banne moments difficile, » souligne-t-il.

Depuis 2014, il passe par des moments de déprime et d’angoisse. La nuit, il ne trouve pas le sommeil et reste éveillé. Sa santé se dégrade et il doit consulter un médecin. Un malheur n’arrivant jamais seul, il perd 5 contrats de distribution de nourriture dans les écoles ZEP. Il se retrouve au chômage et partout où il passe les portes se ferment. C’est son avocat Assad Peeroo qui vient à sa rescousse et par souci humanitaire, l’emploie comme chauffeur. Autre coup dur : son père, Hassen Chukoury, un fidèle lieutenant de Sir Gaëtan Duval à l’époque, tombe malade. « Mo papa ti affecté par mo problème et li conné ki mo innocent. Li gagne problème cardiaque et li mort de chagrin, » raconte-t-il. « Toute ma famille a beaucoup souffert et beaucoup de gens nous ont pointés du doigt », dit-il.

Convoqué devant la cour de Bambous le jeudi 14 juin 2018 à l’avant-veille de Eid, Nawshad Chukoury, malgré le fait qu’il a toujours clamé son innocence, avait des appréhensions. « Mo ti pe peur parski ou pas conner ki décision pou prend. Case murder capave alle la cour d’assises, » fait-il ressortir.

Quand la magistrate de la cour de Bambous annonce que l’affaire est rayée et qu’aucune charge n’a été retenue contre lui, Nawshad reprend son souffle et s’essuie les yeux. Il pense à son père qui aurait été fier de lui s’il avait été encore de ce monde. Pour lui, il n’y a pas de doute que ses duahs durant le ramadan ont été exaucés. « Je dois remercier d’abord le Créateur. Je suis aussi très reconnaissant envers mes avocats Mes Assad Peeroo et Devina Dewoonarain qui ont toujours cru en mon innocence, » laisse-t-il entendre.

Le regard tourné vers l’avenir,Nawshad commencera une nouvelle vie en homme libre. Maintenant c’est son tour de s’occuper de sa mère et d’un oncle handicapé. Il se mettra au travail pour envoyer un peu d’argent à ses filles qui étudient en Angleterre. « C’est le meilleur Eid que je passerai. Il ne faut jamais perdre l’espoir. Allah est toujours aux côtés de ceux qui croient en lui, » conclut-il.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Hadj 2019

Hadj 2019 : les dates de départ et de retour finalisées

À dix jours du départ du premier contingent des hadjees pour l’Arabie saoudite, tous les …