vendredi , 22 novembre 2019
Accueil / Actualités / 2e édition du National Youth Parliament : des jeunes passionnés et dynamiques
National Youth Parliament

2e édition du National Youth Parliament : des jeunes passionnés et dynamiques

Se mettre dans la peau de nos parlementaires et s’exprimer sur divers sujets d’importance nationale. C’est ce que 82 jeunes ont eu la chance de faire à l’ occasion de la deuxième édition du National Youth Parliament qui a eu lieu le jeudi 8 et le vendredi 9 août.

Durant deux jours nous avons eu droit à des sessions parlementaires pas comme les autres. A la place de Pravind Jugnauth, Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger, sir Anerood Jugnauth, Ivan Collendavelloo ou encore Shakeel Mohamed, ce sont des jeunes âgés entre 14 et 23 ans qui ont incarné le rôle de nos ministres et députés. En effet, ces jeunes, qui avaient pris place dans les travées de l’Assemblée nationale à l’ occasion du National Youth Parliament (NYP), ont démontré leurs capacités à traiter et à débattre sur des sujets d’intérêt national et de surtout faire entendre leurs voix.

Sérieux mais aussi très animés et passionnés, les débats des apprentis parlementaires, parmi 35 filles, ont surpris plus d’un et l’atmosphère ressemblait beaucoup aux véritables discussions. Lorsque le ton montait, le Speaker n’hésitait pas à avoir recours au célèbre ‘Order ! Order !’. Les jeunes parlementaires ont eu droit au question time, statement time et à des débats sur deux motions. Les débats ont porté sur les thèmes de zéro faim (zero hunger), des objectifs de développement durable, de l’industrie, l’innovation et les infrastructures.

Une première cette année, les débats parlementaires du NYP ont été retransmis en direct. Dans son discours lors de la cérémonie de lancement, la Speaker de l’Assemble Nationale Maya Hanoomanjee a déclaré que cette retransmission inciterait les participants à respecter l’étiquette parlementaire lors de leurs débats. Elle a aussi souligné la nécessité d’impliquer les jeunes dans les activités politiques à Maurice.

Les Apprentis Parlementaires

Deepshikha Parmessur : « Nous avons la capacité d’élire une future femme Premier ministre »

140819_deepshikhaÂgée de 22 ans et diplômée en relations internationales, la jeune femme a confié que c’était un véritable honneur pour elle d’être la première femme à se voir confier le rôle de Premier ministre. «C’était très stressant pour moi au début car c’est un rôle très important, mais au fil des débats, j’ai commencé à me sentir plus à l’aise. Grâce à mon rôle, j’ai compris qu’un leader doit savoir faire confiance aux membres de son gouvernement.» Deepshikha est convaincu qu’il est grand temps d’avoir une femme Premier ministre à Maurice. «De nos jours, nous bénéficions de l’égalité des chances, mais nous devons changer nos mentalités et en particulier abattre les stéréotypes sur les femmes qui existent toujours dans notre société. Je pense que nous avons le pouvoir d’avoir et la capacité d’élire une future femme Premier ministre, car notre jeune génération a beaucoup de potentiel », a-t-elle soutenu.

Oomar Badir Korumtollee : « Une expérience vraiment enrichissante »

Oomar Badir KorumtolleeMinistre mentor pendant deux jours, Oomar Korumtollee, affirme que son rôle est atypique. «Le ministre mentor a un rôle très spécifique et je me sens privilégié de jouer ce rôle. Mon rôle est de protéger et de défendre les intérêts du gouvernement et de la population. J’espère que j’ai fait honneur à notre actuel ministre mentor. Cette expérience est vraiment enrichissante, car j’ai beaucoup appris notamment sur les paramètres au sein desquels nos parlementaires évoluent.» L’étudiant en logistique et transport à l’Université de Technologie encourage tous les jeunes Mauriciens à participer au NYP. «Même si l’entrevue pour les sélection pour devenir membre du NYP est difficile, j’encourage définitivement tous les jeunes à participer ou au moins à postuler. C’est une expérience unique qui leur sera utile à l’avenir. Les jeunes ont la possibilité de participer à différents types de compétitions dans leurs collèges, mais le NYP est une opportunité unique d’apprentissage et de développement à tous les niveaux», estime-t-il.

Hicham Khamlichi : « Les jeunes doivent apporter un changement au paysage politique »

Hicham Khamlichi Interprétant le rôle du leader de l’opposition, Hicham a déclaré qu’il a aimé se mettre dans la peau de Xavier Duval. «Ce n’est pas tous les jours qu’on peut s’asseoir dans le siège d’un député. J’ai toujours admiré notre démocratie et la façon dont les députés jouent des rôles différents. Le NYP m’a donné l’occasion de comprendre et d’apprendre davantage sur le rôle du chef de l’opposition au Parlement et son importance dans n’importe quelle démocratie. C’est aussi un rôle très sérieux, car il faut être très attentif pour pouvoir répliquer et interroger le gouvernement sur divers sujet d’importance capitale», laisse-t-il entendre. L’étudiant en droit et relations internationales a confié qu’il a déjà regardé les retransmissions en direct des débats au parlement. «J’ai regardé nos politiciens à la télévision, mais j’essayé de développer mon propre style. Je pense qu’il est vraiment important que les jeunes apportent un changement à notre paysage politique et aussi d’être eux mêmes au lieu d’imiter d’autres personnes », ajoute-t-il.

Jehane Mohamud : « Parmi nos apprentis parlementaires se cachent nos futurs ministres »

Jehane MohamudUne des plus jeunes participantes, Jehane a confié que cette expérience l’a aidée à surmonter ßsa timidité. «Je suis très timide et participer au NYP m’a permis de sortir de ma zone de confort. J’interprète le ministre du Commerce et c’est la première fois que j’ai dû prendre la parole devant une aussi grande audience. Je peux dire que cette expérience m’a effectivement permis de développer ma compétence dans le ‘public speaking.’» Agée de 15 ans, l’étudiante du Queen Elizabeth College a déclaré que c’est le succès de l’édition de l’année dernière qui l’a poussée à s’inscrire au NYP. «J’ai rencontré beaucoup de jeunes et appris beaucoup sur la politique dans notre pays. Le NYP a été une expérience révélatrice. Je pense que nos jeunes ont beaucoup de potentiel et parmi nos apprentis parlementaires se cachent certainement beaucoup de nos futurs ministres et députés, » dit-elle.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

121119_depute2_3

Circonscriptions Nos 2 et 3 : la parole aux élus

Dans les circonscriptions Nos 2 et 3, ce sont les candidats du MMM et de …